Enduit extérieur naturel : lequel choisir ?

Enduit extérieur naturel

De plus en plus de propriétaires cherchent à appliquer un enduit extérieur naturel sur leurs façades et leurs murs extérieurs. Il faut dire que le recours à un enduit naturel est notamment indispensable dans une maison ancienne, dont les murs ont besoin de respirer. S’il existe différentes solutions d’enduit naturel intérieur, c’est souvent l’enduit à la chaux qu’on utilisera sur un mur extérieur. Nos façadiers spécialisés vous expliquent tout ce qu’il faut savoir sur les enduits extérieurs naturels.

Qu’est-ce qu’un enduit extérieur naturel ?

Avant toute chose, rappelons ce qu’on appelle un enduit naturel. Et pour cause, il existe différents types d’enduits extérieurs, et il peut être facile de se tromper quand on cherche une solution naturelle ou écologique.

Qu’appelle-t-on un « enduit naturel » ?

Par définition, un enduit mural naturel est un enduit composé à partir de matériaux naturels. On l’oppose en toute logique aux enduits synthétiques, des enduits à base de produits chimiques dérivés du pétrole.

C’est bien entendu la composition de l’enduit qui va déterminer son caractère naturel ou non :

  • Les enduits à base de pétrole : les enduits synthétiques sont dérivés de l’industrie pétrolière, et sont donc clairement peu écologiques. Ils sont généralement présentés sous les appellations suivantes : enduit organique, enduit silicaté, enduit siliconé ou encore résine pour façade.
  • Les enduits minéraux : les enduits naturels sont généralement présents sous l’appellation d’enduit minéral. Et pour cause, leur liant est un minéral (généralement de la chaux).

Un enduit naturel est un enduit composé uniquement de matériaux naturels. C’est non seulement le liant qui doit être naturel, mais également les éventuels pigments utilisés (pour donner sa couleur). De très nombreuses préparations pour enduits reçoivent des adjuvants, des agents fixateurs ou des additifs non naturels. Certains enduits minéraux ne sont donc pas naturels.

Quels sont les atouts d’un enduit extérieur naturel ?

Le recours à un enduit de façade naturel peut vous offrir différents atouts :

  • Si vous vivez dans un bâti ancien (c’est-à-dire une maison ou un immeuble antérieur à 1950 et réalisé à partir de techniques de construction anciennes), le choix d’un enduit naturel est une évidence. Les matériaux naturels permettent en effet de laisser les murs respirer, ce qui est essentiel sur des murs en briques, en pierre ou en terre crue.
  • De manière générale, les enduits naturels sont plus sains pour les occupants, eux qui peuvent avoir des propriétés de régulation de l’humidité et ne représentent aucun risque sanitaire.
  • D’un point de vue écologique, les enduits naturels sont bien moins polluants. Ils sont généralement recyclables et leur conception est nettement moins polluante que celle des enduits synthétiques.
  • Les enduits minéraux sont généralement plus durables que les enduits synthétiques, et sujets à moins de défauts sur le long terme.

Attention, qui dit matériaux naturels ne dit pas forcément matériaux sans danger ! La chaux vive, de même que la plupart des enduits minéraux, est présente sous forme d’une poudre corrosive, qui doit être maniée avec des équipements de protection (lunettes, gants, etc.). Une fois appliqué, l’enduit sera bien évidemment sans danger, mais les matériaux utilisés pour sa réalisation doivent être maniés avec la plus grande précaution.

Enduit naturel ou enduit écologique ?

Pour en finir sur la présentation des enduits dits « naturels », il est bon de ne pas confondre enduit naturel et enduit écologique.

L’enduit au ciment, qui est l’enduit extérieur le plus utilisé, est techniquement un enduit naturel. En effet, le ciment est un liant conçu à partir de la cuisson du calcaire et de l’argile, dans un four à très haute cuisson (1400 °C). Cette cuisson, en plus de nécessiter beaucoup d’énergie, a pour effet de dégager une énorme émission de CO2.

Ainsi, si on s’intéresse à l’énergie grise des matériaux de construction, à savoir la quantité l’énergie nécessaire à chaque étape du cycle de vie d’un produit (création, transport et élimination), on remarque que le ciment n’est résolument pas écologique. Le bilan en énergie grise d’un enduit au ciment est de 1100 kWh/m³, ce qui leur rend deux fois plus polluant qu’un enduit à la chaux (dont le bilan atteint 450 kWh/m3).

Comme on peut l’imaginer, l’enduit-ciment reste cependant moins polluant que les enduits synthétiques, qui atteignent le bilan astronomique de 3300 kWh/m³ ! Il est donc évident que choisir des enduits et matériaux naturels va clairement rendre votre projet de construction ou de rénovation moins polluant.

Enduit minéral naturel

L’enduit naturel n’est pas forcément écologique. Le ciment est par exemple un matériau naturel, mais très polluant à produire.

Confiez-nous votre projet d’enduit naturel en Île-de-France

Les différentes solutions pour un enduit naturel extérieur

Si on se penche sur les différents enduits extérieurs naturels, on remarquera que le choix est vite limité. Nous ne citerons pas ici l’enduit au ciment, qui est l’enduit extérieur le plus adapté pour les bâtiments modernes, et nous nous concentrerons sur les enduits plus traditionnels (pour rappel, le ciment n’a que 200 ans d’existence, contre plusieurs milliers pour les autres enduits naturels).

L’enduit à la terre crue

Parmi les enduits naturels, on peut évidemment citer l’enduit à la terre crue. Les enduits à la terre crue ou à l’argile sont les moins polluants de tous, eux qui sont uniquement composés de matériaux locaux et non transformés. On considère que cet enduit est 10 fois moins polluant qu’un enduit à la chaux !

Néanmoins, il y a peu de chances que vous soyez tombé sur une façade en terre crue ces derniers temps. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que les enduits à la terre crue ont un domaine d’usage très limité :

  • En premier lieu, ils sont uniquement adaptés aux murs en terre crue, notamment la bauge ou le mur en pisé.
  • Un enduit en terre crue ne doit pas être exposé aux intempéries de manière directe. Il nécessite donc un large débord de toiture.
  • La terre crue n’est clairement pas adaptée aux soubassements, qui devront recevoir un mortier à la chaux (et généralement des pierres).

Dans les faits, l’enduit à la terre crue n’est conçu que pour les bâtiments spécifiquement réalisés à cet effet. En rénovation, ce produit ne sera donc adapté que sur les maisons en terre crue, et il pourra par ailleurs être difficile de trouver une terre adaptée à la terre utilisée pour le bâti. En neuf, on peut envisager un enduit terre chanvre dans le cadre d’une écoconstruction. Il faut alors bien faire attention à la gestion des eaux de pluie, et à la conception des soubassements.

L’enduit à la chaux naturel

Vous l’aurez compris, l’enduit à la chaux reste l’enduit naturel extérieur par excellence. La chaux est un matériau obtenu par la combustion de minéraux, au même titre que le ciment. La cuisson utilisée est néanmoins à température plus faible (environ 900 °C), et ce matériau produit moins de CO2 à la cuisson. Un enduit extérieur à la chaux est donc nettement plus écologique qu’un enduit au ciment, mais clairement moins écologique qu’un enduit à la terre (qui ne nécessite pas de cuisson !).

Globalement, les enduits à la chaux ont de nombreux atouts dans le bâti ancien :

  • Ils sont perspirants, et laissent donc les matériaux anciens respirer.
  • Un enduit à la chaux est plus durable qu’un enduit en terre crue, et moins sensible à l’humidité.
  • La chaux a des capacités de régulation hydrométriques, mais aussi des capacités antibactériennes (qui vont protéger la façade de la mousse et des algues pendant quelques années).

Si vous cherchez un enduit extérieur naturel, l’enduit à la chaux est certainement l’option la mieux adaptée à votre projet (en particulier en rénovation). On fera néanmoins attention aux produits vendus sous l’appellation « enduit à la chaux », qui sont parfois composés d’adjuvants.

Un « vrai » mortier à la chaux est généralement dosé sur place, en utilisant directement de la chaux aérienne ou hydraulique.

Important : on notera qu’il existe plusieurs déclinaisons de l’enduit à la chaux. On peut par exemple citer l’enduit plâtre chaux, une spécificité parisienne, ou même l’enduit sculpté, qui peut imiter la pierre de taille ou la brique.

Enduit à la chaux naturel

L’enduit à la chaux est clairement l’enduit naturel le plus adapté au bâti ancien.

L’enduit naturel isolant

Pour conclure sur les différents types d’enduits naturels, on peut bien évidemment citer l’enduit isolant naturel. Un enduit isolant est tout simplement un enduit partiellement composé de matériaux isolants. Pour qu’il soit naturel, on utilisera alors spécifiquement des isolants naturels (généralement du chanvre ou du liège).

Concrètement, si vous cherchez un enduit extérieur isolant écologique, vous allez certainement vous tourner vers :

  • L’enduit chaux chanvre,
  • L’enduit chaux liège,
  • Ou plus rarement l’enduit terre-chanvre.

On notera que les enduits naturels isolants ou non peuvent généralement être appliqués en intérieur, comme en extérieur. En revanche, leur composition peut changer en fonction du type d’application.
Faites estimer gratuitement le prix d’un enduit naturel en région parisienne

De quoi dépend le choix d’un enduit naturel ?

Il est bon de comprendre que le choix d’un enduit extérieur n’est pas différent du choix de tous les enduits de façade.

Ainsi, le premier critère de choix d’un enduit est la nature et l’état du support. Il faut bien comprendre que tous les supports ne vont pas tolérer un enduit naturel. Ainsi, les enduits à la chaux sont spécifiquement conçus pour les supports naturels :

  • Bois (mur en torchis, bauge, etc.),
  • Moellons et murs en pierre,
  • Briques, etc.

Sur un mur en béton ou en parpaings, la règle est d’appliquer au moins un mortier bâtard, mélange de ciment et de chaux à 50/50, avant l’application d’une couche de finition à la chaux. En effet, un enduit à la chaux naturel ne va pas se comporter correctement sur un mur moderne.

L’enduit à la terre, quant à lui, ne sera adapté que sur des murs en terre (et idéalement conçus avec la même terre !), ce qui limite d’autant plus ses applications.

De même, certains supports nécessitent des enduits spécifiques, notamment le ravalement de façade en plâtre, qui va exiger un mélange de plâtre et de chaux naturelle (autrement appelé enduit du Marais).

Dans tous les cas, mieux vaut confier la pose d’un enduit extérieur à des professionnels qualifiés. Dans un projet d’autoconstruction, ayez le réflexe de suivre une formation aux enduits naturels, qui sera indispensable si vous espérez maîtriser correctement la pose d’un enduit à la chaux ou à la terre.

Notez que si vous avez un projet d’enduit extérieur naturel en Île-de-France, notre équipe peut vous accompagner dans vos projets de ravalement, rénovation et restauration de façade. Pensez à nous contacter pour faire estimer gratuitement le coût d’un enduit naturel en région parisienne.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.