Mur en torchis : guide complet

Mur en torchis : tout savoir

Le mur en torchis est certainement la construction la plus courante à l’époque médiévale. Mais on retrouve encore aujourd’hui de nombreuses maisons en torchis (y compris parfois dans le neuf !). Cette technique de construction en terre crue a en effet de nombreux avantages. Notre entreprise spécialisée dans les façades anciennes vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les murs en torchis et leur rénovation.

Qu’est-ce qu’une maison en torchis ?

Le torchis est une technique de construction traditionnelle particulièrement ancienne, dont les premiers signes remontent au Néolithique.

Torchis : définition

Avant d’aller plus dans le détail, il paraît intéressant de donner clairement la définition du torchis. Un mur en torchis est un mur conçu à partir de terre et de fibres végétales, dressées sur un support en bois.

Faire du torchis peut consister en l’utilisation de différents matériaux :

  • Une ossature bois dans la majorité des cas, que le torchis va combler pour lui apporter une meilleure résistance.
  • Des fibres naturelles végétales (voire animales) : paille de blé ou de seigle, foin, crin de cheval, filasses de chanvre, etc.
  • De la terre argileuse, dont la composition varie bien évidemment d’une région à l’autre.

Le torchis peut être assimilé à un béton naturel, lui qui permet de durcir et de lier des murs intérieurs ou des murs de façade.

À savoir : le terme « torchis » peut être utilisé indifféremment pour désigner le mur, ou pour désigner la technique de construction.

L’Histoire du torchis

S’il est des techniques de construction anciennes, le torchis est bien de celles-là ! On peut considérer que le torchis est une technique utilisée depuis le Néolithique. Dès lors que l’Homme est devenu sédentaire, il a commencé à construire en torchis.

On le retrouve partout en Europe, dans toutes les régions où la terre est argileuse (et a donc besoin de fibres pour durcir sans se fissurer).

Les murs en torchis sont devenus pratiquement incontournables en Europe entre le XIV et le XVIe siècle. Indissociables de l’architecture paysanne, on les retrouve notamment dans les maisons à colombages, mais aussi sur tous types d’ouvrages plus simples (étables, etc.).

Comme toutes les techniques de construction anciennes, le torchis « disparait » brutalement avec l’industrialisation du secteur du bâtiment. À partir de la seconde moitié du XXe siècle, on utilise avant tout le parpaing et le béton pour construire.

Naturellement, il subsiste encore de très nombreuses maisons anciennes conçues en torchis, car c’est un matériau particulièrement résistant s’il est correctement entretenu. Par ailleurs, voilà quelques décennies que la construction en torchis revient sur le devant de la scène. Et pour cause, c’est un matériau biosourcé par excellence, qui regorge de qualités, et qui répond très bien aux problématiques écologiques actuelles.

À savoir : vous avez besoin de réaliser la rénovation d’une façade en torchis ou la restauration d’une maison en torchis en Île-de-France ? Notre entreprise peut vous accompagner sur tous vos projets de murs en torchis en région parisienne. Contactez-nous pour un devis gratuit. 
Demandez gratuitement un devis pour mur en torchis en Île-de-France

Torchis : avantages et inconvénients

Aujourd’hui, le torchis va intéresser deux types de propriétaires :

  • Les premiers sont les amateurs de maisons anciennes, qui sont propriétaires ou vont acquérir une maison en torchis. Il s’agit alors de bien comprendre comment rénover du torchis.
  • Les secondes sont les particuliers qui cherchent à réaliser une construction écologique et naturelle. Il s’agit alors de savoir comment construire un mur en torchis.

Il est bon de comprendre que le torchis est un matériau aux multiples atouts, mais qui n’est pas dénué de limites. Vous avez donc tout intérêt à vous informer sur le sujet.

Les qualités d’une construction en torchis

Comme de nombreux matériaux anciens, le torchis revient sur le devant de la scène en tant que matériau écologique et local. La construction en terre crue est d’une logique imparable, car elle utilise un matériau local, recyclable et peu coûteux : la terre ! En opposition, le béton utilise du sable, un matériau de plus en plus coûteux et difficile à trouver, du fait de son utilisation massive dans le BTP.

Globalement, les avantages du torchis sont les suivants :

  •  C’est un matériau biosourcé, c’est-à-dire entièrement composé de matériaux renouvelables et naturels. Un torchis sur ossature bois peut ainsi être réalisé avec des matériaux qui viennent d’une seule et même région.
  • Correctement entretenu, le torchis est un matériau de construction durable et résistant. Dans le bâti ancien, les maisons en torchis les plus récentes ont déjà plus de 70 ans ! Et on trouve bien évidemment des constructions en torchis qui ont plusieurs siècles derrière elles !
  • De par sa nature même, le torchis est un matériau isolant. Les fibres utilisées ont un certain effet d’isolation thermique en hiver. La terre régule quant à elle l’humidité et la chaleur en été.
  • Enfin, la construction en torchis est peu coûteuse, grâce à des matériaux locaux et peu utilisés. La rareté des artisans peut néanmoins augmenter le coût de certains projets en torchis .

Comme d’autres techniques anciennes et artisanales, le torchis intéresse de plus en plus de professionnels et de particuliers, lui qui permet de construire des maisons écologiques et durables.

Les défauts du torchis

Naturellement, un mur en torchis n’est pas parfait (aucune solution ne l’est !). Il est bon de comprendre les limites du torchis :

  • La plus importante est que ce matériau est très sensible à l’humidité. Contrairement au mur en pisé, le torchis n’est pas étanche. Il ne doit donc pas être exposé à l’eau. Une façade en torchis sera ainsi systématiquement recouverte d’un enduit à la chaux. Il faut par ailleurs tout mettre en place pour assurer l’étanchéité d’une maison en torchis (toiture, zinguerie, etc.).
  • Par ailleurs, le torchis a besoin de respirer. Il s’agit encore une fois de réguler l’humidité, car la terre crue absorbe l’humidité et la laisse ensuite s’échapper. Cela peut poser problème lors de travaux d’isolation. Il faudra par exemple toujours privilégier une isolation extérieure respirante, sous peine de créer des problèmes de condensation.
  • En rénovation, le torchis nécessite généralement le recours à des professionnels spécialisés. Une entreprise de ravalement traditionnelle ne saura pas nécessairement traiter un mur en torchis comme il se doit.

Le torchis reste une technique de construction ancienne. Elle n’est donc pas compatible avec les pratiques actuelles, et nécessite d’être utilisée conjointement avec des matériaux adaptés. Si on ne prend pas en compte son caractère ancien et ses particularités, le mur peut souffrir de nombreux désordres.

Si ce matériau vous intéresse, nous vous invitons à consulter le guide des bonnes pratiques du torchis, proposé par le site internet Maisons Paysannes.

Défaut d'un mur en torchis

Un mur en torchis doit être restauré et préservé dans les règles de l’art, sous peine de se dégrader rapidement

Comment enduire un mur en torchis ?

Si vous avez des murs de façade en torchis, n’oubliez jamais que le torchis n’est pas conçu pour être laissé à nu. C’est un élément indispensable à comprendre, en particulier si vous envisagez d’aménager un bâtiment qui n’était pas conçu à cet effet (grange, bâtiment agricole, etc.).

Si vous vous demandez comment recouvrir un mur en torchis, la meilleure réponse possible est l’enduit à la chaux. La chaux est un liant respirant, qui permet de ne pas bloquer l’humidité dans les murs en torchis. Cela vaut aussi bien en intérieur qu’en extérieur :

  • Un enduit à la chaux intérieur permet d’aplanir et de décorer vos murs en torchis, tout en les laissant respirer. Pensez simplement à utiliser de la chaux hydraulique dans les pièces humides (cuisine, salle de bain).
  • Un enduit à la chaux extérieure est tout simplement indispensable en façade d’une maison en torchis. Le torchis ne doit jamais être exposé à l’humidité. L’enduit permet ici non seulement de décorer la façade, mais aussi et surtout d’assurer l’étanchéité du mur.

S’il n’est pas couvert par un enduit extérieur, un mur en torchis va tout simplement se désagréger, et laisser apparaître l’ossature bois. À terme, c’est le lattage en bois qui risque de pourrir, et d’entraîner l’écroulement du mur.

Attention : utiliser un enduit au ciment peut également menacer une maison en torchis. Le ciment va retenir l’eau dans le torchis, et le maintenir constamment humide. Cela peut représenter un risque de stabilité, et sera à coup sûr à l’origine d’importants problèmes d’humidité en intérieur. 

Comment rénover un mur en torchis ?

Si vous êtes propriétaire d’une maison en torchis ou que vous envisagez la rénovation ou la restauration d’un bâtiment en torchis, il est essentiel de bien vous informer sur le sujet. Une mauvaise rénovation peut menacer une maison en torchis, ou être à l’origine de différents désordres (humidité, fissures, moisissures, etc.). Mieux vaut faire appel à des spécialistes du bâti ancien quand on cherche à rénover du torchis.

Tâchons de voir ensemble comment restaurer ou rénover les murs en torchis.

Comment reboucher un mur en torchis ?

Ce qu’il est bon de comprendre, avec le torchis, c’est qu’un matériau ne peut pas en remplacer un autre. Si vous comblez des trous dans du torchis avec du plâtre ou du mortier de ciment, vous allez nécessairement fragiliser le torchis en nuisant à sa structure et à son étanchéité.

Voici différentes options pour reboucher un trou dans un mur en torchis :

  • Il faut savoir que le torchis est un matériau « recyclable ». Si vous avez récupéré les chutes, vous pouvez y ajouter un peu d’eau pour ramollir la matière et obtenir un mortier, à utiliser directement sur le trou. Réutiliser le torchis d’origine (si vous l’avez encore) reste la meilleure manière de boucher un trou.
  • À défaut, vous pouvez envisager de faire un autre torchis, pour obtenir un mortier de rebouchage impeccable. Mélangez pour cela de la paille propre, une terre argileuse à 30 % et du sable.
  • Sur un torchis en bon état général (avec de petits trous), vous pouvez peut-être envisager la réalisation d’un enduit à la chaux intérieur. Ce dernier peut permettre de lisser et d’harmoniser la surface.

Avant de reboucher le trou, pensez à mouiller ce dernier à plusieurs reprises, de manière à faciliter l’accroche du mortier de rebouchage.

Attention, si votre mur est complètement abîmé, il peut être nécessaire de le restaurer, ce qui sera un autre tour de manches !

Comment restaurer un mur en torchis ?

Si vous souffrez d’un mur en torchis qui s’effrite ou que vous envisagez de restaurer une vieille bâtisse en torchis, sachez ne pas sous-estimer la nature des dégâts. Un mur en torchis fortement abîmé pourrait nécessiter une réfection complète. Si l’ossature bois est visible, et qu’elle semble abîmée ou fragilisée, il faudra peut-être refaire l’ensemble de la structure.

De manière générale, la restauration d’une maison en torchis va passer par les étapes suivantes :

  • En rénovation, il n’est pas rare de devoir réaliser un piochage de façade. On va notamment dégager toutes les réparations au ciment, ou les enduits non adaptés, de manière à assainir le mur pour le restaurer. La moindre présence de ciment emprisonne l’eau dans le mur, et menace donc sa solidité.
  • Le torchis doit couvrir la totalité des murs. En fonction de l’état du mur, il peut être nécessaire de refaire la totalité du torchis, voire même de devoir remplacer le lattage en bois.
  • La rénovation d’une façade en torchis va forcément exiger la réalisation d’un enduit à la chaux. On peut également utiliser enduit isolant chaux liège ou chaux chanvre si on veut réaliser une isolation extérieure.
  • Les soubassements d’une façade en torchis sont généralement en pierre, pour des raisons d’étanchéité. Il est parfois nécessaire de les refaire ou de réaliser le rejointoiement de ces derniers. La partie basse des murs en torchis doit être particulièrement protégée, car c’est la plus sensible à l’humidité.
  • Les murs en torchis intérieurs doivent être couverts eux aussi d’un enduit à la chaux aérienne (ou hydraulique dans les pièces d’eau).
  • Lors de la rénovation d’une maison ancienne, on portera une attention toute particulière à la toiture et à l’évacuation des eaux pluviales. Si l’enduit doit protéger vos murs, il faut également faire en sorte qu’ils ne soient pas directement exposés à l’humidité, ce qui est souvent le rôle de la couverture et des zingueries (descentes d’eau, gouttières, etc.).

La restauration d’une maison ancienne est généralement plus coûteuse et plus délicate. C’est un élément à prendre absolument en compte lors d’un achat immobilier.

Vous avez besoin de rénover une maison en torchis en Île-de-France ? N’hésitez pas à faire appel à notre société de rénovation. Contactez-nous pour en savoir plus et demander une estimation tarifaire gratuite et sans engagement.

Rénovation d'un mur en torchis.

Un mur en torchis doit absolument être recouvert par un enduit extérieur à la chaux, sans quoi il se désagrégera au fur et à mesure du temps.

Gratuit : faites estimer le prix de restauration d’un mur en torchis en Île-de-France

Comment isoler sur un mur en torchis ?

Difficile de parler de rénovation de nos jours sans parler de rénovation énergétique. En effet, les propriétaires cherchent systématiquement à isoler leur façade, de manière à faire des économies d’énergie et de chauffage.

Si c’est un réflexe très pertinent pour tout propriétaire, il faut faire très attention à l’isolation d’une maison en torchis. Utiliser des matériaux non respirants, comme le polystyrène expansé, risque en effet de créer des désordres.

Il existe différentes solutions pour l’isolation extérieure des murs en torchis :

  • En intérieur, on peut utiliser des panneaux de terre armée préfabriqués, qui respectent le côté respirant du torchis (contrairement aux plaques de plâtre, qui ne sont pas forcément conseillées).
  • L’utilisation d’un enduit isolant (par exemple le célèbre enduit isolant chaux chanvre extérieur) est la façon la plus simple, mais pas la plus efficace, d’isoler une maison en torchis. L’enduit chaux chanvre peut être utilisé en intérieur, comme en extérieur.
  • Si vous envisagez une isolation thermique par l’extérieur, option plus efficace, la solution la plus saine sera de réaliser une ossature en bois secondaire, qui pourra recevoir un matériau isolant (comme la terre paille).

Sur un bâti ancien, les travaux d’isolation doivent idéalement respecter l’architecture du bâtiment. Il serait ainsi dommage de masquer une façade à colombages ou à pans de bois derrière une isolation extérieure !

Devis pour murs en torchis en Île-de-France

Vous envisagez la pose ou la rénovation de murs en torchis ou en terre crue en région parisienne ? Dans ce cas, n’hésitez pas à contacter notre équipe ! DSD Rénov est une société de rénovation spécialisée dans le bâti ancien, qui intervient dans toute la région parisienne.

Notre société peut vous accompagner dans tous vos travaux de réfection ou de restauration de murs en terre crue ou de façades en torchis. Nous vous accompagnons dans le diagnostic de la façade, mais aussi dans tous les travaux de rénovation nécessaires pour vous assurer des murs en torchis sains, esthétiques, isolés et durables. Nous assurons également l’étanchéité d’une maison en torchis, sans nuire au caractère respirant de ses matériaux.

Si vous souhaitez rénover du torchis en Île-de-France, il vous suffit de nous contacter. Nos travaux de façade et de rénovation débutent systématiquement par une estimation gratuite et sans engagement.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.