Toit en zinc : guide complet

Toit en zinc

Le toit en zinc est une couverture durable et qui nécessite très peu d’entretien. Néanmoins, le prix d’un toiture en zinc peut s’avérer élevé. Il est donc important de bien s’informer avant la pose d’une toiture en zinc. Notre équipe de couvreurs zingueurs en Île-de-France vous explique tout ce que vous devez savoir sur la couverture zinc : type de pose, budget à prévoir, entretien et durée de vie.

Les caractéristiques du toit en zinc

La toiture en zinc, même si elle peut encore aujourd’hui nous paraître très moderne, est en réalité une toiture patrimoniale. En France, elle est apparue sous le Second Empire, vers 1853, elle qui fut le choix tout trouvé pour les toits haussmanniens. Inutile de dire qu’il n’est pas difficile d’en savoir plus sur la durée de vie, les qualités et les défauts de cette toiture plus que centenaire !

Intérêt d’un toit en zinc

Le zinc est encore aujourd’hui la couverture de toit majoritaire à Paris. Globalement, c’est une toiture que l’on retrouve avant tout sur les bâtiments patrimoniaux, mais aussi sur les immeubles en copropriété.

Il faut dire que les avantages du toit en zinc sont nombreux :

  • C’est une toiture durable, puisque sa durée de vie peut dépasser le siècle ! Il est notamment insensible à la mousse, aux UV, aux champignons et à la rouille.
  • La couverture zinc est très facile à entretenir. Le zinc ne laisse pas la mousse, les champignons ou le lichen s’accrocher, et résiste également à la corrosion. Il n’a donc pas besoin de traitement ou d’entretien complexe. Cela en fait la toiture idéale pour un immeuble en copropriété.
  • C’est une toiture esthétique. Très rapidement, le zinc va griser et adopter des reflets bleu gris. Cette teinte est due à son oxydation naturelle, qui forme une couche protectrice.
  • Le zinc est idéal pour une toit faible pente. Ce n’est donc pas un hasard si on l’utilise souvent partiellement, sur les parties les plus inclinées d’une toiture.
  • Globalement, c’est une toiture malléable et qui peut s’adapter à tous types d’architectures. Et pour cause, les feuilles de zinc sont légères et peuvent s’adapter à la plupart des formes.

Ainsi, le toit en zinc est une solution durable, très résistante, facile d’entretien et particulièrement esthétique.

Toit en zinc

La toiture en zinc peut prendre de nombreuses formes différentes.

Limites de la couverture zinc

On gardera néanmoins en tête qu’une couverture zinc peut souffrir de certaines limites. Les principaux défauts du zinc sont les suivants :

  • Le prix d’une toiture en zinc est élevé. On peut donc considérer cette option comme une toiture haut de gamme. Néanmoins, c’est un prix justifié, quand on connaît la durée de vie de cette solution.
  • Les toitures métalliques ne sont pas toujours acceptées par les règles d’urbanisme locales. Renseignez-vous auprès de votre mairie.
  • Le zinc peut être sensible en bord de mer ou en région montagnarde. Dans ce type de configuration, il faut parfois traiter le zinc et faire très attention à sa pose (épaisseur, pente de toiture, type de pose, etc.).
  • Il est impératif de faire appel à un couvreur zingueur expérimenté.

Le principal défaut du toit en zinc sera son coût élevé. Pour les projets aux fortes contraintes techniques (région très froide ou en littoral), il faudra également faire très attention à la mise en œuvre, pour assurer la durabilité de la couverture.
Demandez gratuitement un devis pour toit en zinc en Île-de-France

Prix d’un toit en zinc

Comme vu plus haut, le coût de pose d’une couverture zinc s’avère assez élevé. Il faut dire que chaque poste de dépense s’avère coûteux : les feuilles de zinc sont assez chères à l’achat, et les tarifs des couvreurs zingueurs sont également élevés, car il s’agit d’un artisanat rare.

Prix de pose d’un toit en zinc (neuf)

Pour un projet dans le neuf, les frais seront limités. En moyenne, on considère que le coût d’un toit de zinc neuf se situe entre 130 et 220 euros par mètre carré.

La pose d’un toit de 150 mètres carrés sera donc facturée entre 19 500 et 33 000 euros TTC.

Tarifs des couvreurs zingueurs (rénovation)

Pour des projets en rénovation, le budget à prévoir pourrait être plus élevé. On considère que les tarifs d’un couvreur zingueur en rénovation se situent entre 230 et 290 euros TTC.

Le prix de rénovation d’un toit de zinc de 150 mètres carrés sera donc estimé entre 34 500 et 43 500 euros TTC. Notez bien là qu’il s’agit d’un tarif complet, frais d’échafaudage et de débarras des gravats inclus.

Quoi qu’il en soit, refaire un toit en zinc coûte cher. D’où l’intérêt de bien vous renseigner sur l’âge et l’état d’une couverture zinc si vous achetez un bien immobilier.

Comment réaliser une toiture en zinc ?

Les toitures en zinc doivent nécessairement être confiées à des couvreurs zingueurs. Le métier de couvreur zingueur est spécifique, car toutes les entreprises de toiture ne savent pas nécessairement réaliser des couvertures en zinc.

Une couverture zinc est composée de feuilles de zinc qui sont découpées sur place pour s’adapter aux dimensions de la toiture. Les feuilles de zinc sont posées sur un voligeage en bois (des planches de bois), lui-même fixé sur la charpente.

Il existe deux types de pose pour un toit en zinc : sur tasseaux, ou en joint debout. Faisons le tour des éléments à connaître sur la mise en œuvre d’une telle couverture :

La pose sur tasseaux

La couverture zinc à tasseaux est la pose traditionnelle. Les feuilles de zinc sont coupées aux bonnes dimensions, et assemblées autour de tasseaux en bois. Ces mêmes tasseaux sont protégés par un couvre-joint, qui va assurer l’étanchéité du toit en zinc.

Cette technique de pose est la plus coûteuse, car elle est plus longue à réaliser et nécessite l’achat de tasseaux en bois. Elle est également plus délicate à réaliser, et donc considérée comme moins durable.

Elle peut néanmoins être obligatoire sur les toitures patrimoniales.

Toiture zinc à tasseaux

La toiture zinc sur tasseaux est la pose traditionnelle.

La couverture zinc à joint debout

La toiture zinc debout est la technique de réalisation moderne. Les feuillets de zinc sont liés entre eux grâce à la réalisation d’un joint debout.

Les avantages de cette technique de pose sont nombreux : les joints sont plus discrets, la couverture est plus étanche et plus simple à réaliser, elle est enfin plus résistante dans des conditions climatiques difficiles. Le joint debout sera ainsi conseillé en particulier pour les toits à faible pente ou pour les toitures fortement exposées au gel et à la neige.

Couverture zinc à joint debout

Le joint debout permet d’obtenir un joint plus fin et discret que la pose sur tasseaux.

Quelle est la pente minimum pour un toit en zinc ?

Comme vu plus haut, la couverture zinc permet de réaliser des toits à faible pente. Il n’empêche que la pente de toiture doit rester suffisamment inclinée pour permettre l’évacuation des eaux de pluie.

La pente minimale pour une toiture en zinc est de 5 % (soit 3°). Pour ce type de toiture à faible pente, il est conseillé d’opter pour la pose en joint debout.

Si vous souhaitez une toiture faible pente sur tasseaux, il est indispensable de réaliser une double agrafure, voire une pose sur ressaut. Mais la pente recommandée est généralement de 8 à 10 % sur les couvertures à tasseaux.

Important : dans les zones exposées au vent et aux intempéries, la pente minimale admise pourrait être plus élevée. Plus une toiture zinc est exposée, et plus elle aura besoin d’une pente élevée.

Quelle charpente pour toiture zinc ?

L’un des atouts du zinc est sa légèreté. Ainsi, les feuilles de zinc peuvent être posées sur une charpente légère. Dans le neuf, il est donc possible de faire des économies sur le bois de charpente.

L’un des critères sur lesquelles porter votre attention est l’acidité du bois. Le zinc réagit mal aux bois les plus acides. Il ne doit donc pas être mis en contact avec des essences telles que le chêne, le mélèze, le pin douglas ou encore le châtaigner. Cette précaution s’applique aussi bien pour la charpente que pour le voligeage.

La plupart du temps, on utilise du sapin pour tous les bois en contact avec le zinc. On fera néanmoins attention aux produits de traitement utilisés sur le bois, pour vérifier qu’ils ne réagissent pas avec le zinc.

Lors de la mise en oeuvre, il est essentiel qu’un couvreur zingueur respecte le DTU 40.41, qui détaille les prescriptions de mise en œuvre d’un toit en zinc.

À savoir : le zinc réagit également avec le fer, le cuivre, le plâtre, le ciment et la chaux.
Faites estimer le prix d’un toit en zinc en région parisienne

Quelle est la durée de vie d’une toiture en zinc ?

Pour conclure, et comme nous l’avons vu plus haut, on gardera en tête que la durée de vie d’une toiture en zinc est élevée.

En moyenne, une toiture en zinc va dépasser le siècle, et sa durée de vie sera souvent située entre 100 et 120 ans. Pour disposer d’une durée de vie maximale, il reste néanmoins important que la couverture soit réalisée dans les règles de l’art. Certaines caractéristiques, comme une pente trop faible, une fine épaisseur de feuillets de zinc ou des conditions météorologiques peu favorables, peuvent réduire la durabilité d’un toit en zinc.

Vous savez désormais tout ce qu’il faut connaître au sujet des toitures en zinc. Notez que notre entreprise, DSD Rénov, peut réaliser la pose d’un toit en zinc partout en Île-de-France. N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engagement.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.