Toit faible pente en Île-de-France

Toit à faible pente

La réalisation ou la rénovation d’un toit à faible pente nécessite des compétences bien spécifiques. Et pour cause, assurer l’étanchéité d’un toit à faible pente peut s’avérer délicat (tout comme c’est le cas pour une toiture terrasse). Cette page vous en dit plus sur les spécificités d’un toit à faible pente.

Recevez un devis pour un toit faible pente en Île-de-France

Qu’est-ce qu’une toiture à faible pente ?

La pente d’une toiture est déterminée par son degré d’inclinaison. Plus la pente d’une toiture est élevée, et plus il est facile d’évacuer les eaux de pluie. Au contraire, une toiture à faible pente peut représenter un enjeu en termes d’étanchéité. Voilà pourquoi le calcul de pente d’une toiture est un élément à ne pas négliger.

On parle de toiture à faible pente quand l’inclinaison de la toiture et faible. En règle générale, une toiture à faible pente aura une déclinaison située entre 5 et 20 %.

Si la pose ou la rénovation d’une toiture doivent systématiquement être confiées à une entreprise de couverture professionnelle, mieux vaut accorder une attention toute particulière pour la réalisation d’un toit à faible pente, et faire appel à des spécialistes du domaine.

Les risques liés à une maison au toit à faible pente

Il est important de toujours garder à l’esprit que la pente d’une toiture permet d’assurer l’évacuation des eaux de pluie.

Ainsi, un toit à faible pente mal réalisé peut entraîner les soucis suivants :

  • Mauvaise évacuation des eaux de pluie,
  • Prolifération de mousse et de lichen,
  • Problème d’infiltration dans la toiture,
  • Vieillissement prématuré de la couverture de toit.

Un couvreur professionnel doit toujours être en mesure de vous conseiller sur le choix des matériaux de couverture et sur la pente de toiture minimale.

À moins que des contraintes techniques ne l’imposent, on préférera toujours respecter une pente de toiture de 20 % ou plus (selon les matériaux).

Quelle est la pente minimum pour un toit ?

Si vous vous renseignez sur la réalisation d’un toit à faible pente, il faut savoir que les matériaux utilisés sur une toiture ont un impact sur la pente minimale possible. La pente de votre toit peut donc conditionner le choix d’un type de toiture.

Quel est le minimum de pente pour une toiture ?

La pente minimale pour une toiture dépend systématiquement de sa couverture de toit. Et pour cause, le matériau de votre toiture va faciliter ou non l’écoulement des eaux de pluie.

Ainsi, voici la pente minimale d’un toit en fonction du matériau :

  • Un toit de chaume nécessite une pente de 40 % au minimum, sans quoi le chaume ne pourra pas assurer l’évacuation des eaux de pluie, et risque de pourrir.
  • Les toits en ardoise ont également besoin d’une pente élevée, avec un degré d’inclinaison minimal de 25 %.
  • Les toitures en tuiles ou en tuiles plates ont besoin d’une pente de toiture minimale de 20 %.
  • Enfin, une toiture en zinc ou en acier nécessite une pente de toiture située entre 5 et 20 % au minimum (en fonction de la nature du toit et de sa situation géographique).

Ainsi, la réalisation d’un toit à faible pente nécessite la pose d’une toiture en zinc, l’un des seuls matériaux capables d’assurer l’évacuation des eaux de pluie à faible pente.

Important : ne pas respecter les pentes conseillées risque tout simplement d’accélérer le vieillissement de la toiture. Il n’y a donc aucun intérêt à ne pas respecter les minimums de pente d’une toiture.

Quelle est la pente d’un toit plat ?

Si on s’intéresse réellement à la pente minimale possible pour une toiture, il faut noter que les toitures plates (ou toitures-terrasses) ont une pente minimale située entre 1 et 2 % en moyenne. Pour les toits plats de grande surface, cette pente peut atteindre jusqu’à 5 %, mais jamais au-delà.

On notera que la réalisation d’une toiture-terrasse est plus complexe encore que la pose d’une toiture à faible pente, et nécessite de faire appel à un couvreur étancheur.

Pente minimale d'une toiture

La pente minimale d’une toiture garantit la bonne évacuation des eaux de pluie.

Quels matériaux pour une toiture à faible pente ?

Comme vu plus haut, le choix du matériau est essentiel si vous souhaitez créer une couverture de toit à faible pente.

Toit faible pente en zinc

En théorie, seul un toit en zinc admet la réalisation de toiture à faible pente. En effet, la toiture en zinc permet de réaliser une pente minimale de 5 à 20 % (en fonction de la région où se situe le bien immobilier).

Chez DSD Rénov, entreprise de couverture à Paris, nous n’utilisons que du zinc quand il s’agit de réaliser un toit à faible pente.

Pour une faible pente, on utilise systématiquement une couverture zinc à joint debout, la pose sur tasseaux étant moins adaptée à une pente faible.

Toiture faible pente en bac acier

Autre couverture de toit métallique, le bac acier peut tolérer une pente située entre 5 et 20 %. Néanmoins, mieux vaut faire étudier le projet par un spécialiste pour toute toiture bac acier dont la pente est inférieure à 15 %.

Une fois encore, rappelons que la réalisation d’une toiture dont la pente est inférieure à 20 % représentera toujours des risques d’infiltration d’eau et de problèmes d’étanchéité.

On notera par ailleurs que la durée de vie du bac acier est faible par rapport à celle d’un toit en zinc. Sur un projet aussi technique, mieux vaut vous assurer une couverture durable et facile d’entretien, d’où l’intérêt du zinc.

Quelle tuile pour très faible pente ?

Si vous souhaitez faire poser un toit en tuiles, notez que les tuiles ne sont pas adaptées à une faible pente. Par exemple, la tuile plate traditionnelle nécessite une pente de 35 %.

On notera néanmoins que la tuile canal est la tuile qui admet la plus faible pente. On considère qu’elle peut être posée sur une toiture de 15 à 20 %, contre 20 % minimum pour les autres types de tuiles.

Couverture zinc à faible pente

La couverture zinc est la mieux adaptée pour la réalisation d’un toit à faible pente.

Peut-on changer l’inclinaison du toit ?

Dans le cadre d’une rénovation, il est théoriquement possible de modifier l’inclinaison du toit. Néanmoins, il serait mentir que de dire qu’il s’agit d’un chantier bénin.

Et pour cause, la modification d’une pente de toit nécessite des travaux complexes :

  • Il faut en premier lieu réaliser une étude des règles d’urbanisme locales, et demander un permis de construire.
  • Ensuite, il est nécessaire de remplacer totalement la couverture de toit, ce qui représente un budget conséquent.
  • Par ailleurs, il faut ensuite modifier la charpente grâce à l’intervention d’un couvreur charpentier, souvent encadré par un architecte.

Les frais engendrés par de tels travaux ne sont généralement justifiés que dans le cadre de l’aménagement des combles ou la surélévation d’une maison ou d’un appartement.

Devis pour toit à faible pente à Paris et en Île-de-France

Vous êtes à la recherche d’un couvreur zingueur à Paris ou en Île-de-France ? Dans ce cas, notez que DSD Rénov propose notamment la réalisation ou la rénovation d’une toiture faible pente.

Grâce à nos compagnons couvreurs zingueurs, et à nos architectes, nous sommes en mesure de réaliser des projets de toiture à faible pente dans toute la région parisienne. Naturellement, chaque projet doit démarrer par une étude préalable, car il faut savoir que la pente de toiture peut être encadrée par les règles d’urbanisme locales.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à nous contacter pour un devis de toiture à faible pente gratuit et sans engagement. Nos couvreurs seront ravis d’étudier votre projet et de vous proposer une estimation gratuite.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.