Quel isolant respirant pour un mur en pierre ?

Quel isolant respirant pour un mur en pierre ?

Besoin d’isoler un mur en pierre par l’intérieur ou par l’extérieur ? Dans ce cas, il est primordial de choisir un matériau isolant adapté au bâtiment ancien. Si vous vous demandez comment choisir un isolant respirant pour un mur en pierre, cette page devrait vous apporter quelques réponses. Notre entreprise d’isolation extérieure en Île-de-France est en effet spécialisée dans le bâtiment ancien. Laissez-nous vous présenter les différents isolants thermiques adaptés pour les murs en pierre.

Pourquoi chercher un isolant respirant ?

Lors des travaux de rénovation de façade d’une maison ancienne, et en particulier lors des travaux d’isolation, il est essentiel de respecter les particularités du bâti ancien. Ainsi, il est bon de savoir qu’un mur en pierre est un mur respirant. Cela signifie que la pierre, qui compose les murs des bâtiments anciens, est capable d’évacuer l’humidité intérieure. On parle également de matériau perspirant pour désigner cette capacité à évacuer la vapeur d’eau.

Or, certains isolants modernes ne sont pas perspirants. C’est par exemple le cas du polystyrène expansé. Ces derniers risquent ainsi d’étouffer un bâtiment ancien, et d’être à l’origine de condensation.

En cas de rénovation d’un mur en pierre, il est donc important que l’isolant thermique utilisé soit respirant et régulateur d’humidité. L’utilisation de matériaux isolants respirants empêche l’humidité d’être piégée dans le mur, où elle peut provoquer des plaques d’humidité, des moisissures et de la pourriture. Cela vaut aussi bien pour une ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) que pour une ITI (Isolation Thermique par l’Intérieur).

Un chantier d’isolation de maison ancienne mal conçu pourrait ainsi entraîner différents problèmes d’humidité, mais aussi accentuer un problème préexistant, mais discret jusque là, comme des remontées capillaires en intérieur.

À savoir : si une maison ancienne souffre de problèmes d’humidité après des travaux de ravalement de façade et d’isolation extérieure, le souci est très probablement lié à l’utilisation de matériaux non perspirants et/ou à un manque de ventilation du bâtiment. 

Isolation respirante pour un mur en pierre

L’isolation d’une maison en pierre nécessite de nombreuses précautions, à commencer par l’utilisation d’isolants respirants.

Faites estimer le prix d’une ITE de maison ancienne en Île-de-France

Isolant respirant pour un mur en pierre

La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreux isolants respirants pour un mur en pierre. À partir du moment où vous prenez conscience de l’importance d’une isolation extérieure respirante et de l’utilisation de matériaux perspirants, il ne reste plus qu’à choisir celui qui vous convient le mieux ! Notre équipe vous présente les principaux isolants thermiques respirants :

La laine minérale

Contrairement à ce que l’on entend parfois, la laine minérale est un matériau perspirant. Ainsi, l’utilisation de laine de roche ou de laine de verre est admise pour l’isolation d’un mur en pierre. En intérieur, toutes les laines minérales sont adaptées, mais on préfère une isolation extérieure à la laine de roche, car cette dernière résiste mieux à l’humidité que la laine de verre.

Si nous la citons en premier, c’est bien parce que la laine minérale est l’isolant respirant le moins coûteux. C’est également un matériau que l’on retrouve très fréquemment dans le domaine de l’isolation. En contrepartie, c’est l’isolant le moins écologique que nous citerons sur cette page. Et pour cause, la fabrication des laines minérales nécessite énormément d’énergie, et ce sont des isolants assez difficiles à recycler.

Malgré tout, la laine de roche et la laine de verre sont généralement deux fois plus coûteuses que le polystyrène expansé. C’est ce qui explique que l’isolation d’un mur en pierre est toujours plus coûteuse que l’isolation d’un mur en béton ou en ciment.

Laine minérale et isolation respirante

S’il ne s’agit pas d’isolants écologiques, les laines minérales sont bel et bien des isolants respirants.

Les panneaux de fibres de bois

Pour l’isolation d’un mur en pierre, la fibre de bois est l’une des solutions les mieux adaptées. L’isolation à la fibre de bois est à la fois respirante et écologique, puisqu’il s’agit d’une isolation extérieure biosourcée (c’est-à-dire réalisée à partir de matériaux naturels et renouvelables).

La fibre de bois est un excellent isolant thermique respirant en intérieur comme en extérieur. Pour une ITE écologique, on considère que c’est l’une des solutions les plus adaptées. En effet, la fibre de bois résiste très bien en extérieur, et offre une isolation thermique durable et efficace.

Côté budget, une isolation par l’extérieur en fibre de bois sera nettement plus coûteuse que l’utilisation de laine minérale. Opter pour des isolants biosourcés a donc un coût certain (ce qui explique la popularité de la laine de verre).

La ouate de cellulose

Autre isolant considéré comme écologique, la ouate de cellulose est issue du recyclage du papier (et notamment des papiers journaux). On la trouve sous forme de panneaux, mais plus souvent en vrac, car c’est un isolant très régulièrement soufflé.

La ouate de cellulose est un matériau respirant, tout comme le papier qui la compose. On peut donc tout à fait envisager l’isolation d’un mur en pierre à la ouate de cellulose. Il s’agit en effet d’un matériau plus écologique à produire que la laine de roche, et moins coûteux que la fibre de bois.

Globalement, la ouate de cellulose est plus adaptée à une utilisation par l’intérieur. On l’utilise généralement soufflée dans des caissons, ou sous forme de panneaux isolants. Certains projets d’ITE utilisent la ouate de cellulose, mais nous considérons la fibre de bois comme plus efficace.

Cellulose sur un mur en pierre

La cellulose fait partie des matériaux isolants admis pour un mur en pierre.

L’enduit isolant (chaux-chanvre, aérogel…)

En lieu et place de panneaux isolants, il est possible d’envisager l’utilisation d’un enduit isolant.

L’enduit isolant chaux-chanvre est assez réputé pour isoler les murs en pierre par l’intérieur ou par l’extérieur. Néanmoins, l’efficacité thermique d’un enduit chaux-chanvre est très inférieure à l’utilisation de panneaux isolants. On peut donc envisager un chantier qui utiliserait à la fois un enduit isolant au chanvre (en intérieur ou en extérieur), ainsi qu’un isolant respirant (en intérieur).

Une option plus efficace, mais nettement plus coûteuse, peut être l’utilisation de l’aérogel de silice. Un enduit isolant à l’aérogel permet d’isoler parfaitement un mur en pierre par l’extérieur. De par sa grande efficacité, il permet d’isoler une façade ancienne sans modifier son apparence. Mais cette option est avant tout réservée aux bâtiments historiques (notamment les façades en pierre de taille), car son coût extrêmement élevé n’est pas forcément justifié dans les autres cas.

Les autres isolants respirants

Naturellement, le marché de l’isolation propose d’autres options d’isolation respirante. Très souvent, les isolants naturels et biosourcés sont également respirants. C’est le cas des isolants suivants :

  • Liège isolant,
  • Laine de mouton,
  • Laine de bois,
  • Chanvre,
  • Fibres de lin,
  • Plumes de canard, etc.

Le choix d’un isolant va alors dépendre de votre budget, de la nature du mur à isoler et du choix entre une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.
Confiez-nous votre projet de rénovation de maison ancienne en région parisienne

Faut-il isoler les murs en pierre ?

Face à la difficulté apparente d’isoler un mur en pierre, on peut se demander si de tels travaux sont essentiels. Il est bon de comprendre que l’isolation d’un mur en pierre s’avère primordiale dans un chantier de rénovation.

Que ce soit par ITE ou par ITI, l’isolation des murs en pierre peut supprimer jusqu’à 20 % des déperditions énergétiques d’une maison, ce qui aura clairement un impact sur vos factures de chauffage. Même les murs de plusieurs dizaines de centimètres d’épaisseur n’ont pas une excellente isolation thermique. La plupart des murs en pierre ont tendance à stocker la fraîcheur. Ils offrent donc un bon confort d’été… mais souvent une piètre isolation thermique en hiver.

Il est donc important d’isoler les murs en pierre… mais tout aussi important d’utiliser des techniques d’isolation thermique adaptées aux bâtiments anciens. Faites donc systématiquement appel à une entreprise de rénovation de maison ancienne.

Si vous le souhaitez, sachez que nous pouvons vous accompagner dans tous vos travaux de rénovation du bâti ancien en Île-de-France.

Précautions à prendre pour isoler les murs en pierre

Comme vu plus haut, isoler un mur en pierre nécessite certaines précautions. Les techniques d’isolation modernes ne sont pas adaptées au bâti ancien. Mieux vaut donc faire appel à une entreprise de rénovation spécialisée dans l’ancien.

L’isolation thermique d’un mur en pierre peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur, comme nous allons le voir ensemble :

Isolation des murs par l’intérieur (ITI)

Dans la majorité des cas, l’isolation d’un mur en pierre se fait par l’intérieur. L’intérêt premier de l’ITI, outre un coût nettement inférieur, est la possibilité de garder la façade à l’identique. Sur les bâtiments anciens, c’est même parfois une obligation.

L’ITI d’un mur en pierre doit respecter certaines conditions :

  • Le mur doit être sec. Vérifiez qu’il n’est pas touché par des remontées capillaires, du salpêtre ou d’autres traces d’humidité. Le traitement de l’humidité doit être réalisé avant les travaux d’isolation du bâtiment.
  • Il est essentiel d’utiliser un frein vapeur de manière continue côté intérieur, après l’isolant.
  • Il est essentiel de laisser une lame d’air d’au moins 2 mm entre le pare-vapeur et la cloison intérieure.
  • Le mur ne doit pas être étouffé. Si le mur extérieur est recouvert d’un enduit de façade, assurez-vous qu’il s’agit d’un enduit à la chaux ou d’un matériau perspirant. En intérieur, veillez également à utiliser des matériaux respirants (bannissez ainsi la toile de verre ou les revêtements de murs trop épais). Il est primordial de laisser le mur respirer.

Pour éviter toute erreur de mise en œuvre, l’idéal reste de faire appel à un spécialiste du bâti ancien.

Isolation d'un mur en pierre

L’ITI est souvent plus adaptée pour un mur en pierre, car elle permet de conserver le charme de la maison.

Peut-on isoler un mur en pierre par l’extérieur ?

Contrairement aux idées reçues, il est possible d’isoler un mur en pierre par l’extérieur. Il existe même plusieurs options pour l’ITE d’une maison ancienne :

  • Une ITE sous bardage bois peut être envisagée, si vous souhaitez profiter des travaux pour réaliser la pose d’un bardage extérieur. Le bois est bien évidemment un matériau perspirant, qui peut s’accorder avec différents isolants respirants. Néanmoins, l’isolation sous bardage a moins de chances d’être validée qu’une ITE sous enduit, pour des raisons techniques.
  • Une ITE sous enduit reste ainsi beaucoup plus courante. On utilise alors un isolant respirant (souvent la fibre de bois) sous un enduit à la chaux, réputé pour sa capacité à laisser les murs respirer. Attention à ne pas utiliser d’enduit bâtard (mélange de chaux et de ciment), mais bien un enduit traditionnel gâché à la main.

Dans tous les cas, l’isolation extérieure d’un mur en pierre nécessite l’aménagement d’une lame d’air de quelques millimètres, et une mise en œuvre impeccable.

Naturellement, l’isolation par l’extérieur peut dénaturer un bâtiment ancien. Cela peut même être interdit par les règles locales d’urbanisme ou par la présence d’une zone protégée. Dans ce cas, mieux vaut recourir à une ITI. À l’heure actuelle, seul un enduit à l’aérogel permet d’isoler un bâtiment historique par l’extérieur… mais son coût de mise en œuvre peut atteindre les 500 euros par mètre carré.
Demandez un devis de rénovation de bâtiment ancien en région parisienne

Isolation et humidité d’un mur en pierre

Pour conclure, il est important de rappeler que la rénovation des murs en pierre peut nécessiter leur assainissement.

Au moment d’isoler un mur en pierre, pensez à veiller à ce qu’il soit parfaitement sec. Les travaux d’isolation ne permettent pas de traiter un mur humide. Au contraire, enduire un mur humide ou isoler par-dessus du salpêtre sur un mur en pierre aura tendance à aggraver le problème. Il est essentiel de traiter l’humidité AVANT d’isoler les murs d’une maison ancienne.

Le traitement de l’humidité peut nécessiter différents travaux :

  • Pose d’une VMC ou d’un autre système de ventilation,
  • Drainage d’une maison ancienne,
  • Assèchement des murs par injection de résine,
  • Rénovation des gouttières et évacuations d’eaux pluviales, etc.

Un chantier global de rénovation du bâtiment permettra d’assécher les murs tout en améliorant leur isolation thermique. Pour cela, le mieux est de demander un diagnostic humidité gratuit à une entreprise locale, qui peut vous conseiller et vous informer sur les solutions de traitement de l’humidité d’une maison ancienne.

Notez pour finir que notre entreprise de ravalement de façade en Île-de-France peut réaliser tous types de projets d’isolation extérieure et de rénovation du bâtiment, y compris sur des murs en pierres et des bâtis anciens. N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir un devis gratuit et sans engagement. Nous vous accompagnons dans tous les travaux qui permettent de rénover ou d’assainir les murs en pierre d’une maison ancienne.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.