Isolation extérieure respirante : quelle solution ?

Isolation extérieure respirante

Il est important d’opter pour une isolation extérieure respirante si on ne veut pas créer des problèmes d’humidité dans une maison. Le problème est que de nombreux isolants thermiques ne sont pas respirants. Si vous cherchez à isoler une maison ancienne par l’extérieur, vous avez donc tout intérêt à vous pencher avec précision sur le choix d’un isolant thermique. Notre entreprise d’isolation extérieure en Île-de-France vous conseille sur le choix d’une isolation extérieure qui laisse respirer les murs.

Pourquoi vouloir une isolation extérieure respirante ?

Lors de la rénovation d’un bien immobilier ancien, il est fréquent de faire pire que mieux si on ne prête pas attention à son choix de matériaux. Et pour cause, de nombreux matériaux de construction modernes ont tendance à étouffer les murs anciens.

Le principe de la perspirance

Il est bon de comprendre que tout logement doit être en mesure de « respirer », ou plus précisément de réguler son taux d’humidité. L’activité humaine a tendance à augmenter le taux d’humidité d’une maison, notamment du fait de la respiration, de la transpiration et de l’utilisation de l’eau (douches, vaisselle, etc.).

Cette humidité générée à l’intérieur d’un lieu clos doit être évacuée. Elle peut notamment l’être grâce au renouvellement de l’air et à la ventilation (de manière naturelle, en ouvrant la fenêtre, ou mécanique grâce à un système de ventilation). Mais les matériaux de construction peuvent également favoriser l’évacuation de l’humidité. On parle de « perspirance » pour désigner la capacité d’un matériau à évacuer la vapeur d’eau.

Ainsi, les matériaux anciens sont des matériaux perspirants (pierre, brique ou encore torchis), qui vont permettre à la vapeur d’eau de s’évacuer naturellement de l’intérieur vers l’extérieur, par les murs.

Isolation et évacuation de l’humidité

Si les travaux d’isolation, et notamment d’isolation extérieure, peuvent entraîner des problèmes de condensation et d’humidité, c’est simplement parce que de nombreux matériaux isolants ne sont pas perspirants.

Si on pose un isolant non perspirant par-dessus une façade ancienne, le mur souffrira systématiquement de problèmes de condensation. En effet, le mur va laisser passer l’humidité, qui sera bloquée au niveau de l’isolant et ne parviendra plus à s’évacuer. Le souci sera d’autant plus important si le mur ancien absorbe l’humidité par capillarité, ce qui est souvent le cas dans les maisons anciennes.

Alors que l’humidité absorbée par le mur s’évacuait jusqu’alors naturellement (ce qui masquait le désordre), elle sera soudain bloquée par l’isolant, ce qui peut entraîner des soucis de moisissure et d’humidité parfois très importants. Voilà pourquoi il est essentiel d’utiliser des matériaux adaptés aux murs de votre maison au moment d’une isolation extérieure.

On notera que le problème ne se pose pas que dans le cadre d’une ITE. Une façade ancienne couverte avec un enduit au ciment, par exemple, souffrira des mêmes désordres. Le ciment empêchera la respiration des murs, ce qui entraînera des soucis importants de condensation en intérieur. Voilà pourquoi il est essentiel d’utiliser un enduit à la chaux extérieur au moment de refaire une façade ancienne.

À savoir : le souci ne se pose pas sur les logements récents (conçus en béton ou en parpaing). Et pour cause, leurs murs ne sont pas conçus pour évacuer la vapeur d’eau, et la pose d’un isolant non respirant n’aura donc aucun impact sur le taux d’humidité en intérieur. 

Problème d'humidité en intérieur

Une isolation non respirante peut créer des problèmes d’humidité. intérieure

Contactez-nous pour une isolation thermique par l’extérieur en Île-de-France

Quel isolant laisse respirer les murs ?

Pour l’isolation par l’extérieur d’un logement ancien, dont les murs sont perspirants, il convient dès lors de choisir un matériau isolant qui laisse respirer les murs.

Le polystyrène expansé est-il respirant ?

Première information à garder en tête : le polysytrène expansé (PSE) n’est pas un isolant respirant. Réalisé à partir de pétrole et de solvant, cet isolant n’est pas conçu pour laisser s’évacuer la vapeur d’eau.

La précision est ici nécessaire, car l’isolation extérieure au polystyrène est l’une des plus fréquentes. Et pour cause, le PSE est l’isolant extérieur le moins cher et le plus fréquemment posé par les spécialistes.

Ainsi, il n’est malheureusement pas rare qu’une entreprise d’isolation extérieure propose une isolation au polystyrène sur un bâtiment ancien. Un seul conseil : fuyez tout professionnel qui vous suggère ce type de solution sur une façade ancienne.

Isolation extérieure au polystyrène expansé

Le polystyrène expansé n’est pas adapté à l’isolation extérieure d’un bâtiment ancien.

Trouver un isolant extérieur respirant

Si le PSE est en dehors de la course, il est alors important de choisir des matériaux perspirants pour une isolation extérieure. Pas de panique, on trouve de nombreux isolants qui laissent respirer les murs,

Nous pouvons notamment citer les matériaux suivants :

  • La laine de roche : est l’isolant respirant le moins cher pour une isolation extérieure. Une ITE à laine de roche peut donc être adaptée sur un bâtiment ancien. En effet, les laines minérales sont aussi respirantes que les matériaux biosourcés.
  • Le liège expansé : est également un isolant respirant. On notera par ailleurs qu’il est totalement imputrescible, ce qui le rend particulièrement apprécié pour isoler les soubassements d’une maison ancienne (qui sont souvent plus sensibles à l’humidité).
  • La fibre de bois : une isolation extérieure à la fibre de bois laisse les murs respirer et s’avère donc vivement conseillée sur des murs anciens.
  • Le chanvre : est également un isolant respirant. Il peut néanmoins être difficile à utiliser lors d’une ITE sous enduit, ce pour quoi on lui préfère la fibre de bois.
  • Les panneaux de roseaux : sont également efficaces pour une isolation extérieure respirante. On les utilise néanmoins très peu, du fait de leur coût très élevé.

Pour résumer, les meilleurs isolants respirants sont les laines minérales et les isolants biosourcés. Une isolation extérieure écologique aura donc tendance à laisser les murs respirer.

À titre informatif, notre entreprise d’isolation extérieure en Île-de-France a tendance à privilégier la laine de roche et la fibre de bois pour une ITE respirante.

Isolation exrérieure respirante

Les isolants respirants sont les laines minérales (laine de roche, laine de verre) et les isolants naturels (fibre de bois, laine de chanvre, roseaux, etc.).

Demandez gratuitement un devis d’ITE en région parisienne

Comment isoler une maison ancienne par l’extérieur ?

Si vous envisagez de réaliser une isolation par l’extérieur sur une maison ancienne, il est impératif de bien réfléchir au choix des matériaux.

Attention : tous les matériaux utilisés lors d’une ITE sur façade ancienne doivent laisser respirer les murs. Cela vaut pour l’isolant thermique, certes, mais aussi pour les revêtements de façade. On utilisera donc systématiquement un enduit à la chaux, et jamais un enduit ciment ni un enduit plastique ou des résines.

Idéalement, la meilleure isolation thermique extérieure pour une maison ancienne se fera sous enduit. La pose de bardage peut être envisagée, à condition de privilégier un bardage en bois.

L’utilisation de matériaux respirants est-elle suffisante ?

Pour conclure sur le sujet, on peut noter que le choix de matériaux qui laissent respirer les murs est essentiel sur un logement ancien… mais qu’il n’est pas toujours suffisant.

Une chose est sûre : étouffer les murs d’une maison va entraîner des problèmes de condensation importants. Mais il arrive que même l’utilisation de matériaux perspirants ne suffise pas à empêcher les problèmes d’humidité d’une maison.

Auquel cas, la pose d’un système de ventilation performant (en particulier dans les pièces humides) peut s’avérer indispensable. En complément d’une isolation extérieure, la pose d’une VMC ou d’une VMI (ventilation mécanique contrôlée ou insufflée) peut s’avérer essentielle. Et si la maison souffre de problèmes d’humidité avant les travaux d’isolation, mieux vaut les traiter au préalable, avant tout chantier de rénovation énergétique.

Votre bien immobilier se trouve en Île-de-France ? Si c’est le cas, notez que notre entreprise peut vous accompagner dans vos projets de ravalement et d’isolation extérieure, partout en Île-de-France. N’hésitez pas à nous contacter pour estimer gratuitement votre projet.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.