VMC cave : intérêt et prix

VMC dans une cave

La pose d’une VMC dans une cave peut vous permettre de résoudre certains problèmes d’humidité persistants. La cave est en effet l’endroit propice à des soucis d’humidité, dès lors qu’elle ne dispose d’aucune ventilation. Nos spécialistes du traitement de l’humidité en Île-de-France vous expliquent tout ce que vous devez savoir sur la pose d’une VMC dans un sous-sol.

Pourquoi ventiler une cave ?

La ventilation d’une cave est essentielle pour éviter des problèmes d’humidité qui peuvent s’avérer importants. Il n’est ainsi pas rare que des problèmes d’humidité surviennent suite à l’obstruction des ventilations naturelles d’une cave.

La pose d’une VMC dans une cave peut justement permettre de réduire ce type de problèmes d’aération d’un sous-sol. La VMC fait même partie des principales solutions pour traiter l’humidité d’une cave.

L’importance de la ventilation pour une cave

Par définition, la cave est la pièce de la maison « idéale » pour souffrir de problèmes d’humidité. Et pour cause, les murs d’une cave sont souvent naturellement humides (comme la plupart des sous-sols). Par ailleurs, l’obscurité de cette pièce non chauffée et la présence de nombreux points froids en font un endroit parfait pour voir se développer le salpêtre sur un mur ou les champignons.

La ventilation d’une cave est essentielle pour réguler l’humidité ambiante et éviter l’apparition de problèmes d’humidité. Dans le bâti ancien, on trouve généralement plusieurs soupiraux au niveau des soubassements, qui permettent d’assurer une ventilation naturelle dans les sous-sols.

Sans une ventilation adaptée, la cave sera toujours sujette à des problèmes d’humidité, parfois importants. Cela ne doit pas être pris à la légère, pour plusieurs raisons :

  • L’humidité peut remonter dans les pièces supérieures de la maison, ou toucher les murs.
  • Le taux d’humidité peut vicier l’air, et créer des troubles respiratoires pour les occupants.
  • Une cave trop humide devient également impropre à l’utilisation, notamment si vous comptez l’utiliser comme cave à vin ou comme espace de stockage.
  • Un autre risque dans certaines régions peut être la présence de radon, un gaz radioactif d’origine naturelle, qui émane du sol et qui est indétectable. Sans une ventilation correcte de la maison (et en particulier des pièces en contact avec le sol), ce dernier peut s’accumuler dans le bâtiment et avoir des effets cancérigènes sur ses occupants à long terme. Ce gaz est notamment très présent en Bretagne.

La ventilation des sous-sols est donc parfois un réel enjeu de santé pour les occupants du logement.

L’intérêt de la VMC pour une cave

La VMC d’une cave (pour Ventilation Mécanique Contrôlée) est un système de ventilation mécanique qui permet de renouveler l’air dans une cave, et donc de mieux contrôler son taux d’humidité.

Comme dans les pièces humides (cuisine et salle de bain), la VMC peut être essentielle dans un sous-sol, et ce à différents titres : 

  • Dans une cave non ventilée, la VMC est tout simplement indispensable. Si les ouvertures naturelles d’une cave ont été condamnées (ce qui arrive malheureusement souvent dans la rénovation d’un bâti ancien, si elle est mal réalisée), il faut à tout prix les remplacer par une ventilation mécanique.
  • Si la ventilation naturelle n’est pas suffisante, la VMC reste essentielle. C’est souvent le cas dans les caves d’immeubles en copropriété, et notamment si les caves ont été aménagées ou cloisonnées.
  • Contrairement à la ventilation naturelle, la ventilation mécanique peut s’adapter au taux d’humidité, et offrir ainsi une bien meilleure régulation de l’humidité que de simples ouvertures.

Si votre logement souffre d’un sous-sol humide et qu’il n’est pas correctement ventilé, il est essentiel de faire installer un système de ventilation mécanique.

Important : il est important de vérifier que le logement ne souffre pas de remontées capillaires en intérieur. Auquel cas le traitement de l’humidité ascensionnelle sera certainement plus adapté que la pose d’une VMC.

VMC cave

La pose d’un système de ventilation mécanique est essentielle dès lors que la ventilation naturelle de la cave n’est pas suffisante.

Demandez un devis de VMC en Île-de-France

Quelle VMC pour cave humide ?

Il ne faut pas forcément rechercher une VMC spécifiquement conçue pour la cave. Lors de travaux de ventilation mécanique, on utilisera généralement une VMC dans tout le logement. La difficulté peut être de raccorder la VMC à la cave par l’intérieur, car cela peut exiger de percer le plancher.

Il existe différentes solutions de ventilation mécanique pour une cave :

  • La VMI : pour ventilation mécanique par insufflation, est l’une des méthodes les plus efficaces. Elle insuffle de l’air frais, neuf et filtré dans la cave, pour rejeter l’air vicié et humide vers l’extérieur. Il existe des modèles de VMI spécifiquement adaptés à une cave. Cette solution permet d’assainir l’air, et est également efficace contre le radon. En revanche, elle s’avère généralement plus coûteuse que les autres VMC. Elle est en revanche plus silencieuse et ne refroidit pas l’air intérieur.
  • La VMC simple flux autoréglable : renouvelle automatiquement l’air de la cave en l’évacuant vers l’extérieur. Elle fonctionne en continu, ou à l’aide d’un interrupteur. C’est la solution la moins coûteuse, mais elle a l’inconvénient de consommer plus d’énergie et de refroidir l’air intérieur. Elle est donc conseillée avant tout sur une cave non chauffée.
  • La VMC simple flux hygroréglable : est une VMC qui adapte son fonctionnement et son débit au taux d’humidité de la cave. Elle est plus coûteuse à réaliser qu’une VMC simple flux autoréglable (qui fonctionne en continu), mais plus économe en énergie. Son fonctionnement limite les déperditions de chaleur d’une VMC autoréglable, mais ne les supprime pas.
  • La VMC double flux à récupérateur de chaleur : ce système a particularité de réchauffer l’air entrant et d’éviter de refroidir la pièce. On utilise deux réseaux de gaines au lieu d’un seul, ainsi qu’un échangeur de chaleur. La VMC double flux nécessite néanmoins un surcoût important, qui n’est pas forcément justifié dans le cadre de la ventilation d’un sous-sol non aménagé. C’est d’autant plus vrai qu’elle consomme plus d’énergie qu’une VMC simple flux. Mais cette option devient plus intéressante si la ventilation concerne aussi les pièces de vie, ou si le sous-sol est destiné à être occupé.

Dans la majorité des cas, la VMC simple flux hygroréglable est l’option la plus adaptée pour ventiler une cave non chauffée. Mais le choix d’un système de ventilation se fait au cas par cas, en fonction des spécificités du chantier et des besoins du propriétaire (type de sous-sol, usage et occupation du sous-sol, nature des problèmes d’humidité, ventilation des autres pièces de la maison, etc.).

Quel entretien pour la VMC d’un sous-sol ?

Au moment d’installer un système de ventilation mécanique, n’oubliez pas de prendre en compte la nécessité d’entretien de votre ventilation.

Il est nécessaire de changer les filtres d’une ventilation mécanique une à trois fois par an, pour garantir la bonne qualité de l’air entrant. Ceci est indispensable pour une VMC double flux, une VMI ou toute ventilation équipée de filtres.

On conseille également de dépoussiérer régulièrement les entrées d’air et de nettoyer les bouches d’extraction. Un entretien annuel de la ventilation est conseillé pour assurer son bon fonctionnement et une durée de vie optimale.
Faites estimer gratuitement le prix d’une VMC en région parisienne

Quel est le prix d’une VMC pour une cave ?

La pose d’une VMC dans une cave ou ailleurs reste une affaire de professionnels. Face à un problème d’humidité dans une cave, nous vous conseillons toujours de faire intervenir un expert anti-humidité. L’objectif premier est de vérifier que l’humidité vient bien d’un défaut de ventilation, et pas d’une autre raison.

Une chose est sûre : il est indispensable de ventiler une cave. Si votre sous-sol ne dispose d’aucune ventilation naturelle ou mécanique, la pose d’une VMC est indispensable. On notera néanmoins que le manque de ventilation n’est pas la seule explication possible pour une cave humide. En cas d’infiltrations d’eau dans la cave, par exemple, il est parfois nécessaire de mettre en place d’autres solutions, notamment le cuvelage d’une cave.

Côté budget, le prix de pose d’une VMC pour cave dépendra toujours du type de ventilation et de la facilité d’accès à la pièce :

  • Le prix de pose d’une VMC simple flux se situe en moyenne entre 900 et 1800 euros TTC.
  • Le coût de pose d’une VMI peut osciller entre 3500 et 5000 euros TTC.

Le budget peut varier si la maison est déjà équipée d’un système de VMC. Pour connaître un budget 100 % précis, il est essentiel de faire appel à une entreprise de ventilation ou de traitement de l’humidité locale.

Si vous avez des problèmes d’humidité en Île-de-France, sachez que notre entreprise peut intervenir partout en région parisienne. N’hésitez pas à nous contacter pour un diagnostic humidité en Île-de-France. Notre diagnostic initial est gratuit et sans engagement.

    Votre devis de traitement de l'humidité en Île-de-France

    Vous cherchez à faire réaliser un diagnostic humidité en Île-de-France ? N'hésitez pas à nous présenter vos besoins. Nous vous répondons dans les 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.