Salpêtre sur un mur : danger et solutions

Salpêtre sur les murs

Si vos murs intérieurs sont abîmés par l’humidité et sont couverts d’une fine pellicule blanche, il se peut que vous souffriez de salpêtre dans les murs. Le salpêtre est un problème d’humidité commun, mais qui n’est pas sans danger pour la santé. Dès lors, mieux vaut prendre le temps de bien traiter des murs humides touchés par le salpêtre. Notre entreprise de traitement de l’humidité en région parisienne vous dit tout ce qu’il faut savoir au sujet du salpêtre et des solutions existantes pour le traiter.

Reconnaître le salpêtre sur les murs

Avant toute chose, il convient de bien déterminer si vos murs sont touchés par du salpêtre ou par un autre souci. Le salpêtre sur un mur en pierre ou en brique va se caractériser par la présence de tâches blanches ou grisâtres sur la surface de votre mur.

Un mur touché par le salpêtre sera généralement touché par les afflictions suivantes :

  • Revêtement mural qui se décolle,
  • Mur qui se déforme légèrement,
  • Peinture et mur qui s’effritent,
  • Tâches blanches ou grises qu’il est possible de gratter à la main,
  • Présence de pellicules semblables à du sel sur la surface du mur.

Contrairement à la moisissure (et à ses taches noires), le salpêtre est généralement clair, et ne dégage pas d’odeur particulière (si ce n’est une odeur liée à l’humidité trop élevée de la pièce dans laquelle on le retrouve).

À l’instar des remontées capillaires en intérieur, le salpêtre est avant tout présent en bas des murs, ou dans un sous-sol. Naturellement, le salpêtre sera plus rapidement identifiable sur un mur nu (en pierre ou en briques), puisqu’il ne sera pas dissimulé sous le parement ou sous le revêtement mural. On notera que le salpêtre est parfois visible sur les murs extérieurs (il a tendance à traverser la totalité du mur).

Salpêtre sur un mur

Le salpêtre est identifié par des tâches blanches ou grises, ici visibles sur la partie droite du mur.

Demandez gratuitement un diagnostic humidité en Île-de-France

Qu’est-ce que le salpêtre sur un mur ?

Pour savoir comment traiter le salpêtre, la première étape est de comprendre son origine et sa composition.

Origine du salpêtre

L’étymologie de salpêtre signifie tout simplement « sel de pierre ». Cette maladie de la pierre touche les murs en briques ou en pierre naturelle qui sont exposés à l’humidité.

Le salpêtre est un nitrate de potassium qui est issu d’une réaction chimique entre les sels minéraux présents dans la pierre et l’humidité. C’est ce qui explique qu’il forme une sorte de poudre qui vient se fixer à la surface de la pierre.

On retrouve assez souvent du salpêtre dans les maisons anciennes, mais aussi parfois dans des grottes ou des environnements naturels sombres et humides.

À savoir : la présence de taches blanches n’est pas systématiquement liée au salpêtre. On retrouve même bien plus souvent la présence de carbonate de calcium, qui n’est pas du salpêtre, mais une forme assez proche. Le terme générique pour ce type de tâches est l’efflorescence. 

Pourquoi du salpêtre sur les murs ?

Les murs couverts de salpêtre sont tout simplement touchés par un problème d’humidité structurelle. Concrètement, le salpêtre survient quand un mur en pierre est poreux et humide. L’humidité imprègne le mur, et va naturellement s’échapper par l’intérieur de la maison et/ou par l’extérieur.

En passant à la surface du mur, l’humidité extrait les sels minéraux qu’il contient. Ces dernières forment le salpêtre lorsqu’ils sont déposés à la surface des pierres ou des briques. Ces sels ont tendance à capter l’humidité ambiante et à augmenter le taux d’humidité dans la pièce.

Dans de très nombreux cas, le salpêtre est lié à des remontées capillaires (l’eau est absorbée depuis les sous-sols vers l’intérieur des murs). Le traitement des remontées capillaires peut ainsi permettre de mettre un terme à l’apparition de salpêtre. Si vos murs sont avant tout touchés dans la partie basse, les remontées capillaires sont certainement responsables.

Mais il faut savoir que tout autre problème d’humidité peut entraîner l’apparition de salpêtre : infiltration d’eau par les murs ou par les plafonds, dégât des eaux, canalisation abîmée, etc. Les défauts de ventilation sont également très souvent à l’origine d’apparition de salpêtre et d’efflorescences.

Salpêtre et remontées capillaires

Quand le salpêtre est concentré en bas d’un mur intérieur, il est certainement lié à un problème de remontées capillaires.

Faites estimer le prix d’un traitement du salpêtre en Île-de-France

Quel est le danger du salpêtre ?

Face à la présence de taches blanches sur un mur, on peut à raison s’interroger sur les effets sur la santé, en particulier si vous avez de jeunes enfants à la maison.

Le salpêtre sur un mur (taches blanches) est moins dangereux que les moisissures (taches noires). En effet, le salpêtre (s’il s’agit effectivement de nitrate de potassium) est avant tout dangereux s’il est ingéré, tandis que les moisissures sont dangereuses en cas d’inhalation. Pour limiter tout risque, empêchez les plus jeunes d’entrer dans une pièce touchée par le salpêtre. Comme il s’agit généralement des sous-sols, cela réduit très souvent les risques.

Ceci dit, il reste important de faire appel à une entreprise de traitement de l’humidité face à la présence de salpêtre :

  • Le salpêtre est lié à un problème d’humidité. Sa présence peut donc s’accompagner de moisissures ou de champignons, qui peuvent s’avérer dangereux pour la santé.
  • Une humidité structurelle peut créer des dégâts, notamment des infiltrations d’eau, des fissures ou une dégradation importante de vos peintures et revêtements. Mieux vaut éviter d’attendre trop longtemps pour traiter un problème d’humidité.

Il est d’autant plus important d’intervenir rapidement si le salpêtre ou les autres dégâts touchent vos pièces de vie. Une humidité importante peut entraîner des problèmes respiratoires, qui sont souvent liés aux spores et aux champignons, et pas nécessairement au salpêtre.

Comment lutter contre le salpêtre ?

Comme pour de très nombreux problèmes d’humidité, le salpêtre sur un mur est un symptôme plutôt qu’une maladie. En d’autres termes, le traitement du salpêtre nécessite de traiter la cause du problème, à savoir des infiltrations d’eau ou une humidité trop importante.

Comment traiter le salpêtre naturellement ?

Certains propriétaires recherchent des recettes de grand-mère pour éliminer le salpêtre. Dans les faits, il est possible de nettoyer le salpêtre à l’aide d’une brosse à poils durs et de vinaigre (ou un mélange d’eau chaude et de savon de Marseille). Pensez à porter des gants, des lunettes et un masque de protection.

Néanmoins, ce traitement ne va pas empêcher le salpêtre de réapparaître. Il faut donc traiter l’humidité plus en profondeur, pour vous assurer que les taches blanches ne réapparaissent pas d’ici quelques jours ou quelques semaines.

Comment faire respirer un mur humide ?

Pour empêcher l’apparition de salpêtre sur un mur, il est essentiel de traiter l’humidité de ce dernier.

Le traitement d’un mur humide dépend de l’origine de l’humidité :

  • L’assèchement des murs grâce à l’injection de résine peut permettre de supprimer un problème de remontées capillaires.
  • Dans une maison ou une pièce trop humide, la pose d’un système de ventilation est parfois une solution préconisée.
  • Si le terrain est trop humide, il peut être nécessaire de réaliser le drainage d’une maison ancienne.
  • Pour un sous-sol enterré, le cuvelage d’une cave est parfois la seule solution.
  • Sur une maison mal rénovée, la solution pourrait également être un ravalement de façade, une réfection de toiture ou de gouttières, ou encore des travaux de plomberie.

Une fois la cause de l’humidité traitée, il sera possible de nettoyer les murs et d’appliquer un traitement anti-salpêtre.

Important : il est inutile d’appliquer une peinture anti-salpêtre ou un traitement spécifique sans entamer de travaux trop profonds. C’est la structure même de la maison qui souffre d’humidité ou d’infiltrations. Il n’existe donc aucun traitement de surface qui permettra de réduire l’humidité d’un mur. Réalisiez un diagnostic humidité pour avoir une vision claire de la solution à votre problème de salpêtre.

Comment réparer un mur avec du salpêtre ?

Ce n’est qu’après avoir traité l’humidité du mur (par assèchement du mur par exemple) que vous allez pouvoir le réparer. Une fois que vous êtes certain(e) que le problème d’humidité principal est réglé, vous allez pouvoir rénover le mur couvert de salpêtre. Toujours équipé de protection, vous allez pouvoir traiter la surface touchée :

  1. Le salpêtre peut se nettoyer à l’aide d’une brosse dure et d’un mélange d’eau chaude et de savon de Marseille. Frottez énergétiquement pour dégager toutes les traces.
  2. Au besoin, dégagez l’enduit, les revêtements et tout matériau touché par l’humidité. Tous les éléments qui ne tiennent plus sur le mur doivent être enlevés.
  3. L’application d’un traitement anti-salpêtre vous permet de supprimer toute trace de la zone. Rappelons une fois encore que ce traitement ne suffit pas s’il est utilisé seul ! Il faut préalablement traiter l’humidité du mur.
  4. Sur les murs abîmés et friables, vous pouvez ensuite utiliser un durcisseur pour renforcer le support avant de le réparer.
  5. Ensuite, rebouchez tous les trous à l’aide d’un enduit de réparation (ou d’un enduit de lissage si les défauts ne sont pas profonds).
  6. Vous pourrez enfin repeindre le mur ou poser un nouveau revêtement.

Comme vous l’aurez compris, réparer un mur touché par le salpêtre ne sera utile que si vous avez mis un terme au problème d’humidité structurelle. Sans cela, le salpêtre risque d’apparaître rapidement sur votre mur rénové, et vous n’aurez utilisé qu’une solution cache-misère.
Demandez gratuitement un devis de traitement du salpêtre en région parisienne

Prix d’assèchement des murs

Il est bon de comprendre que le prix de traitement de l’humidité peut être élevé. Globalement, le budget à prévoir dépend en premier lieu de la nature du problème. Notre entreprise de traitement de l’humidité en Île-de-France va toujours commencer par un diagnostic, pour examiner précisément pourquoi vos murs sont humides.

En cas de remontées capillaires, le prix d’assèchement des murs se situe entre 120 et 200 euros par mètre linéaire traité. Il s’agit du budget à prévoir pour un traitement avec résine, qui va permettre de faire cesser le phénomène d’humidité ascensionnelle.

Il n’est pas rare que le coût d’un traitement de l’humidité représente quelques milliers d’euros. Tout dépendra bien évidemment de la surface à traiter et de l’origine du problème d’humidité.

Vous en savez plus sur le salpêtre dans les murs. Si votre problème touche un bâtiment en Île-de-France, n’hésitez pas à nous contacter. Nos techniciens anti-humidité peuvent intervenir gratuitement pour un diagnostic et l’établissement d’un devis sans engagement, partout en région parisienne.

    Votre devis de traitement de l'humidité en Île-de-France

    Vous cherchez à faire réaliser un diagnostic humidité en Île-de-France ? N'hésitez pas à nous présenter vos besoins. Nous vous répondons dans les 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.