Décapage de façade : méthode et risques

Décapage d'une façade

Un décapage de façade peut être nécessaire sur une façade noircie ou peinte. Mais cela reste une technique de nettoyage extrêmement rare, et à manier avec précaution. Décaper une façade peut en effet dans certains cas faire plus de mal que de bien. Notre entreprise de ravalement en région parisienne vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le décapage d’une façade.

Quand faut-il décaper une façade ?

Le décapage est une solution de nettoyage de façade extrêmement agressive. Dès lors, cette technique ne sera adaptée que dans une quantité assez limitée de cas. Faisons le point sur la nécessité de décapage des façades.

Qu’est-ce qu’un décapage de façade ?

En premier lieu, rappelons la définition du décapage d’une façade. Le décapage d’une façade consiste à retrouver l’aspect original du support, sans l’altérer, en supprimant le revêtement extérieur qui le recouvre. Cette solution est généralement appliquée pour supprimer la peinture d’une façade ou encore pour supprimer la rouille sur les éléments métalliques d’un mur extérieur.

De manière générale, le décapage d’une façade est exigé sur :

  • Une façade peinte,
  • Un revêtement fortement abîmé (peinture boursouflée, écaillée, cloquée, etc.)
  • Une façade couverte d’un produit non adapté (enduit organique, peinture glycéro, subjectile, etc.),
  • Un mur extérieur couvert de graffitis.

Le but du décapage est de supprimer tous les revêtements mis en place sur le support d’origine. On retrouve alors un support brut, qu’il est possible de protéger à l’aide d’un nouveau revêtement.

Concrètement, le décapage est avant tout réalisé sur les façades modernes en béton ou en parpaings. Il s’agit rarement d’une solution adaptée pour une façade ancienne.

Important : le décapage ne peut être réalisé que dans le cadre d’un ravalement de façade et ne se suffit pas à lui-même. Après décapage, il est en effet nécessaire de protéger à nouveau la façade, à l’aide d’un traitement adéquat. 

Ravalement de façade : décapage ou nettoyage ?

Le décapage est clairement une technique de rénovation de façade avancée. Concrètement, le décapage de façade n’est nécessaire que lors d’une rénovation de façade complète. Un décapage sera éventuellement requis sur des supports particulièrement abîmés ou dégradés (gonflage de l’enduit par exemple).

Si votre façade est en bon état général, un simple nettoyage, ou la réalisation d’un crépi extérieur, va suffire à remettre votre façade à neuf.

Dans tous les cas, le décapage des murs extérieurs doit uniquement être confié à une société de ravalement compétente. Un particulier ne sera jamais à même de pouvoir diagnostiquer sa façade et choisir la bonne solution de décapage ou de nettoyage.

Comme toujours en matière de rénovation de façade, les actions réalisées doivent être cohérentes et avoir le moins d’impact possible. La décision d’un décapage, solution très agressive, ne doit donc être prise que si elle est absolument nécessaire.

Décapage d'une façade

Le décapage d’une façade peut être réalisé sur un support dont le revêtement est non adapté ou fortement abîmé, ou encore si les précédents revêtements forment une surépaisseur impossible à retirer autrement.

Faites estimer le prix d’un décapage de façade en Île-de-France

Comment décaper une façade ?

Vous l’aurez compris, un décapage est le travail d’une société de ravalement de façade. Hors de question pour un particulier de réaliser un tel chantier. En effet, le décapage peut comporter une part de risques physiques (produits chimiques, inhalation de poussières, etc.). D’autre part, le décapage pourrait abîmer le mur s’il n’est pas réalisé correctement.

Ceci dit, il reste intéressant d’avoir une certaine idée du déroulement de ces travaux. Examinons ensemble les différentes solutions de nettoyage et de décapage d’une façade :

Décapage mécanique d’une façade

Sur une façade ancienne, le décapage chimique ne sera généralement pas préconisé. On conseillera en lieu et place des procédés de décapage mécanique (à la brosse ou au ponçage) ou plus souvent encore un nettoyage par abrasion, comme le sablage d’une façade.

Un décapage mécanique se réalise à la brosse ou à l’aide d’une ponceuse. Pour des raisons évidentes, il n’est généralement réalisé que sur de toutes petites surfaces, ou sur des éléments précis de la façade.

C’est donc le décapage par abrasion qui sera le plus régulièrement utilisé. Plus précisément, on réalisera généralement des techniques de microsablage, qui permettent de décrasser les murs extérieurs sans les abîmer :

Le sablage consiste à nettoyer la façade en projetant des granulats, qui vont retirer la couche supérieure de la façade. Ce sera généralement une solution suffisante pour une façade très salie ou pour le décapage du bois ou du métal.

Mais cette option ne sera pas forcément adaptée pour supprimer un enduit organique ou une couche de peinture.

Attention : les techniques de sablage et de gommage doivent également être confiées à des spécialistes. Il s’agit notamment de ne pas abîmer le support (pierre ou brique) et de ne pas le rendre poreux.

Le décapage thermique d’une façade

Une seconde option, relativement rare, peut être le décapage thermique des murs extérieurs. Il s’agit alors d’utiliser une température spécifique pour provoquer une réaction qui détruit peinture ou traitement, sans abîmer le support.

Si le décapahe thermique à proprement parler utiliser le chalumeau, profitons-en pour présenter également des méthodes plus récentes et efficaces :

  • Le décapage thermique utilise la chaleur pour décaper la façade. Le façadier emploie généralement un chalumeau au gaz. Le souci de cette approche est qu’elle peut fragiliser le support, voire le faire éclater. On l’utilise donc de moins en moins fréquemment.
  • La cryogénie, méthode plus récente, utilise le froid pour décaper une façade. Cette solution projette des billes de glace à haute pression, ce qui a pour effet de fragiliser les salissures sans abîmer le support. C’est une technique qui reste néanmoins très délicate à maîtriser.
  • Le laser est une autre méthode très récente, qui permet de supprimer les salissures avec une précision chirurgicale. Cette technique n’est généralement utilisée que sur des monuments historiques ou des surfaces très anciennes, voire abîmées.

On retrouve essentiellement ces deux dernières techniques dans la rénovation patrimoniale et le bâti ancien. Sur un bâti moderne, on va en effet privilégier le décapage chimique.

Le décapage chimique d’une façade

Sur les façades modernes (béton ou parpaing) ou sur certaines façades anciennes couvertes d’un revêtement non approprié, il peut être nécessaire d’envisager le décapage chimique.

Comme son nom l’indique, le décapage chimique consiste à projeter un produit chimique sur la façade, qui va s’attaquer à la peinture ou aux produits, de manière à mettre la façade à nu. L’utilisation d’un décapant chimique pour mur extérieur doit faire l’objet d’un diagnostic et de tests préalables. Il s’agit de bien identifier la nature de la peinture à décaper, et la nature du support, pour s’assurer un décapage sans risque.

Quel que soit le support, on va privilégier un décapant chimique biodégradable et neutre, qui aura moins de risque de réagir avec le support d’origine. Seuls certains projets bien spécifiques peuvent nécessiter des produits de décapage plus agressifs.

La bonne nouvelle est que les produits décapants pour façade sont de plus en plus perfectionnés, et de moins en moins dangereux pour nos murs (à condition bien sûr de toujours choisir le bon produit !).

Attention : certaines façades peintes ne peuvent pas être décapées. Par exemple, un mur en pierre ou en brique qui a reçu une peinture silicate ou silicatée (fréquemment utilisées au XXe siècle) ne pourra plus être mis à nu. Pour la pierre, on conservera la couche de peinture silicate, qui peut avoir un rôle protecteur. Pour la brique, on pourra envisager de repeindre par-dessus. 
Confiez-nous votre projet de décapage de façade en région parisienne

Les conséquences du décapage d’une façade

Vous aurez compris que le décapage des façades est un chantier extrêmement technique, et qui doit absolument être confié à une société spécialisée.

Un décapage de façade mal réalisé peut entraîner des désordres :

  • Le décapage peut rendre une façade poreuse, s’il est réalisé sur des matériaux trop fragiles. Cela entraînera un vieillissement prématuré de la façade.
  • Des produits de façade non adaptés peuvent être absorbés par le matériau d’origine de la façade. Cela peut créer une réaction chimique à l’origine d’efflorescence, voire d’effritement des supports.

Ces risques ne doivent clairement pas être minimisés, en particulier sur un bâtiment patrimonial. Un façadier spécialisé saura qu’un nettoyage complet de la façade n’est pas toujours possible, et qu’il ne faut jamais utiliser des techniques ou méthodes qui risqueraient de dégrader le support.

Dans tous les cas, le décapage d’un mur extérieur n’est qu’une étape des travaux. Comme il laisse la façade à nu, il faut bien évidemment traiter la façade par la suite, souvent à l’aide d’une peinture ou d’un produit de façade adapté.

Décaper une façade

Tout chantier de décapage d’un mur doit faire l’objet d’un diagnostic préalable.

Quel est le prix d’un décapage de façade ?

Parler du coût de décapage d’une façade n’est pas forcément pertinent, car c’est rarement un chantier réalisé seul. Une chose est sûre : si votre façade nécessite un décapage, c’est que vous entamez un lourd chantier de ravalement extérieur.

Au global, on considère que le prix d’un ravalement avec décapage de façade se situe entre 80 et 150 euros par mètre carré. Ce budget comprend non seulement le décapage des murs, mais aussi les travaux préparatoires, les frais annexes et la restauration de façade.

Naturellement, le coût d’un décapage de mur dépendra directement de la méthode employée. Les budgets peuvent exploser dans le cadre d’une restauration patrimoniale, avec décapage à la cryogénie ou au laser. Sur un ouvrage ancien ou sur un monument historique, seuls des devis de spécialistes peuvent vous permettre de connaître précisément le prix de restauration d’une façade.

Vous avez un projet de décapage de façade en Île-de-France ? Sachez que notre société peut réaliser tous types de rénovations et de restaurations de façades anciennes en région parisienne. N’hésitez pas à nous présenter votre projet de façade à Paris et dans sa région. Nous serons ravis de vous proposer une estimation gratuite et sans engagement.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.