Sablage de façade : tout savoir

Sablage de façade

Le sablage de façade est un procédé de nettoyage de façade abrasif, qui permet de traiter une façade fortement salie ou dégradée. En revanche, mieux vaut bien s’informer avant le sablage d’une façade en pierre ou en brique. Et pour cause, le sablage reste une solution d’entretien de façade assez agressive, et qui ne conviendra pas à tous les murs extérieurs. Nos façadiers vous expliquent tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

En quoi consiste le sablage d’une façade ?

Le sablage de façade est généralement l’une des méthodes de nettoyage de façade les plus connues des propriétaires. Mais cela n’en fait pas la méthode qui est toujours la plus adaptée, bien au contraire. Commençons par décrire précisément en quoi consiste cette opération.

Sablage des façades : le principe

Comme son nom l’indique, le sablage d’une façade consiste à la décaper en projetant du sable ou des granulés. Projeté à haute pression et envoyé grâce à un compresseur, le sable a un effet décapant sur la façade, ce qui permet notamment d’éliminer des peintures, des graffitis ou tout simplement des salissures.

Il est évident qu’un sablage de façade sera efficace sur la saleté des façades. Avec le temps, toutes les façades ont tendance à être recouvertes d’une couche grisâtre, liée à la pollution. Le sablage permet de supprimer rapidement et de manière uniforme cette couche de crasse.

En revanche, ce n’est pas parce que cette solution est efficace sur toutes les façades qu’elle est forcément saine. Comme toutes les solutions de nettoyage abrasives, le sablage peut durablement abîmer les murs extérieurs, s’il est mal réalisé ou s’il est réalisé sur un support non adapté.

Sablage des murs : quel support ?

Il est bon de comprendre que le sablage est une méthode de nettoyage très agressive. Ainsi, il est inutile de l’utiliser si elle n’est pas absolument nécessaire, et il est important de ne pas  la reproduire trop souvent.

Par ailleurs, seules les surfaces les plus dures et les plus résistantes peuvent supporter un sablage :

  • Les façades en bois si elles sont parfaitement saines (notamment dans le cadre d’un décapage complet).
  • Les façades en béton ou en parpaings.

Attention , le sablage de la pierre n’est clairement pas conseillé. Même si une façade en pierre apparente peut sembler très solide, un sablage risque de supprimer le calcin de la pierre, ce qui aura pour effet de fragiliser durablement la façade.

Pour des raisons similaires, le sablage d’une façade en brique est également déconseillé, car il a tendance à rendre les briques poreuses. À terme, ces dernières peuvent alors éclater sous l’effet du gel. On va ainsi préférer l’hydrogommage pour une telle façade.

Quel sable pour le sablage d’une façade ?

Un sablage n’est pas forcément réalisé avec du sable, même s’il est évident que c’est le matériau le plus connu.

Concrètement, le sablage peut être réalisé :

  • Avec du sable de sablage, aussi appelé sable abrasif. Il s’agit d’un sable assez fin, dont la granulométrie oscille entre 0,2 et 1,6 mm (à adapter en fonction de la façade à traiter).
  • Avec de la poudre abrasive pour sablage. Il s’agit d’un mélange de microgranulats. On peut y retrouver du sable, du corindon (oxyde d’aluminium), du silicate d’aluminium, du bicarbonate ou encore des microbilles de verre.

Dans tous les cas, le produit abrasif utilisé doit être adapté à la nature du sablage. On ne va pas forcément sabler de la même manière un mur ou un portail métallique.

Ne serait-ce que pour l’incapacité à identifier le sable à utiliser, il est clairement déconseillé de chercher à sabler sa façade soi-même. Et nous allons vous expliquer pourquoi.

Sablage de façade

Le sablage est une solution de nettoyage et de décapage très agressive, qui nécessite le port d’une tenue de protection complète.

Confiez-nous votre projet de sablage de façade en Île-de-France

Sablage des murs extérieurs : les risques

Si le sablage des façades est étrangement assez connu du grand public, il s’agit en réalité d’une méthode de nettoyage de façade de moins en moins utilisée par les professionnels. Le sablage doit notamment être banni sur une façade ancienne.

Dès lors que vos murs extérieurs ne sont pas en béton, mieux vaut éviter à tout prix cette solution. En effet, le sablage de façade est une solution trop agressive, et qui va décaper la couche supérieure du mur :

  • Le sablage sur de la pierre : va supprimer le calcin, une couche de protection qui ne peut pas se reconstituer naturellement. Comme toute méthode d’entretien de façade abrasive, le sablage peut être à l’origine de la maladie de la pierre. Si vos murs seront propres le jour même, la pierre risque rapidement de devenir poreuse et de souffrir de différents maux (pulvérulence, alvéolisation, etc.). Ceci risque d’attaquer l’étanchéité des murs, et de nécessiter des travaux de rénovation très coûteux.
  • Le sablage de la brique en terre cuite : va fragiliser durablement les briques, et les rendre poreuses. Elles risquent par la suite de se gorger d’eau, et de se briser en cas de gel. Comme pour la pierre, votre façade sera propre après sablage, mais risque de se dégrader durablement par la suite.
  • Le sablage sur enduit : risque tout simplement d’arracher certaines parties de l’enduit, et peut donc entraîner des dégâts visibles directement. Comme pour les autres cas, il aura forcément un impact négatif sur l’étanchéité d’une façade.

À moins de travailler sur un mur moderne (béton ou parpaing) et très sale, le sablage ne sera jamais une solution à envisager. Les murs en briques ou en pierre auront besoin de procédés de nettoyage plus doux, notamment l’aérogommage de façade ou l’hydrogommage.

Par ailleurs, le sablage représente un danger pour la santé. Les poudres abrasives ou le sable utilisé peuvent attaquer les voies respiratoires. Ainsi, ce procédé doit être réalisé avec toutes les protections nécessaires. Un sablage à l’air libre peut par ailleurs être interdit, si le maître d’ouvrage n’est pas en mesure de sécuriser le lieu du chantier.

Quelle réglementation pour le sablage de façade ?

Quitte à insister sur le côté agressif d’un sablage de façade, rappelons que la réglementation peut interdire certains procédés de sablage.

Pour commencer, certaines poudres abrasives sont désormais interdites. Tout abrasif qui contient plus de 1% de silice est interdit, car il est prouvé que ces matériaux peuvent attaquer durablement les voies respiratoires.

Lors d’un sablage, la poussière peut se disséminer tout autour du chantier, ce pour quoi la réglementation française peut interdire certains procédés de sablage. En ville, on privilégiera ainsi souvent l’hydrogommage de façade, une technique plus douce qui projette à la fois des poudres abrasives et une brume d’eau, ce qui a l’intérêt de ne pas entraîner la diffusion de poussières autour du chantier de façade.
Faites estimer le prix d’un sablage en région parisienne

Quel est le prix d’un sablage de façade ?

Vous aurez compris que le sablage d’une façade est un procédé de plus en plus rarement utilisé. On l’a peu à peu remplacé par des techniques de gommage de façade plus doux, comme l’aérogommage ou le grenaillage. Il n’est ainsi pas rare de parler de sablage pour désigner un aérogommage.

Dans tous les cas, il reste intéressant pour un propriétaire de connaître le prix d’un sablage de façade au mètre carré, notamment s’il doit faire nettoyer une façade très salie, ou couverte de graffitis.

Sablage de façade : prix au m2

Attention à ne pas négliger le coût d’un sablage de façade. En effet, cette technique de nettoyage, si elle est relativement rapide et efficace, nécessite beaucoup de matériel, que ce soit pour les ouvriers ou pour la mise en sécurité du chantier. Par ailleurs, un sablage de façade est rarement réalisé seul.

Si votre façade est suffisamment sale pour exiger un sablage, il y a de fortes chances pour qu’elle nécessite également certaines réparations, ou d’autres actions de nettoyage. Au total, on peut estimer que le prix d’un sablage de façade par un professionnel se situe entre 60 et 90 euros par mètre carré, dans le cadre d’un ravalement. Sabler une façade de 90 mètres carrés peut ainsi vous coûter entre 5400 et 8100 euros TTC.

Réaliser soi-même un sablage reste une opération que nous déconseillons formellement. En dehors des risques sanitaires et respiratoires liés à un sablage, une telle opération mal réalisée peut abîmer très fortement une façade, et entraîner des coûts bien supérieurs à l’économie réalisée sur le coût du chantier….

Rappel : si vous avez une façade de maison ancienne, ce qui est systématique pour un bâtiment construit avant 1950, le sablage est clairement une méthode à proscrire.

Sablage et rejointoiement d’une façade : prix

Pour en finir sur les coûts, il convient de rappeler que le prix de sablage d’une façade sera plus élevé sur des façades anciennes ou fragiles. Dans ce type de cas, ce n’est d’ailleurs pas à proprement parler la technique du sablage qui sera utilisée (mais plus souvent un microgommage ou un hydrogommage). Il faut d’ailleurs également prévoir des frais plus importants si des travaux supplémentaires sont à prévoir.

Par exemple, le sablage et le rejointoiement d’une façade en briques ou en pierre coûteront en général entre 70 et 150 euros par mètre carré. Le budget à prévoir peut être plus élevé sur une façade patrimoniale ou ancienne.

Gardez toujours en tête que le recours à un professionnel vous permettra également de bénéficier de son expertise. Un bon façadier sera à même de comprendre la nature de la façade et d’en déduire les solutions les mieux adaptées pour son nettoyage. Il vous évitera ainsi de réaliser des travaux trop agressifs, qui pourraient abîmer irrémédiablement les murs de votre maison ou de votre immeuble.

Comme toujours, n’oubliez pas que seul un devis de sablage de façade vous permettra de connaître le coût exact de vos travaux de ravalement.

Devis de sablage en Île-de-France

Si jamais vous avez un besoin de sablage de façade en Île-de-France, sachez que notre société de ravalement peut intervenir sur vos projets d’entretien et de ravalement de façade.

Les experts de DSD Rénov interviennent notamment sur les chantiers de nettoyer et de rénovation des façades de maisons et d’immeubles :

  • Décapage de façade,
  • Hydrogommage,
  • Aérogommage,
  • Sablage et rejointoiement, etc.

Si vous avez un projet de sablage de façade à Paris ou en Île-de-France, sachez que nos équipes peuvent vous proposer une estimation gratuite et sans engagement. Pour cela, il vous suffit de nous contacter par téléphone, ou de remplir le formulaire ci-dessous.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.