Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Isolation de toiture : le guide complet

L’isolation de toiture devrait être le tout premier poste de dépense de toute rénovation énergétique. Mais la question est toujours de savoir comment isoler sa toiture ? Nos couvreurs spécialisés en isolation vous proposent un guide complet et détaillé sur les différentes solutions et techniques d’isolation de toiture. L’occasion de mieux comprendre pourquoi et comment isoler des combles, et quelles sont les techniques les plus appropriées à votre projet.

Pourquoi isoler sa toiture ?

En matière de rénovation énergétique du bâtiment, l’isolation de la toiture doit être la première dépense de tout foyer. En effet, la majorité des déperditions thermiques d’une maison ou d’un immeuble se font par le toit.

Le principe de l’isolation d’une maison

Commençons par rappeler l’intérêt d’une isolation de maison.

Par nature, il se passe toujours un transfert d’énergie entre l’air intérieur d’une maison et l’air extérieur :

  • La température intérieure d’une maison aura toujours tendance à chercher à égaler la température extérieure.
  • En hiver, la température intérieure est plus élevée qu’en extérieur. L’air intérieur va donc naturellement devenir de plus en plus froid.
  • En été,  la température intérieure est moins élevée qu’en extérieur. L’air intérieur va donc naturellement devenir de plus en plus chaud.

Pour limiter ce phénomène, il est nécessaire d’isoler la maison. L’isolation vise à réduire au maximum les ponts thermiques et les zones de déperditions thermiques, grâce à l’utilisation de matériaux qui limitent les échanges de chaleur.

L’objectif est de garder un air intérieur chaud en hiver, et un air intérieur frais en été. En plus d’améliorer le confort thermique, cela aura pour effet de réduire les factures de chauffage ou de climatisation.

Pourquoi isoler la toiture en priorité ?

Pour comprendre l’impact de l’isolation de toiture, il suffit de se pencher sur le principe même des déperditions thermiques du bâtiment :

  • Il faut comprendre que la chaleur va naturellement du bas vers le haut. Quand vous chauffez une pièce, la zone haute sera systématiquement chauffée avant le plancher.
  • S’il n’existe aucune isolation entre les étages, la chaleur du rez-de-chaussée va par ailleurs monter jusqu’aux étages supérieurs.
  • Comme on l’imagine, la chaleur d’une maison va automatiquement grimper jusqu’à la toiture. Or, si le grenier n’est pas isolé, cela signifie qu’une grande partie de votre chaleur part en continu vers l’extérieur. Autrement dit, vous chauffez l’extérieur ! C’est la raison pour laquelle l’isolation d’une toiture est toujours une priorité.

À titre de comparaison, 30 % des déperditions thermiques d’une maison se font par le toit, contre 20 % par les murs, 15 % par les fenêtres et 10 % par le plancher.

Avant de chercher à isoler les murs d’une maison ou à changer des fenêtres, il paraît donc essentiel de prendre le temps d’isoler la toiture. Il faut alors choisir la technique d’isolation de toiture la mieux adaptée à vos besoins et à votre projet.

Besoin d’un devis d’isolation de toiture ? Contactez-nous !

Isolation d’une toiture : par l’intérieur ou l’extérieur ?

Se pose alors la question des différentes manières d’isoler la toiture. Quand on parle d’isoler le toit, on peut également évoquer l’isolation du grenier ou des combles.

De manière générale, l’idéal est que l’isolant de toiture se situe entre les parties chauffées de la maison, et les parties non chauffées.

En conséquence, l’isolation d’une toiture peut se faire à différents emplacements :

  • Sur le plancher des combles, pour un grenier non occupé ou pour des combles perdus.
  • Ou au niveau de la charpente, pour les combles aménagés.

Dans les deux cas, le premier choix se fait entre une isolation intérieure et une isolation extérieure de la toiture :

Isolation de toiture par l’intérieur

Sur les projets de rénovation, la plupart des chantiers d’isolation de toiture se font par l’intérieur. On parle alors d’ITI, pour isolation thermique par l’intérieur.

On distingue deux principales options d’isolation des combles par l’intérieur :

  1. Isoler le plancher des combles : est la méthode la plus simple, adaptée pour isoler des combles non occupés. Grâce à cette technique, l’isolation se fait au niveau du dernier étage occupé, et le grenier n’est alors pas chauffé ni isolé. C’est l’option à choisir pour des combles non aménagés.
  2. Isoler la charpente : est une méthode un peu plus complexe, utilisée généralement lors de l’aménagement des combles. L’isolant se trouve alors entre les chevrons de la charpente, et les combles peuvent être chauffés. La chaleur se maintient dans les combles, ce qui permet leur occupation.

Nous distinguerons plus bas les différentes options pour chacune de ces méthodes d’isolation de toiture par l’intérieur.

Isolation de toiture par l'intérieur
L’isolation de toiture par l’intérieur est particulièrement adaptée aux combles perdus.

Isolation de toiture par l’extérieur

Dans la construction neuve ou lors de gros travaux de rénovation, on peut envisager l’isolation extérieure de la toiture.

Avec cette méthode, l’isolant est situé entre la charpente et la couverture de toit, ce qui permet de conserver au maximum l’espace intérieur dans les combles. C’est aussi la technique qui réduit au maximum les ponts thermiques, car on peut réaliser une isolation continue par-dessus la charpente.

Il existe trois méthodes d’isolation extérieure de toiture :

  • L’isolation par sarking, l’option la plus fréquente, car la plus adaptée lors d’une rénovation de maison ou d’immeuble, et la seule qui ne nécessite pas d’engins de levage.
  • Les panneaux sandwich pour toiture, l’option la plus rapide, mais qu’on utilise plus régulièrement en neuf.
  • Les caissons chevronnés isolants, une technique tout-en-un à utiliser uniquement dans la construction neuve, et qui comporte plus de ponts thermiques que les précédentes.

Dans tous les cas, l’isolation d’un toit par l’extérieur est l’option la plus efficace pour isoler des combles aménagés.

L’isolation des rampants par l’extérieur nécessite néanmoins de retirer la couverture, ce pour quoi elle s’utilise exclusivement en neuf, ou dans les projets de rénovation complète de toiture (si la couverture actuelle est ancienne et doit être remplacée).

Isolation de toiture par l'extérieur
L’isolation de toiture par l’extérieur est la plus efficace… mais elle ne peut être réalisée que dans le cadre d’un remplacement complet de la toiture, ou encore sur un projet de construction.

Confiez-nous votre projet de toiture !

Comment isoler sa toiture ?

Vous aurez déjà compris qu’il existe de multiples manières d’isoler une toiture… Et nous n’avons même pas encore parlé du choix des isolants !

Dès lors, il est impératif de bien comprendre ce qui doit orienter le choix de l’une ou l’autre des techniques d’isolation de toit.

Concrètement, le choix d’une solution d’isolation de toiture doit être orienté par l’ensemble des éléments suivants :

  • La nature des combles : comme vu plus haut, l’isolation doit débuter là où le chauffage s’arrête ! Le but est de toujours maintenir la chaleur dans les parties occupées de la maison. Inutile d’isoler par la charpente si vos combles ne sont pas occupés.
  • Le budget : le prix d’isolation d’une toiture peut aller du simple au décuple, en fonction du type d’isolants et de la technique d’isolation choisie. Le budget est donc un élément primordial à prendre en compte.
  • La résistance thermique visée : le choix d’une technique ou d’un isolant de toiture peut être déterminé par les objectifs des travaux. Un chantier d’isolation de toiture va viser une certaine résistance thermique. Par défaut, on conseille de viser une résistance thermique R supérieure ou égale à 4,4 m2.K/W pour la rénovation d’une toiture, mais rien ne vous empêche de viser un objectif plus élevé.
  • Les contraintes techniques : tout projet d’isolation est soumis à des contraintes techniques. Il peut s’agir de la non-accessibilité des combles, du manque d’espace intérieur dans des combles aménagés, du fait que les combles soient déjà occupés, etc. Comme leur nom l’indique, ces contraintes peuvent vous « contraindre » à choisir une solution d’isolation plus qu’une autre.

Un bon projet d’isolation de toiture va exiger d’examiner sérieusement l’existant, le budget, les contraintes et les projets d’occupation des combles.

Il sera toujours important de mettre en regard le budget et l’efficacité d’une isolation de toiture.

Certes, les travaux d’isolation de toiture les plus efficaces se font par l’extérieur, mais le prix d’un sarking de toiture ne sera pas justifié sur des combles non aménageables, ou sur un projet qui ne nécessite pas le remplacement de la toiture actuelle. L’enjeu est donc de trouver le meilleur rapport entre prix et efficacité du projet.

Les différentes techniques d’isolation d’une toiture

Comme vu plus haut, l’isolation d’une toiture dépend avant tout de l’usage de vos combles. De manière globale, plus vos combles sont utilisés, et plus l’isolation de toiture sera technique (et donc coûteuse).

Laissez-nous vous présenter les différents cas de figure.

Isolation par soufflage (combles perdus non accessibles)

Si votre maison ou votre immeuble est équipé de combles perdus (c’est-à-dire qui ne sont pas aménageables), l’idéal est d’isoler le plancher du grenier.

Si les combles ne sont pas ou peu accessibles (impossible de s’y tenir debout), l’option la plus simple est l’isolation par soufflage :

  • Un professionnel de l’isolation utilise une souffleuse, à savoir une machine qui projette de l’isolant.
  • Vous pouvez ainsi projeter un isolant en vrac (laine de verre, billes de polystyrène, fibre de bois en vrac, etc.).
  • L’idée est que l’isolant « remplisse » le grenier, pour former une certaine épaisseur isolante entre le plafond de l’étage est les combles.

L’isolation des combles par soufflage est la seule option pour des combles inaccessibles, mais ce n’est pas forcément l’option la plus efficace ni la moins coûteuse. En effet, elle exige spécifiquement le recours à un spécialiste (qui dispose du matériel et des techniques adaptées).

Isolation de toiture par soufflage
L’isolation de toiture par soufflage n’est pas la plus efficace, mais c’est la mieux adaptée à des combles non accessibles.

Isolation du plancher du grenier (combles perdus accessibles)

Si vos combles sont perdus, mais accessibles (vous pouvez vous y tenir debout), l’idéal est d’isoler le sol du grenier à l’aide d’isolant en rouleaux ou en panneaux.

Il s’agit ici non pas de projeter de l’isolant en vrac, mais de poser l’isolant directement sur le sol du grenier, pour former une couche uniforme.

Cette technique d’isolation de toiture est généralement la moins coûteuse, d’autant plus que vous pouvez envisager de la réaliser vous-même.

Si vous souhaitez utiliser vos combles comme espace de stockage, néanmoins, il faudra réfléchir à poser un plancher ou une surface plane par-dessus l’isolant, ce qui risque de rendre l’opération plus complexe et d’entraîner des coûts supplémentaires.

Isolation d'une toiture par l'intérieur
L’utilisation de panneaux ou de rouleaux est l’une des manières les plus efficaces d’isoler le plancher d’un grenier, dans le cas de combles perdus accessibles.

Isolation des rampants (combles aménagés)

L’isolation de combles aménagés est l’option la plus délicate. En effet, alors que les autres options ne prenaient pas en compte l’aspect visuel de l’isolation de la toiture, isoler des combles aménagés doit se faire tout en préservant la décoration intérieure des lieux.

Isoler une toiture avec combles aménagés nécessite d’isoler les rampants de toiture, à savoir la partie inclinée du toit. L’isolation se pose alors entre les chevrons de charpente, voire par-dessus.

Dans tous les cas, l’isolation des combles aménagés sera plus coûteuse que l’isolation de combles perdus.

On peut hésiter entre deux principales options :

  • Isolation des rampants par l’intérieur : consiste à poser des isolants en panneaux ou en rouleaux entre les chevrons de charpente. Idéalement, une deuxième couche d’isolant doit être positionnée par-dessus les chevrons, pour limiter au maximum les ponts thermiques. Il faut ensuite poser des plaques de plâtre (placo) pour permettre l’aménagement des lieux. Isoler par l’intérieur réduit forcément l’espace disponible sous les combles.
  • Isoler les rampants par l’extérieur : va permettre de préserver l’espace intérieur, ce qui peut être indispensable si la hauteur de plafond est limitée. L’isolant est alors posé par l’extérieur, après avoir retiré la couverture de toit. On peut tout à fait isoler par l’extérieur des combles déjà aménagés. L’avantage est que tous les travaux se font par la toiture. Il n’y a donc pas à changer l’espace l’intérieur.

L’isolation d’un toit par l’extérieur ne sera justifiée que lors de gros travaux (si la toiture doit être remplacée). Et pour cause, le coût d’une isolation extérieure de toiture est bien plus élevé que celui d’une isolation par l’intérieur (comptez un budget deux à trois fois plus élevé, sans même prendre en compte le prix de rénovation de la toiture !).

Néanmoins, un tel surcoût peut être justifié s’il est indispensable à l’aménagement des combles, en particulier au sein des villes dans lesquelles le coût du mètre carré est élevé.

Isolation de combles aménagés par l'intérieur
L’isolation de combles aménagés sera toujours plus complexe et plus coûteuse que l’isolation de combles perdus.

Demandez votre devis gratuit pour la rénovation d’une toiture

Isolation de toiture : quel isolant choisir ?

Chacune des techniques d’isolation de toiture évoquée plus haut peut être utilisée avec différents types d’isolant.

C’est le conditionnement de l’isolant qui sera plus ou moins adapté à chaque méthode :

  • On retrouve des isolants en vrac, adaptés au soufflage
  • Ainsi que des isolants en rouleaux ou en panneaux, adaptés aux autres solutions d’isolation des combles.

Il convient alors de bien choisir son isolant pour toiture.

Les différents types d’isolants pour toiture

Si on veut simplifier les choix, on peut dire qu’il existe trois principales familles d’isolants pour une toiture :

  • Les isolants synthétiques : sont les moins chers, mais pas les plus efficaces. Le plus commun est le polystyrène expansé, apprécié pour son coût très bas. C’est clairement un isolant bas de gamme, qui s’avère polluant à produire, nocif en cas d’incendie et qui n’a pas d’impact sur l’isolation phonique d’une maison. Autrement dit, son intérêt premier est un prix très bas.
  • Les isolants minéraux : la laine de verre ou la laine de roche sont les isolants de toiture les plus polyvalents du marché. Ils disposent d’une meilleure isolation phonique que les isolants synthétiques, pour un prix certes plus élevé, mais qui reste raisonnable. Ce n’est donc pas un hasard de les voir utilisés dans la majorité des travaux d’isolation de toiture. Privilégiez la laine de roche pour une isolation extérieure, car la laine de verre est un peu moins résistante.
  • Les isolants naturels : enfin, de plus en plus de particuliers cherchent des isolants naturels et écologiques. En la matière, l’option la plus polyvalente est la fibre de bois. On retrouve notamment beaucoup la fibre de bois en isolation extérieure. Mais on peut également citer la laine de mouton, le chanvre ou encore la fibre de lin.

Les critères de choix d’un isolant pour toit

Au moment de choisir des isolants pour toiture, les critères à prendre en compte seront les suivants :

  • La technique d’isolation : comme vu plus haut, chaque technique d’isolation peut nécessiter un conditionnement spécifique. Le type d’isolant choisi peut donc varier en fonction de la technique d’isolation de toiture que vous aurez choisie.
  • Le coût : le prix est toujours un critère essentiel à prendre en compte. Si votre budget est serré, nous vous conseillons tout de même de privilégier les laines minérales aux isolants synthétiques. Elles leur sont en effet supérieures sur bien des points, et le surcoût sera clairement justifié.
  • La conductivité thermique : la conductivité thermique d’un isolant désigne sa capacité à laisser passer la chaleur. On privilégie les isolants dont la conductivité thermique est la plus faible possible. Le choix d’un isolant peut être conditionné par sa conductivité, notamment pour les projets d’isolation en faible épaisseur.
  • Le bilan carbone : à une heure où le bilan carbone et le respect de l’environnement sont de plus en plus dans les préoccupations, mieux vaut privilégier des isolants naturels, à la fois plus sains pour l’Homme et moins polluants à produire. Néanmoins, la plupart des solutions d’isolation écologique sont nettement plus coûteuses que les isolants minéraux ou synthétiques.

De notre point de vue, la laine de roche est l’un des isolants de toiture les plus polyvalents (qu’elle soit en vrac, en panneaux ou en rouleaux).

Pour une isolation écologique, nous conseillons la fibre de bois, à condition de bien vous renseigner sur la provenance des résidus de bois utilisés (en privilégiant les filières européennes).

Choisir isolant pour toiture
La laine de roche est l’un des isolants de toiture les plus utilisés. Si vous préférez un isolant écologique, nous vous conseillons la fibre de bois (ou laine de bois). Notre conseil serait de fuir les isolants synthétiques (comme le polystyrène expansé), qui sont très polluants à produire et n’apportent aucune isolation phonique de la toiture.

Quel est le prix d’isolation d’une toiture au m2 ?

Côté budget, le prix d’isolation d’une toiture peut aller du tout au tout, en fonction de très nombreux critères (technique d’isolation, choix de l’isolant, aménagement des combles, choix d’une entreprise, etc.).

On considère que le coût d’isolation d’une toiture au mètre carré peut aller de 30 à 300 euros par mètre carré pose comprise, selon la technique choisie :

  • Le prix d’isolation des combles perdus : sera situé en moyenne entre 30 et 60 euros par mètre carré, pose comprise, en fonction de la technique choisie.
  • Le coût d’isolation des combles aménagés : peut varier de 50 à 100 euros par mètre carré, pose comprise, en fonction de la nature des aménagements.
  • Le prix d’un sarking de toiture : peut osciller entre 100 et 300 euros par mètre carré, sans compter le prix de la toiture. Isoler son toit par l’extérieur est donc clairement l’option la plus coûteuse !

Seuls des spécialistes de la rénovation énergétique ou des entreprises de toitures peuvent estimer un tel chantier de manière précise. C’est d’autant plus vrai qu’il ne faut jamais négliger les frais annexes, comme ceux liés à la rénovation de toiture ou à l’aménagement des combles.

Notez que notre société peut vous accompagner dans vos travaux de toiture et d’isolation extérieure.

Nous réalisons régulièrement des projets d’isolation et de rénovation de toiture.

Si vous êtes à la recherche d’un devis pour sarking en région parisienne, par exemple, n’hésitez pas à nous contacter.

    Votre devis de toiture gratuit

    DSD Rénov est le spécialiste de la toiture. Ardoise, tuiles et tuiles plates, couverture zinc, étanchéité de toiture terrasse... Nous vous accompagnons dans tous vos projets.

    Notre entreprise de toiture locale vous propose un devis de couvreur gratuit et sans engagement. Contactez-nous dès-à-présent au 01 87 66 65 49 ou remplissez notre formulaire pour recevoir une estimation gratuite pour la rénovation d'une toiture.

    Isolation de toiture

    DEMANDEZ UN DEVIS !

    À PROPOS

    DSD Rénov est une entreprise de rénovation spécialisée dans le bâti ancien.

    Nous réalisons des travaux de ravalement de façade, de rénovation de toiture et de surélévation sur maisons individuelles et immeubles en copropriété. 

    Notre blog vous informe et vous conseille sur vos travaux de rénovation.

    Demandez-nous un devis gratuit pour vos travaux de façade et toiture. Notre équipe vous répond sous 24 heures ouvrées !

    TARIFICATIONS 2024

    Depuis 2020, le marché du BTP est exposé à une hausse du coût des matériaux et à des difficultés d’approvisionnement.

     

    Ceci entraîne une grande volatilité du prix des fournitures. De ce fait, nos tarifs sont révisés régulièrement et peuvent être impactés par les coûts du marché.

     

    Tous nos devis restent gratuits et sans engagement. La meilleure manière de connaître le budget exact de vos travaux est donc de nous contacter ! Nous vous remercions pour votre compréhension.

    SUIVEZ-NOUS

    ARTICLES RÉCENTS

    À PROPOS

    DSD Rénov est une société spécialisée dans la rénovation de toiture, le ravalement de façade et la surélévation.

    Nos équipes interviennent sur les maisons individuelles et sur les immeubles en copropriété.

    Nous sommes notamment spécialistes du bâti ancien et patrimonial.

    © 2024 DSD Rénov - Couvreur et façadier