Prix de ravalement d’un immeuble

Prix de ravalement d'un immeuble

Le prix de ravalement d’un immeuble dépasse régulièrement les 20 000 euros. Dès lors, mieux vaut bien se préparer au moment de réaliser le ravalement de façade d’un immeuble. Notre entreprise de ravalement à Paris vous informe en détail sur le budget à prévoir pour rénover la façade d’un immeuble en copropriété. Nous vous indiquons également de quoi dépend le coût d’un ravalement d’immeuble.

Quel est le prix de ravalement d’un immeuble ?

Le prix de ravalement d’une façade d’immeuble est généralement élevé. En effet, le coût d’un ravalement dépend de la surface à traiter, et il est évident qu’un immeuble de plusieurs étages sera plus coûteux à rénover qu’une simple maison. Mais quel est le budget à prévoir pour des travaux de façade sur un immeuble ? Tâchons d’examiner le sujet ensemble…

Coût d’un ravalement de façade d’immeuble au m2

Les tarifs des façadiers ravaleurs sont généralement exprimés au mètre carré. Et pour cause, plus la surface à traiter est grande, et plus le budget total sera élevé.

En moyenne, le coût de ravalement d’une façade d’immeuble sera situé entre 45 et 250 euros par mètre carré TTC (frais d’échafaudage compris). On notera que les tarifs des façadiers dépendent directement de la nature de la façade à traiter :

  • Entre 45 et 80 euros par mètre carré : on retrouvera les travaux de façade les plus simples, notamment l’enduit monocouche extérieur, ou les travaux d’entretien de façade (nettoyage, traitement, voire peinture de façade).
  • Entre 80 et 150 euros par mètre carré : on retrouvera la plupart des enduits patrimoniaux, notamment l’enduit à la chaux, et la majorité des chantiers de ravalement de façades modernes.
  • Entre 150 et 200 euros par mètre carré : on pourra réaliser des projets de parements, de bardages, voire d’isolation thermique par l’extérieur (ITE).
  • Au-delà de 200 euros par mètre carré : on réalisera la rénovation des façades anciennes (immeuble en brique, façade en pierre de taille, etc.) ou certains projets d’ITE haut de gamme.

Dans la grande majorité des cas, le coût d’un ravalement de façade d’immeuble va osciller entre 80 et 150 euros par mètre carré (TTC tout compris).

Le tarif sera cependant plus élevé pour les façades anciennes et patrimoniales, et moins élevé pour les travaux de façade les plus simples (nettoyage ou entretien régulier).

Coût de ravalement d'un immeuble

Le coût de ravalement d’un immeuble dépend notamment de la surface totale à traiter.

Budget total d’un ravalement d’immeuble

Comme on l’imagine, pour calculer le prix d’un ravalement, il suffit de multiplier la surface de façade par le coût estimé au mètre carré. Attention : il s’agit bien d’indiquer la surface de la façade, et non pas la surface au sol de l’immeuble.

En moyenne, le prix d’un ravalement de façade d’immeuble sera situé entre 10 000 et 50 000 euros TTC. Le coût dépend notamment de la nature de la rénovation :

  • Un nettoyage et traitement de façade va coûter entre 10 000 et 20 000 euros.
  • Un ravalement de façade complet coûte généralement entre 25 000 et 50 000 euros (en fonction de la nature du support).

Le budget à prévoir va forcément dépendre des dimensions de l’immeuble et du nombre d’étages. Bien entendu, plus un immeuble est imposant, et plus le prix du ravalement sera important. Certains ravalements de façade pour de très grands immeubles ont un coût qui dépasse les 100 000 euros. Néanmoins, qui dit grand immeuble dit généralement plus de copropriétaires. Le coût du ravalement par copropriétaire ne sera donc pas forcément plus élevé sur les très grandes propriétés.

Les immeubles anciens sont également plus coûteux à rénover. Voilà pourquoi le coût d’un ravalement de façade d’immeuble à Paris peut s’avérer parfois très élevé.

À savoir : le calcul de la surface d’un mur extérieur (en mètres carrés) peut se faire en multipliant la longueur d’un bâtiment (en mètres) par sa hauteur (en mètres). 

Prix de ravalement d’immeuble par copropriétaire

Le prix d’un ravalement en copropriété sera bien entendu divisé entre les différents copropriétaires, en fonction des tantièmes de chacun. En toute logique, plus votre appartement est vaste, et plus le coût du ravalement sera important.

On considère que le ravalement de façade coûte en moyenne entre 2000 et 8000 euros par copropriétaire. Ce budget peut néanmoins grimper jusqu’à 10 000 euros (et parfois plus !) pour les grands appartements.

Un copropriétaire d’un appartement haut de gamme qui occuperait un ou plusieurs étages d’un immeuble pourrait donc bien se voir payer plus de 15 000 euros de ravalement de façade. Mais si vous vivez en studio, soyez rassuré : le coût du ravalement dépassera rarement les 4000 euros !
Demandez gratuitement un devis de ravalement d’immeuble en Île-de-France

De quoi dépend le prix d’un ravalement de façade d’immeuble ?

Le coût d’un ravalement de façade d’immeuble peut dépendre de très nombreux critères. Ainsi, il est impossible d’estimer le budget à prévoir sans disposer d’informations précises sur la nature des travaux.

Globalement, le prix d’un ravalement d’immeuble va dépendre des éléments suivants :

  • Le type de support : les façades anciennes sont plus coûteuses à ravaler. Un immeuble en briques ou en pierre de taille sera ainsi plus cher à rénover qu’une façade récente avec enduit monocouche.
  • La nature de l’immeuble : plus l’immeuble est ancien et patrimonial, et plus il faudra s’attendre à un budget conséquent. Le ravalement d’un immeuble haussmannien avec modénatures et balcons en fer forgé sera forcément plus coûteux que le ravalement d’un immeuble des années 90. Si vous craquez pour un immeuble ancien et plein de charme, sachez que son coût d’entretien sera nettement plus élevé !
  • Les règles locales d’urbanisme : il faut savoir que le Plan Local d’Urbanisme (PLU) peut imposer des matériaux ou des règles en matière de ravalement, ce qui peut indirectement avoir un impact sur la facture.
  • La surface à traiter : plus une façade est vaste, et plus elle est coûteuse à rénover. Le tarif est déterminé en fonction de la surface de mur à traiter. Plus il y a de murs à ravaler, et plus le coût de ravalement sera important.
  • Le nombre de façades : certaines copropriétés peuvent avoir plus ou moins de murs de façades. Ainsi, le nombre de façades peut avoir un impact non négligeable sur le coût des travaux. Attention, car les obligations de ravalement concernent également les murs aveugles ou les murs qui donnent sur la cour…
  • L’état de la façade : une copropriété bien entretenue sera forcément moins coûteuse à rénover. Si votre façade souffre de fissures, de dégâts importants, d’infiltrations d’eau ou d’éléments en mauvais état (modénatures, balcons, bandeaux de façade…), la facture peut très vite grimper.
  • Le nombre d’étages de l’immeuble : certains frais, comme la pose de l’échafaudage, dépendent notamment du nombre d’étages. Plus un immeuble est haut, plus il sera coûteux à rénover.
  • La nature des travaux : un traitement avec nettoyage et peinture coûtera forcément moins cher qu’un piochage de façade avec réfection complète d’un enduit. De même, les travaux d’isolation thermique par l’extérieur seront considérablement plus coûteux (mais peuvent permettre de réaliser des économies d’énergie sur le long terme).
  • Le choix du façadier : chaque entreprise de ravalement de façade applique ses propres tarifs. Le choix d’un professionnel peut donc avoir un impact sur votre budget. Attention néanmoins, les ravalements pas chers ne sont pas systématiquement les plus satisfaisants…
  • Les travaux classés : dans le cas d’un ravalement en zone classée ou sur un bâtiment historique, les contraintes seront d’autant plus grandes. Cela peut donc fatalement augmenter votre budget total.

Au niveau individuel, le prix d’un ravalement en copropriété dépend également du nombre de copropriétaires et du tantième ou millième de chacun. Plus il y a de copropriétaires concernés, et plus le coût total des travaux sera divisé.

Une fois encore : le prix d’un ravalement peut être nettement plus élevé sur les appartements haut de gamme. Si vous occupez un étage entier d’un immeuble de standing, le prix du ravalement peut parfois atteindre plus de 20 000 euros à votre charge…

Ravalement d'un immeuble ancien

Le ravalement d’un immeuble ancien et patrimonial peut coûter considérablement plus cher que le ravalement d’un bâtiment moderne.

Budget ravalement : les frais complémentaires

Au moment de refaire une façade d’immeuble, attention à certains frais complémentaires, qui peuvent représenter un coût important.

Le coût d’un ravalement de façade d’immeuble peut ainsi être gonflé par les éléments suivants :

  • La présence de balcons à rénover, qui peut ajouter plusieurs milliers d’euros à la facture totale,
  • Les ferronneries (garde-corps et décorations en fer forgé),
  • L’état des zingueries (gouttières, descentes, etc.),
  • Les modénatures de façade,
  • La nécessité d’une isolation thermique par l’extérieur.

Ainsi, il convient de bien différencier un « simple » ravalement de façade (à savoir nettoyer ou traiter une façade sale, mais en bon état) de la rénovation complète d’une façade (sur des murs extérieurs fortement abîmés, fissurés ou encore qui souffrent de problèmes d’étanchéité).

Par ailleurs, ne sous-estimez pas le coût des autres travaux, comme la rénovation de toiture d’un immeuble. Si une copropriété est très mal entretenue, de frais de rénovation parfois très importants peuvent s’avérer nécessaires.

Important : attention également aux immeubles « passoires thermiques ». Il peut être obligatoire d’isoler par l’extérieur les bâtiments non isolés, ce qui augmentera considérablement le budget total à prévoir.

Besoin d’un ravalement en Île-de-France ? Demandez gratuitement un devis

Qui doit payer le ravalement d’une façade d’immeuble ?

Bien entendu, les frais liés à un ravalement de façade sont entièrement couverts par les copropriétaires (ou par le propriétaire dans le cas d’un immeuble privé). Comme tous les gros travaux d’entretien, ce sont bien les propriétaires et non pas le locataire qui doivent couvrir les frais de ravalement.

Les frais de ravalement de façade en copropriété sont généralement divisés en fonction des tantièmes ou millièmes de chaque copropriétaire. Si vous disposez d’un appartement T3 ou d’un T2, le coût individuel du ravalement sera plus élevé que vos voisins qui disposent d’un studio. Attention : c’est bien le tantième qui est pris en compte dans le calcul, et non pas la surface de façade qui vous concerne.

Notez qu’il peut exister certains cas spécifiques en matière de répartition des charges de ravalement. Pensez toujours à consulter votre règlement de copropriété pour en avoir le cœur net.

À savoir : si les travaux de ravalement ont été votés avant la vente du bien immobilier, c’est théoriquement le vendeur qui doit supporter le coût du ravalement de façade. 

Comment savoir si un ravalement est prévu ?

Si vous êtes déjà copropriétaire ou si vous vous apprêtez à acheter un appartement, il peut être intéressant d’anticiper les frais liés au ravalement ou aux autres travaux de rénovation.

Différents éléments peuvent vous permettre de savoir si un ravalement de façade est prévu :

  • L’état général de la façade est déjà un bon indicateur. Si elle est sale et/ou en mauvais état, vous pouvez raisonnablement imaginer qu’un ravalement aura lieu dans les mois ou années à venir.
  • Le carnet d’entretien de la copropriété peut vous indiquer quand ont été réalisés les derniers travaux de ravalement. C’est aussi l’occasion de prévoir d’autres frais importants (chaudière, rénovation de toiture, ascenseur, cage d’escalier, etc.).
  • Le diagnostic technique global est également un document intéressant, qui peut mentionner les travaux à prévoir et leur coût approximatif.

À titre indicatif, la fréquence de ravalement à Paris est décennale, comme dans d’autres communes françaises. Cela signifie qu’une copropriété parisienne doit obligatoirement réaliser un ravalement tous les 10 ans. Même si cette obligation n’est pas nationale (elle se décide pour chaque commune). On peut considérer qu’un immeuble doit être ravalé tous les 10 à 15 ans.

Si un immeuble n’a pas été ravalé depuis plus de 10 ans, il est raisonnable d’imaginer qu’un ravalement de façade deviendra nécessaire sous peu.

À savoir : n’hésitez pas à consulter le syndicat de copropriété en cas de question, y compris avant un achat immobilier. Les gros travaux, comme le ravalement d’une façade, sont généralement prévus 2 à 3 ans à l’avance.

Ravalement d'un immeuble en copropriété

Le syndicat de copropriété peut vous informer sur les derniers travaux de ravalement réalisés sur un lot.

Importance du devis pour le ravalement d’une façade d’immeuble

Pour conclure, notez que seuls des devis de façadiers peuvent vous permettre de connaître avec certitude le coût d’un ravalement de façade ou le prix d’une isolation thermique par l’extérieur.

Notez par ailleurs qu’un syndicat de copropriété est tenu de demander au minimum deux devis de ravalement de façade avant la réalisation de tels travaux. L’enjeu est bien entendu de veiller à avoir une vision cohérente des prix du marché, et du budget total à prévoir pour refaire une façade d’immeuble. Tout façadier sérieux proposera des devis de ravalement gratuit (même s’il n’est pas interdit de facturer une estimation).

Si votre bien immobilier se situe en région parisienne, sachez que DSD Rénov réalise tous types de ravalements de façades d’immeubles en Île-de-France. N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir un devis de ravalement de façade gratuit et sans engagement. Nos façadiers spécialisés dans le patrimoine francilien seront ravis de vous accompagner dans votre projet.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.