Rénovation maison : guide complet

Rénovation maison : guide complet

La rénovation d’une maison, quelle que soit son ampleur, est toujours un chantier à préparer avec attention. Il faut à la fois anticiper le prix de rénovation d’une maison, mais aussi la durée des travaux, le choix des équipements et des artisans. Cette page vous propose un guide complet sur les travaux de rénovation d’une maison. Découvrez nos nombreux conseils pour une rénovation de maison étape par étape, et trouvez toutes les réponses à vos questions.

Comment organiser un chantier de rénovation ?

La rénovation immobilière consiste à rénover ou à redécorer un bien immobilier ancien. Naturellement, la difficulté et le coût des travaux vont dépendre de l’état actuel du bien à rénover. Plus la maison est ancienne et en mauvais état, et plus le chantier de rénovation sera complexe. Voyons ensemble comment organiser son chantier de rénovation…

Rénovation immobilière : par quoi commencer ?

Quand on souhaite s’attaquer à la rénovation d’une maison, mieux vaut être suffisamment organisé. Et pour cause, refaire un bien immobilier va exiger beaucoup de préparation et d’anticipation.

La première étape d’une rénovation immobilière est de lister les travaux nécessaires à la rénovation. Cela va passer par un examen minutieux du bien à rénover :

  • État de la toiture et de la façade,
  • Qualité et état des menuiseries (porte d’entrée, fenêtres, baies vitrées),
  • Qualité de l’isolation (fiez-vous notamment au diagnostic de performance énergétique),
  • Âge et mise aux normes de l’installation électrique,
  • Système de chauffage et production d’eau chaude sanitaire,
  • Aménagement intérieur,
  • Installations sanitaires (salle de bain, w.c.),
  • État de la cuisine,
  • Nature et état du système d’assainissement non collectif (si applicable),
  • Peintures, revêtements de sol et revêtements muraux,
  • Désordres éventuels (fissures, remontées capillaires, problèmes d’humidité, etc.).

L’idée est de noter scrupuleusement tous les travaux que vous souhaitez réaliser. Vous pouvez pour cela dresser une liste pièce par pièce, pour avoir une vision la plus exhaustive possible des travaux.

À savoir : les diagnostics immobiliers (DPE, état de l’installation électrique et du gaz, etc.) permettent d’avoir une vision plus nette de l’état actuel du logement, et peuvent vous aider à anticiper les frais de rénovation.

Les étapes de rénovation d'une maison

Mieux vaut faire une liste complète des travaux à réaliser, de manière à budgétiser et planifier le chantier.

L’importance d’une estimation

Par la suite, tout chantier de rénovation de maison devrait commencer par une estimation tarifaire par un professionnel.

L’intérêt du recours à une entreprise de rénovation de maison pour une estimation est triple :

  • En premier lieu, l’idée est de vérifier la faisabilité du projet, et d’anticiper son financement. Certains chantiers de rénovation vont en effet nécessiter le recours à un prêt bancaire ou à des aides financières.
  • En second lieu, un professionnel de la rénovation peut vous conseiller et vous informer sur vos travaux de rénovation. Son œil expert peut parfois vous alerter sur des rénovations que vous n’aviez pas prévues.
  • Enfin, demander des devis peut vous permettre de mieux choisir une entreprise de bâtiment, en ayant une vision claire des tarifs pratiqués dans votre région.

Notez que le prix d’une rénovation totale de maison peut dépasser le coût de la construction neuve ! Mieux vaut donc bien s’y préparer. Bien souvent, demander un devis de rénovation de maison est gratuit. Vous ne devriez donc pas vous en priver.
Demandez gratuitement un devis de rénovation en Île-de-France

Quelles sont les étapes pour rénover une maison ?

Une fois le chantier décidé, il est important de planifier chaque étape des travaux. Comprenez qu’une rénovation de maison doit être réalisée étape par étape, car certains travaux sont prioritaires par rapport à d’autres.

Voici l’ordre dans lequel réaliser les travaux de rénovation d’une maison :

Préparation, budgétisation et plans

La restauration d’une maison ne s’improvise pas. Avant même d’acheter le moindre matériau, vous aurez réalisé toutes les préparations nécessaires :

  • Liste exhaustive des travaux à réaliser,
  • Demande de devis et choix d’un artisan,
  • Choix des principaux matériaux et équipements,
  • Réalisation des plans de rénovation (si le chantier nécessite de modifier l’aménagement d’intérieur),
  • Demandes d’autorisations.

N’oubliez pas que certains travaux sont soumis à la déclaration préalable ou au permis de construire (voir plus bas sur cette page). Il s’agit généralement des travaux qui modifient l’aspect extérieur d’un bâtiment ou augmentent sa surface habitable.

Le délai d’instruction pour ces demandes peut être de 1 à 4 mois en moyenne, d’où l’importance de bien anticiper les demandes !

À savoir : pour un chantier de grande envergure, mieux vaut faire appel à un architecte pour encadrer et préparer le projet. Notre entreprise de rénovation en Île-de-France missionne systématiquement l’un de ses architectes sur un projet de rénovation totale.

Démolition de l’existant

Une fois le plan des travaux réalisé, le début du chantier va commencer par les travaux de démolition de l’ancien. Le cas le plus extrême étant la démolition d’un bâtiment pour reconstruire en neuf.

Selon la nature du projet, le chantier de démolition peut s’attaquer :

  • Aux cloisons,
  • Aux murs porteurs (l’intervention d’un spécialiste est alors vivement conseillée),
  • À l’ancienne installation électrique,
  • Aux équipements obsolètes (plomberie, cuisine, chauffage, etc.),
  • Aux portes,
  • Aux revêtements de sol,
  • Aux revêtements muraux,
  • À la couverture de toit et à la charpente,
  • Aux extérieurs (terrasse, abri de jardin, dépendances en ruines, etc.),
  • Aux chapes et aux dalles, etc.

Pour la réhabilitation d’une ruine, il peut être intéressant de s’attaquer d’abord à l’intérieur avant de retirer la couverture de toit. Autrement, vous devrez réfléchir à une solution temporaire pour mettre le chantier hors d’eau.

Notre conseil : un chantier de démolition peut sembler simple… mais s’avère tout de même dangereux. De préférence, faites appel à un professionnel dès lors que vous vous attaquez à la structure du bâtiment. Vous pouvez faire certains travaux de démolition sans artisan pour limiter les coûts, mais pensez alors à porter la tenue adéquate (casque de chantier, lunettes de protection, gants, tenue de travail, masque de protection).

Rénovation complète d'une maison

La démolition et le gros oeuvre sont les premières étapes d’une rénovation complète de maison.

Évacuation des gravats

Parallèlement à la démolition, pensez à l’évacuation des gravats. C’est un sujet auquel réfléchir avant même de commencer la démolition.

Si vous ne passez pas par une société spécialisée, vous êtes en charge du tri et de l’évacuation des déchets de chantiers. Ces derniers se décomposent en 3 catégories, à savoir les déchets inertes (gravats, bétons, briques, etc.), les déchets non dangereux (tissus, moquette, linoléum, etc.) et les déchets dangereux (produits chimiques, peinture, etc.). Mieux vaut les trier sur place, car une déchetterie refusera les déchets non triés.

Il faut savoir que la déchetterie n’accepte qu’une quantité limitée de gravats par jour. Dès lors, la location d’une benne est généralement indispensable pour un chantier de rénovation de grande envergure :

  • Des entreprises peuvent louer les bennes à gravats. Avec ce service, la benne est déposée sur le lieu du chantier. Vous avez un certain temps pour la remplir (de 1 à 7 jours en moyenne). Passé ce délai, le professionnel vient récupérer la benne et gère l’évacuation des gravats.
  • Si la benne doit être posée sur la voie publique, vous devrez nécessairement demander une autorisation de voirie. Prévoyez les travaux à l’avance, car cette autorisation est limitée dans le temps, et le délai d’instruction peut dépasser le mois. Si possible, il sera donc plus simple de poser la benne dans le domaine privé (jardin, cour, etc.).
  • Pour la démolition dans les étages d’une maison, il peut être intéressant de prévoir une goulotte à gravats, qui vous permettra de jeter les gravats par la fenêtre sans danger.

Comptez entre 400 et 1000 € HT pour la location d’une benne à gravats de 10 à 30 m2 (budget qui comprend la pose, la « location » de la benne, l’évacuation et le traitement des gravats). Sur un chantier conséquent, la simple évacuation des gravats peut donc à elle seule représenter plusieurs milliers d’euros de budget. Contrairement à certaines idées reçues, les travaux de démolition ne sont donc pas gratuits !

À savoir : en cas de présence d’amiante (que l’on retrouve notamment dans les toitures en fibrociment), vous devrez faire intervenir une société de désamiantage pour le retrait et le traitement des déchets à l’amiante. Par ailleurs,

Travaux de gros œuvre

Une fois la place « nettoyée », c’est-à-dire prête à recevoir les travaux, vous allez pouvoir commencer à reconstruire. Une rénovation de maison débute toujours par la maçonnerie et le gros œuvre. Il s’agit de garantir un bâti hors d’eau pour pouvoir assurer la suite des travaux.

Globalement, les travaux de gros œuvre s’étalent sur plusieurs métiers :

  • Les fondations et dalles,
  • La charpente,
  • La couverture de toit,
  • Les menuiseries,
  • Le ravalement de façade,

La rénovation complète d’une toiture ou d’une façade peut être l’occasion de réaliser une isolation de toiture par l’extérieur, ou une ITE pour la façade.

Si la maison n’est pas reliée au tout-à-l’égout (ce qui est souvent le cas en campagne), il est également nécessaire de poser ou de mettre aux normes un système d’assainissement individuel (fosse toutes eaux ou micro station d’épuration).

À savoir : si vous envisagez d’isoler la maison par l’intérieur, mieux vaut remplacer les fenêtres au moment de poser les cloisons intérieures, et pas avant. Dans le cadre d’une ITE, les fenêtres peuvent être changées en même temps que les travaux de façade.

Réseaux (plomberie, électricité, assainissement, chauffage)

Une fois le gros œuvre rénové, vous allez pouvoir vous attaquer aux réseaux. Les travaux de plomberie et d’électricité doivent être réalisés avant les cloisons. De cette manière, il sera plus simple de dissimuler les câbles électriques ou les tuyaux.

Profitez d’une rénovation globale pour une remise aux normes électriques, qui va permettre de sécuriser le logement et de le valoriser. L’électricien et le plombier doivent réaliser ici tout ce qui sera nécessaire à la pose des équipements (w.c., douche, éclairages, prises électriques, radiateurs, etc.), qui sera réalisée plus tard dans le chantier.

Une fois encore, rappelons que l’assainissement individuel est un élément à bien prendre en compte dans les logements non reliés au tout-à-l’égout. Oublier ce poste pourrait vous coûter cher, car la pose d’une fosse toutes eaux peut représenter jusqu’à 10 000 euros de travaux…

Isolation, cloison et menuiseries

Une fois le gros œuvre et les réseaux réalisés, l’aménagement intérieur va pouvoir commencer à prendre forme. On fera ici intervenir un plâtrier-plaquiste et des spécialistes de l’isolation pour réaliser l’aménagement du lieu :

  • On profitera des travaux pour réaliser une isolation par l’intérieur, en posant une couche d’isolant entre les murs extérieurs et les cloisons.
  • Comme vu plus haut, le remplacement des fenêtres doit être réalisé après les cloisons dans le cadre d’une isolation par l’intérieur. Cela permet d’ajuster les fenêtres à l’épaisseur des cloisons (isoler par l’intérieur réduit légèrement la surface habitable, puisque vos murs seront plus épais).
  • Cette étape est aussi l’occasion de redessiner les espaces, grâce à la pose de cloisons intérieures.
  • On peut ici préparer la pose de nouvelles portes intérieures ou pourquoi pas de verrières (qui seront idéalement installées après les peintures).
  • Si nécessaire, c’est à cette étape qu’on réalisera le ragréage (qui permet de mettre au niveau les sols, avant la pose d’un carrelage ou d’un parquet).

Une fois ce travail terminé, la maison commencera à ressembler à son aspect final. Mais il restera à réaliser l’ensemble du second œuvre. Notons au passage que le recours à un architecte est vivement conseillé si vous souhaitez changer la disposition d’une maison ou d’un appartement.

À savoir : il est fréquent que les plaquistes, électriciens et plombiers doivent travailler de manière coordonnée pour permettre une intégration harmonieuse des réseaux. Faire appel à une entreprise de rénovation immobilière reste le meilleur moyen de simplifier vos travaux, puisque le maître d’œuvre sera en charge de sélectionner et de coordonner les différents artisans sur le chantier.

Travaux d'aménagement intérieur

Les travaux d’aménagement intérieur se font conjointement avec l’isolation et les réseaux.

Peintures

Après la pose des cloisons, et avant celle des revêtements, vous allez pouvoir vous attaquer au poste des peintures. La peinture des murs et des plafonds est une étape salissante, que l’on conseille de réaliser avant les finitions, par simplicité.

La peinture se réalise généralement en trois couches : une couche d’accroche à disposer sur l’ensemble des supports, puis une peinture en deux couches. Il va sans dire que le choix des couleurs aura un impact non négligeable sur l’ensemble de votre décoration d’intérieur.

Mieux vaut donc avoir savamment réfléchi à la décoration avant le choix des peintures.

À savoir : il est conseillé d’appliquer une sous-couche sur tous les murs, y compris ceux qui vont recevoir du papier peint ou de la faïence, car la primaire d’accroche uniformise le support et facilite l’accroche de la colle. 

Pose des revêtements (murs et sols)

Avant de finaliser la rénovation, il restera à poser vos revêtements de sol et vos revêtements muraux :

  • Parquets,
  • Carrelages,
  • Faïence,
  • Papier peint,
  • Moquettes,
  • Lambris,
  • Parements,
  • Linoléum, etc.

Le choix des revêtements a un impact fort sur la décoration d’intérieur, mais aussi sur la durabilité des sols et des murs. Nous vous conseillons d’opter pour des revêtements de qualité, histoire de ne pas avoir à les rénover d’ici quelques années.

Pensez également à choisir des matériaux adaptés à chaque pièce, par exemple en utilisant du carrelage antidérapant dans la cuisine ou la salle de bain.

Mobilier, sanitaires et décoration

Une fois les revêtements installés, vous allez (enfin !) pouvoir terminer votre rénovation. La touche finale consiste en la pose des équipements et du mobilier :

  • Pose des sanitaires (w.c., douches, lavabos, baignoire, etc.),
  • Installation des radiateurs,
  • Aménagement de la cuisine,
  • Pose des rangements sur mesure (dressing, bibliothèque, etc.),
  • Pose des meubles de salle de bain,
  • Installation des éclairages (lustres, spots d’éclairage, appliques murales, etc.),
  • Pose des cache-prises et des interrupteurs, etc.

Après cette touche finale (ou parfois un peu avant !), vous allez pouvoir emménager dans le logement et profiter de votre maison parfaitement rénovée.

Notre conseil : pour vous simplifier la vie, mieux vaut rénover une maison avant de vous y installer ! La présence de meubles et d’affaires personnelles risque en effet de ralentir considérablement les travaux de rénovation.   
Recevez un devis de rénovation de maison en Île-de-France

Comment rénover ma maison ?

Vous aurez compris qu’un chantier de rénovation de maison va s’avérer long et complexe, en particulier s’il s’agit de rénover une maison ancienne, et qui nécessite de lourds travaux.

Deux options s’offrent à vous pour rénover une maison :

  • Le recours à des artisans,
  • Ou l’autorénovation.

En tant que société de rénovation d’appartement et de maison en région parisienne, nous vous conseillerons forcément de faire appel à des professionnels ! Mais tout peut dépendre de votre projet.

Rénover sa maison soi-même

Il est évident que rénover soi-même sa maison permet de faire des économies substantielles. Nous considérons que tout faire soi-même peut vous permettre d’économiser 40 à 60 % du coût total des travaux.

Sur un chantier de rénovation estimé à 150 000 euros, cela représente donc entre 60 000 et 90 000 euros d’économies. Néanmoins, il convient d’avoir une vision claire des limites de l’autorénovation :

  • Rénover sa maison prend du temps. Un projet de rénovation globale sans artisan peut s’étaler sur plusieurs années. Allez-vous réduire votre temps de travail ? Sinon, êtes-vous prêt à faire une croix sur tout votre temps libre pendant une durée indéterminée ?
  • Certains travaux nécessitent des compétences certaines. Mieux vaut vous faire accompagner par des artisans professionnels pour certaines tâches, notamment la plomberie, l’électricité ou encore la charpente et la couverture.
  • Vous n’êtes pas protégé par l’assurance décennale. En cas de malfaçon, vous serez le seul responsable, et le remboursement des dégâts sera à votre charge.
  • Vous ne pouvez pas recevoir d’aides à la rénovation énergétique. Seul le recours à une entreprise de rénovation RGE vous permet de toucher les aides de l’État pour la rénovation d’une maison, qui peuvent représenter plusieurs milliers d’euros.

Dès lors que vous avez conscience de ces limites et que vous êtes prêt à les assumer, l’autorénovation peut être un projet de vie très intéressant. Mais n’imaginer jamais que la rénovation d’une maison est simple (y compris avec des artisans !).

Notre conseil : bien entendu, l’autorénovation sera plus attractive s’il s’agit uniquement de faire des travaux de remise au goût du jour. Le rafraîchissement d’une maison est en effet plus abordable pour un particulier, et comporte moins de risques qu’une rénovation totale.

Rénover sa maison

Rénover soi-même sa maison nécessitera beaucoup de temps, de compétences et d’énergie.

Quel artisan pour une restauration de maison ?

Le recours à des professionnels de la rénovation est clairement conseillé pour rénover une maison dans son intégralité. Le choix d’un artisan va dépendre du type de rénovation dont il est question.

Globalement, vous aurez le choix entre plusieurs profils d’artisans :

  • L’artisan tout corps d’état : peut être adapté pour des petits travaux de rénovation. Il peut aussi vous accompagner quand vous avez besoin d’aide lors d’un projet d’autorénovation.
  • L’artisan spécialisé : le recours à un maçon, un électricien, un plombier, un couvreur charpentier ou autre peut être conseillé pour les travaux complexes. Si vous avez peu de travaux à réaliser, ou si vous souhaitez rénover vous-même, mais confier les chantiers difficiles à un spécialiste, mieux vaut faire appel à ce type de société.
  • L’entreprise de bâtiment : dès lors que vous avez besoin de plusieurs spécialistes, le mieux est de confier le chantier à une entreprise générale du bâtiment. Cette dernière peut prendre le rôle de maître d’œuvre ou de contractant général du bâtiment. Elle peut alors s’engager à encadrer les travaux et à assurer leur bon déroulement. Pour vous, c’est un confort maximum, car vous n’avez pas à coordonner les travaux.
  • L’architecte : enfin, le recours à un architecte peut s’avérer intéressant pour un projet de rénovation complète. Il est par ailleurs obligatoire si la rénovation est réalisée par une personne morale, ou si les travaux font porter la surface habitable à 150 m2 ou plus. L’architecte peut réaliser uniquement des plans et études, mais aussi intervenir comme maître d’œuvre sur le chantier.

À titre d’exemple, notre entreprise du bâtiment en Île-de-France sera adaptée pour un projet global. Et pour cause, nous faisons intervenir nos propres architectes et notre propre bureau d’études, ce qui nous permet de réaliser un chantier de rénovation de A à Z. Mais si un particulier cherche uniquement à refaire ses peintures, nous lui conseillerons davantage le recours à un peintre en bâtiment, car il n’aura pas besoin d’architecte, de maître d’œuvre ou d’une équipe d’artisans.
Contactez-nous pour rénover une maison en région parisienne

Choisir une entreprise de rénovation

Le prix d’une rénovation globale est important. Dès lors, mieux vaut ne pas confier son chantier à n’importe qui !

Voici les éléments à prendre en compte au moment de choisir sa société de rénovation :

  • L’ancienneté de l’entreprise : privilégiez une société de rénovation qui a plusieurs années d’activité derrière elle. C’est une garantie de fiabilité et d’expérience.
  • La réputation de l’entreprise : prenez le temps de vous informer sur de précédents chantiers et sur la réputation de l’entreprise au local.
  • Les assurances : une entreprise de rénovation complète doit avoir une assurance décennale et une assurance RC Pro (Responsabilité civile pro). C’est un impératif pour un chantier de grande ampleur.
  • Les services compris : privilégiez un professionnel qui peut gérer la totalité du chantier. Faire appel à un seul prestataire permet généralement d’optimiser les coûts, et de limiter les retards de chantier. Cela vous évitera de vous retrouver dans une situation où un artisan rejette la faute de ses retards sur un autre.
  • L’architecte : n’oubliez pas que le recours à un architecte peut être obligatoire pour des travaux en zone classée ou si vous réalisez une extension sur un logement de plus de 150 m2 après les travaux.
  • La disponibilité de l’entreprise : le timing est essentiel sur un chantier de rénovation. Vérifiez les dates de disponibilité de l’entreprise, et informez-vous sur la durée estimée du chantier.
  • Les tarifs de l’entreprise : chaque chantier de rénovation s’estime sur devis. L’avantage est qu’un devis de rénovation de maison vous indique un tarif clair, précis et maîtrisé. Comparez non seulement les tarifs des artisans, mais aussi les prestations qui leur sont associées.
  • La qualité des matériaux : ne vous fiez pas uniquement au prix total, mais aussi au détail des travaux et des fournitures. Une rénovation pas chère utilisera des matériaux de piètre qualité… et pourrait donc vous coûter de l’argent sur le long terme ! Sans aller forcément vers le haut de gamme, boudez les équipements en entrée de gamme pour vous assurer une rénovation qui dure sur le long terme.
  • Le label RGE : pour un chantier de rénovation énergétique, l’entreprise doit disposer du label RGE si vous souhaitez percevoir les aides de l’État. Ne négligez donc pas cet élément !

Notez que le choix d’une entreprise se fait très tôt dans le projet. Et pour cause, vous allez généralement débuter par demander des devis d’entreprises de rénovation, pour en savoir plus sur votre budget et sur la réalisation des travaux.

Quel prix au m2 pour rénover une maison ?

La question du budget est très importante dans tout projet de rénovation. Et pour cause, la rénovation totale d’une maison peut représenter plus de 100 000 euros de travaux. Dès lors, mieux vaut bien anticiper les coûts relatifs à une telle opération financière !

Quel tarif pour un rafraîchissement de maison ?

Il convient de ne pas mélanger rénovation et rafraîchissement. L’achat d’un bien immobilier entraîne souvent des frais de rafraîchissement ou de remise au goût du jour. Il s’agit de refaire les peintures, de changer certains revêtements et pourquoi pas de refaire la cuisine et la salle de bain.

On considère que le prix d’une rénovation légère se situe entre 200 et 500 euros par mètre carré. Redécorer une maison de 150 mètres carrés peut ainsi vous coûter entre 30 000 et 75 000 euros (pose comprise). Réaliser vous-même certains petits travaux peut néanmoins réduire considérablement ce budget.

Ce coût peut vous sembler élevé, mais sachez ne pas sous-estimer le prix des travaux d’aménagement intérieur. Le prix d’une cuisine, par exemple, peut à lui seul représenter 5000 à 10 000 euros.

Prix de rénovation d'une maison au m2

Le prix de rénovation d’une maison dépend de sa surface et de la nature des travaux à réaliser.

Combien coûte une rénovation de maison complète ?

Pour une rénovation complète, avec mise aux normes électriques et travaux de gros oeuvre, mieux vaut prévoir un budget plus conséquent. On considère que le prix de rénovation complète d’une maison peut aller de 800 à 1300 euros par mètre carré. Le coût varie en fonction de la nature des travaux et de la qualité des matériaux et équipements.

La rénovation totale d’une maison de 150 mètres carrés peut donc représenter entre 120 000 et 195 000 euros. Sachant qu’il faut ajouter à ce budget le prix d’achat du bien immobilier, mieux vaut être sûr d’acheter la maison à rénover à un coût attractif…

L’opération sera clairement plus intéressante dans une commune où le prix de l’immobilier est élevé, en particulier si les travaux augmentent la surface habitable du bien.

Budget de réhabilitation d’une maison individuelle

Pour un chantier de réhabilitation, c’est-à-dire une rénovation lourde d’un bien immobilier impropre à l’aménagement, le budget total peut s’avérer très important.

On considère que le prix de réhabilitation d’une maison peut atteindre 1500 à 2000 euros par mètre carré. Restaurer une maison de 150 mètres carrés peut donc coûter entre 225 000 et 300 000 euros. On atteint ici des budgets qui peuvent égaler, voire dépasser, le prix de la construction neuve.

Si cela peut être intéressant sur un marché immobilier tendu, l’opération peut s’avérer peu logique si les prix de l’immobilier sont faibles dans votre région.
Faites estimer gratuitement le prix de rénovation d’une maison à Paris et en IDF

Comment financer ses travaux ?

Nous aurons remarqué que le prix de rénovation d’une maison nécessite un budget conséquent. Dès lors, la question du financement est essentielle.

Les solutions de financement de travaux

Il existe plusieurs manières de financer des travaux de rénovation :

  • En fond propre : pour les chantiers les moins coûteux, libre à vous de financer les travaux en fond propre. Il s’agit alors de vous assurer que vous avez suffisamment d’argent de côté pour régler l’intégralité des travaux.
  • Un prêt immobilier : dans le cadre d’une acquisition immobilière, vous avez tout intérêt à intégrer le prix des travaux dans votre prêt immo. Et pour cause, les taux des prêts immobiliers sont généralement les plus avantageux (excepté bien entendu le prêt à taux zéro).
  • Un crédit travaux : il peut être intéressant de financer ses travaux avec un prêt bancaire. Le crédit travaux n’est autre qu’un prêt personnel. Idéalement, parlez-en à votre banque, et comparez les taux et offres proposées avec celles d’autres établissements de crédit. Contracter un prêt permet d’étaler les dépenses. Cela peut être intéressant pour les travaux de rénovation énergétique, car le coût du prêt peut être « absorbé » par les économies d’énergie réalisées après les travaux.
  • Un écoprêt à taux zéro : l’écoprêt à taux zéro (éco-PTZ) est un dispositif de l’état qui peut permettre de financer une acquisition immobilière avec travaux (ou un premier achat immobilier). Il est néanmoins soumis à certaines conditions, et n’est valable que jusqu’au 31 décembre 2023.

Notez bien qu’il est préférable de réaliser un chantier de rénovation en une traite, plutôt que de l’étaler sur plusieurs années. La rénovation énergétique du bâtiment, par exemple, est plus efficace quand elle est réfléchie de manière globale. Les coûts sont par ailleurs optimisés dans un chantier global, et il est généralement moins cher de faire appel à une entreprise de bâtiment qu’à plusieurs artisans individuels. Par ailleurs, les aides financières sont plus généreuses sur un projet de rénovation globale.

Malgré tout, un prêt doit être remboursé. Mieux vaut par ailleurs prévoir une enveloppe « de secours », car un chantier de rénovation peut prévoir des frais cachés (parfois importants). Nous conseillons toujours de prévoir au moins 20 % de surplus par rapport au coût estimé des travaux, pour ne pas se retrouver en difficulté en cas d’imprévu.

Financement des travaux

Le crédit immobilier est le prêt le plus attractif pour financer des travaux. Mais il n’est possible que dans le cadre d’une acquisition.

Quelle aide pour la rénovation d’une maison ?

On notera qu’il existe des aides financières pour couvrir certains frais de travaux. Globalement, les aides de l’État sont généralement dédiées aux travaux de rénovation énergétique ou aux travaux d’adaptation du logement à un handicap. Elles sont par ailleurs généralement réservées aux foyers modestes.

Globalement, les principales aides à la rénovation d’un logement sont les suivantes :

  • Ma Prime Rénov : est le dispositif de l’État dédié à la rénovation énergétique. Son montant varie selon le type de travaux et les revenus du propriétaire. Le montant total peut atteindre jusqu’à 10 000 euros (pour les foyers très modestes) ou 3500 euros (pour les foyers les plus aisés).
  • Les certificats d’économie d’énergie (CEE) : sont des aides réglées par les entreprises polluantes. On peut notamment les obtenir auprès des fournisseurs d’énergie ou des grandes surfaces. Le montant total des CEE peut atteindre jusqu’à 4000 euros, mais varie en fonction du type de travaux.
  • Les aides locales : enfin, il peut exister des aides locales (associations ou communes). N’hésitez pas à contacter votre mairie pour en savoir plus sur les éventuelles aides que vous pourriez percevoir. Ces aides peuvent notamment concerner les foyers en difficulté, mais aussi les projets de restauration du patrimoine.

Pour en savoir plus sur les aides financières, rapprochez-vous de France Rénov, le service public de rénovation de l’habitat. Ce dernier peut vous conseiller et vous accompagner dans vos travaux de rénovation énergétique.

Faut-il acheter une maison à rénover ?

La rénovation complète d’une maison peut entrer dans le cadre d’un projet d’acquisition immobilière. La rénovation d’un bien immobilier ancien est souvent considérée comme une manière de faire des économies. Dans les faits, un projet d’achat avec rénovation n’est pas la garantie d’acheter un bien immobilier moins cher.

Bien souvent, les maisons avec rénovation gardent un prix de vente élevé, car aucun propriétaire ne souhaite « brader » son bien immobilier. Seules les ruines font exception à cette règle, et il est parfois plus coûteux de rénover une ruine plutôt que de faire construire.

Pour savoir si l’achat d’une maison à rénover est un bon plan, il est important de prévoir l’ensemble des frais :

  • Prix d’achat de la maison (y compris frais de notaire et d’agence),
  • Coût total des travaux de rénovation,
  • Frais annexes, notamment le coût d’hébergement de la famille entre l’achat et la livraison du chantier.

Il s’agit ensuite de comparer ces frais avec la valeur du bien immobilier après rénovation, ou de comparer les coûts avec le prix de construction d’une maison ou avec le coût d’achat d’un bien immobilier en bon état. Une chose est sûre : acheter un bien immobilier à rénover trop cher rendra l’opération plus risquée.

On notera néanmoins que l’avantage de cette solution est qu’il est possible de faire financer les travaux de rénovation avec un prêt immobilier (dont les taux sont généralement bien inférieurs à ceux d’un prêt personnel).

À savoir : on notera que certains prêts immobiliers ne sont remboursés que quelques mois après l’achat, ce qui peut vous permettre de débuter les travaux sans commencer à payer votre prêt. 

Rénovation d'un bien immobilier

La rénovation d’un bien immobilier sera plus intéressante si le marché immobilier local est très tendu (biens rares et prix élevés).

Quelles autorisations pour une rénovation ?

Lors de vos travaux de rénovation, il est important de bien anticiper les autorisations nécessaires. Certains travaux de rénovation exigent en effet de recevoir l’autorisation de la commune.

Travaux non soumis à une autorisation

À moins de rénover un bien immobilier classé ou protégé, les travaux intérieurs ne nécessitent généralement pas d’autorisation. Refaire son aménagement intérieur et changer la décoration d’une maison sont donc des travaux que vous pouvez réaliser sans l’aval de votre mairie.

Ne sont pas non plus soumis à autorisation les travaux d’extension de maison de moins de 5 m2.

À savoir : si une maison est située en zone classée, mieux vaut demander conseil à la commune avant tout type de travaux.

Déclaration préalable

Certains travaux extérieurs vont être soumis à une déclaration préalable. Globalement, la déclaration préalable est nécessaire dans les cas suivants :

  • Travaux de ravalement qui modifient l’aspect de la maison,
  • Extension de maison de plus de 5 m2 et de moins de 20 m2,
  • Construction de plus de 5 m2 (abri de jardin, dépendance, etc.),
  • Travaux de toiture qui modifient l’aspect du logement,
  • Tous travaux qui modifient l’aspect extérieur du logement,
  • Installation de panneaux photovoltaïques,
  • Changement de destination d’un local (transformation d’un garage en habitation, par exemple),
  • Clôtures et mur.

Notez que certaines communes exigent une déclaration préalable pour tous les travaux de façade, y compris ceux qui gardent la façade à l’identique. Le délai d’instruction est généralement de 1 à 2 mois pour une déclaration préalable.

À savoir : l’un des objectifs de la déclaration à la commune est d’augmenter la taxe foncière, notamment quand les travaux permettent d’ajouter de la surface habitable.

Travaux soumis à un permis de construire

Certains travaux vont exiger une demande de permis de construire. Le dossier est alors plus long à réaliser que pour la déclaration préalable.

Le permis de construire est nécessaire dans les cas suivants :

  • Construction d’une maison individuelle,
  • Reconstruction à l’identique,
  • Extension de maison de plus de 20 m2 (ou de plus de 40 m2 dans le cadre d’un Plan Local d’Urbanisme),
  • Travaux en zone protégée.

Pour tous les chantiers qui concernent un bâtiment classé ou une zone protégée, l’aval d’un architecte des bâtiments de France peut être exigé. Si vous envisagez la restauration d’une maison ancienne à valeur patrimoniale, rapprochez-vous de votre mairie pour vous renseigner sur les démarches, et les éventuelles aides.

Le délai d’instruction d’un permis de construire est généralement situé entre 2 et 4 mois.

Devis de rénovation de maison en Île-de-France

Pour tout projet de rénovation d’une maison, il est important de demander des devis à des entreprises spécialisées. Si votre projet se trouve en Île-de-France, sachez que DSD Rénov réalise des chantiers de rénovation complète partout en région parisienne.

Notre société vous propose la réalisation de travaux clés en main. Nous faisons intervenir nos propres architectes, notre bureau d’études en interne, mais aussi nos compagnons spécialisés. Nous pouvons prendre en charge à la fois les travaux extérieurs (ravalement de façade, charpente et toiture), les travaux intérieurs (aménagement d’intérieur, installation électrique, etc.), mais aussi la rénovation énergétique d’un bâtiment.

Tous nos chantiers débutent par l’établissement d’un devis de rénovation gratuit et sans engagement. N’hésitez pas à nous présenter votre projet de rénovation dès à présent, pour recevoir une estimation gratuite de votre chantier.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.