Soubassement de façade : définition et conseils

Soubassement de façade

Le soubassement d’une façade est la partie inférieure du mur, à savoir la plus exposée à l’humidité. Lors d’un ravalement de façade, les soubassements des murs extérieurs doivent être traités avec une grande attention. Notre entreprise de ravalement en Île-de-France vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les soubassements d’une maison ou d’un immeuble.

Qu’est-ce qu’un soubassement de façade ?

Avant de revenir plus en détail sur la rénovation d’un soubassement de façade, encore faut-il rappeler ce dont il est question !

Soubassement : définition

Terme fréquemment utilisé en architecture, le soubassement est la partie basse d’un mur intérieur ou extérieur, à savoir celle qui se situe juste au-dessus des fondations d’une maison (en extérieur) ou au-dessus du plancher (en intérieur).

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les soubassements d’une façade n’ont pas qu’un rôle décoratif, bien au contraire. Le soubassement d’une façade a en réalité différents atouts :

  • Structure basse du mur, il s’agit généralement de la partie la plus solide et résistante, qui supporte parfois le reste du mur.
  • Directement exposé aux intempéries, le soubassement doit garantir l’étanchéité de la façade.
  • Situé en bas du bâtiment, il est notamment conçu pour éviter les invasions de rongeurs ou d’animaux.
  • Première zone d’évacuation de l’humidité au sol, il est pensé pour couper les remontées capillaires et éviter les infiltrations d’eau par les murs.

Si les soubassements sont généralement moins marqués sur les bâtiments modernes, puisque les techniques constructives limitent certains défauts (notamment grâce à des rupteurs de capillarité), il s’agit d’une partie particulièrement sensible des façades anciennes. Le soubassement d’une façade a généralement une hauteur située entre 60 et 90 cm.

À savoir : le soubassement d’un mur intérieur n’a lui, en revanche, très souvent qu’une fonction décorative. 

Soubassement de façade

Le soubassement est la partie inférieure d’un édifice. Sur ce mur enduit, on identifie par exemple un soubassement en pierres de taille, qui a besoin d’une rénovation.

Pourquoi le soubassement des murs extérieurs est-il important ?

En tant que spécialistes du ravalement de façades anciennes, il nous arrive régulièrement de devoir rénover des soubassements anciens et en mauvais état.

Il faut comprendre que les soubassements d’une façade sont une zone sensible à différents titres :

  • En premier lieu, les soubassements sont directement exposés à l’humidité du sol (en particulier sur le bâti ancien, mais aussi en cas de malfaçons sur un bâti moderne). Sur les murs anciens, le phénomène de remontées capillaires est fréquent. On remarquera qu’il est très rare que les remontées capillaires montent au-dessus des soubassements, elles qui touchent systématiquement la partie basse des murs.
  • Ensuite, la partie basse de la façade est systématiquement exposée à l’écoulement des eaux de pluie. C’est donc une partie qui doit être spécifiquement traitée pour assurer une étanchéité parfaite.
  • Les soubassements sont également les plus exposés aux chocs. On les préfère donc plus solides, plus résistants et plus faciles à réparer que le reste du mur.
  • Enfin, les soubassements d’une maison sont plus exposés aux salissures, notamment du fait de la projection des gouttes de pluie quand elles tombent sur le sol (ou parle d’eau de rejaillissement).

Si vous vous intéressez aux façades anciennes, vous remarquez que les soubassements sont toujours particulièrement soignés sur un bâti ancien. Par exemple, un mur en torchis reposera systématiquement sur un soubassement en pierre.  La raison en est simple : la terre crue ne pourrait pas supporter une exposition prolongée à l’humidité et aux intempéries.

Dans tous les cas, un soubassement mal conçu risque de se détériorer bien plus rapidement que le reste de la façade. D’où l’importance de traiter cette partie de vos murs extérieurs avec la plus grande attention !

Important : la plupart des problèmes d’humidité en façade vont toucher les soubassements, du fait de leur non-étanchéité ou d’une mauvaise gestion des eaux pluviales.

Soubassement en pierre

Présence d’un fin soubassement en pierre sur la façade intérieure d’une maison de ville.

Confiez-nous votre projet de ravalement en Île-de-France

Quelle solution pour un soubassement de façade ?

Les soubassements de façade doivent toujours être traités avec une certaine attention. Dans l’ancien, il est indispensable de rénover les soubassements en accord avec leur matériau et leur nature. Ainsi, il ne faut pas enduire un soubassement en pierre qui n’a pas été conçu à cet effet.

On peut trouver deux principaux types de soubassements dans le bâti ancien :

Le soubassement en pierre ou en briques

La pierre de soubassement est extrêmement fréquente dans le bâti ancien, comme moderne. C’est bien entendu la nature et la hauteur des pierres utilisées qui peut varier en fonction des époques et des styles architecturaux.

Ainsi, le soubassement peut être composé de moellons, de pierre de taille ou encore de briques. La composition et la hauteur du soubassement dépendent alors de la nature du bâtiment et des techniques constructives locales. On retrouve des soubassements en briques ou en pierre sur la plupart des maisons en terre crue ou en bois, et sur de très nombreuses maisons de ville. La pierre et la brique ont l’intérêt de couper les remontées capillaires, mais aussi de s’avérer plus solides qu’un enduit de façade.

La rénovation d’un soubassement en pierre ou en brique doit respecter la nature du support. Il ne faut généralement pas appliquer d’enduit sur un tel soubassement, mais au contraire chercher à supprimer tout enduit ou apport non adapté. Un rejointoiement de façade est ensuite nécessaire sur les soubassements, à l’aide d’un mortier à la chaux, spécifiquement conçu à cet effet.

Soubassement en pierre

La façade principale de cette maison de ville repose notamment sur un soubassement en pierre.

L’enduit de soubassement

L’autre option est tout simplement l’enduit de soubassement, un enduit spécifiquement conçu pour les murs de soubassements. On peut notamment retrouver un enduit de soubassement extérieur sur la plupart des murs en pierre, qu’il s’agisse d’une façade en pierre apparente ou d’une façade enduite.

L’enduit de soubassement imprime générale toujours un certain relief sur la façade. En effet, un enduit de soubassement extérieur doit être posé sur une épaisseur supérieure, ce qui permet de lui donner une meilleure résistance à l’humidité. Le relief doit par ailleurs faciliter l’écoulement des eaux de pluie. Prévoir 2 à 3 cm entre l’enduit principal et l’enduit de soubassement.

Il n’est pas rare que l’enduit de soubassement soit d’une couleur plus foncée ou plus neutre que l’enduit principal, mais ce n’est pas forcément une obligation.

Important : il est impératif de toujours utiliser un enduit à la chaux sur une façade ancienne, car ce dernier laisse le mur respirer, et facilite donc l’évacuation de l’humidité, sans être à l’origine de condensation en intérieur.

Enduit de soubassement extérieur

L’enduit de soubassement, ici sur une façade en pierre apparente, doit toujours être posé en surépaisseur par rapport au mur principal. Son arrête doit par ailleurs faciliter l’écoulement des eaux de pluie.

Confiez-nous la rénovation de soubassements en région parisienne

Comment rénover des soubassements de façade ancienne ?

Si votre façade de maison ou d’immeuble souffre de remontées capillaires ou de problèmes d’humidité, il est très certainement nécessaire de réaliser un ravalement de façade.

Seuls des façadiers spécialisés peuvent vous assurer une rénovation de façade dans les règles de l’art. La rénovation des soubassements va clairement dépendre de la nature et de l’état des soubassements. Elle passe généralement par les étapes suivantes :

  1. Le diagnostic de la façade : la première étape est d’examiner la façade, de manière à identifier ses éventuels désordres et à vérifier le support utilisé. On cherchera ensuite à déterminer la meilleure manière de rénover les soubassements et les murs.
  2. Le piochage des soubassements : il est fréquent qu’un ravalement ancien nécessite le piochage des soubassements et/ou des joints. Cela sera notamment nécessaire pour supprimer d’éventuels enduits ou joints au ciment, qui ne permettent pas aux murs de respirer.
  3. Le rejointoiement : on procèdera par la suite au rejointoiement à l’aide de joints de pierre à la chaux, spécifiquement conçus pour le bâti ancien.
  4. La rénovation des soubassements : enfin, on pourra rénover les soubassements, en fonction de leur nature. Un simple rejointoiement, voire l’application, d’un badigeon de chaux, peut suffire pour des soubassements en pierre. Pour un enduit de soubassement, il s’agira de refaire l’enduit à l’aide d’un mortier à la chaux.

On notera que la rénovation des soubassements aura un impact aussi bien esthétique que fonctionnel. Il s’agit d’assurer la parfaite étanchéité de la partie la plus exposée de la façade, tout en s’assurant des soubassements esthétiques, solides et faciles à entretenir.

Sachez que notre entreprise, DSD Rénov, est spécialisée dans le ravalement de façades anciennes, partout en Île-de-France. Si vous avez besoin de rénover ou de restaurer une façade en région parisienne, n’hésitez pas à faire appel à nous. Notre équipe sera ravie d’intervenir gratuitement pour estimer le coût de vos travaux de ravalement de façade.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.