Tout savoir sur le mur en bauge

Mur en bauge

Un mur en bauge est une construction réalisée à partir de terre crue. Comme toutes les techniques constructives en terre crue, la bauge profite d’une grande inertie thermique, et s’avère particulièrement écologique. Elle peut néanmoins s’avérer moins pratique que ses cousins le torchis et le pisé. Cette page vous présente en détail les murs en bauge et leur utilisation. Elle vous donne également toutes les infos à connaître sur cette technique de construction en terre.

Qu’est-ce qu’un mur en bauge ?

Avant toute chose, il est bon de rappeler la définition de la bauge, étant donné qu’il s’agit d’une technique constructive assez confidentielle.

Mur en bauge : définition

Le mur en bauge est l’un des procédés de construction à partir de terre crue. Si la plupart des gens connaissent le mur en torchis, la bauge est nettement moins populaire. Il s’agit pourtant d’une méthode de construction que l’on retrouve un peu partout sur le globe.

La bauge est une technique constructive à base de terre crue, qui consiste à empiler des couches de terre, pour monter progressivement le mur. Il s’agit d’une méthode de construction très ancienne, probablement apparue au Néolithique. En France, comme en Europe, on la retrouve tout particulièrement dans les régions rurales (et très rarement en ville).

On retrouve des bâtiments en bauge en Bretagne, en Normandie, en Occitanie ou encore dans les Hauts-de-France. La grande majorité des bâtiments en bauge datent du XIXe siècle, après lequel cette technique a été considérée comme désuète. De rares bâtiments en bauge datent des siècles précédents.

Principe de la construction en bauge

Les murs en bauge ont cela d’intéressant que le bâtiment en terre crue est monté en un seul bloc. La bauge consiste en effet à monter l’ensemble du bâtiment à l’aide de terre crue (et parfois d’un peu de fibres végétales comme le foin ou la paille).

La construction d’un mur en bauge se fait comme suit :

  1. On trie la terre de manière à dégager les cailloux. On peut éventuellement y ajouter des fibres végétales.
  2. La terre est mouillée est malaxée en forme de « pains » à savoir des sortes de briques assez grossières.
  3. Les pains sont directement assemblés par couches successives. Les murs sont montés et forment tout le pourtour du bâtiment, le tout sans aucun mortier. Un mur en bauge sera très épais à la base (parfois plus de 60 cm !) pour supporter le poids du bâtiment. La bauge s’étend généralement sur un seul étage, tout étage suivant étant réalisé à partir d’une ossature en bois.
  4. Les ouvertures sont généralement réalisées à l’aide de linteaux en bois.
  5. Le mur est souvent protégé par un enduit en terre, voire un enduit à la chaux.

On notera que la bauge est souvent confondue avec le mur en pisé. Ce dernier est également conçu à l’aide de couches successives de terre crue, mais utilise pour cela un coffrage. La construction en bauge est plus ancienne, et se passe du coffrage.

Contrairement au pisé et au torchis, les murs en bauge peuvent donc être construits sans bois (le torchis étant conçu dans une ossature en bois, et le pisé dans des coffrages en bois). Cette spécificité lui a souvent valu l’image d’une méthode de « construction du pauvre », ce qui n’enlève pourtant rien à ses qualités.

Demandez un devis pour vos projets en terre crue en Île-de-France

Atouts et limites de la bauge

Si la construction en terre crue, de manière générale, intéresse fortement pour ses caractéristiques écologiques et naturelles, la bauge est une technique de construction particulièrement ancienne, et qui n’est plus forcément utilisée, contrairement au torchis ou au pisé. Pour mieux comprendre pourquoi, il est intéressant de se pencher sur les limites et les attraits des murs en bauge.

Les atouts d’un mur en bauge

Comme tous les murs en terre crue, un mur en bauge profite de différents atouts qui le rendent particulièrement intéressant :

  • La construction en terre crue utilise des matériaux locaux et respectueux de l’environnement. Ce n’est pas un hasard si les paysans construisaient très souvent avec de la terre crue, très facile à trouver sur leurs terres !
  • C’est une technique de construction écologique, puisqu’elle utilise des matériaux biosourcés, naturels et 100 % renouvelables. Si un édifice en bauge se casse, on peut réutiliser la terre pour le reconstruire (comme on peut d’ailleurs le faire avec un mur en torchis) !
  • La terre crue a des capacités de régulation thermique très intéressantes. Grâce à une forte inertie thermique, les murs en bauge conservent la fraîcheur en été et la chaleur en hiver. Une construction à base de bauge est donc généralement plus confortable que certains bâtiments modernes !

Si vous vivez dans une maison en bauge ou en terre crue, vous avez déjà très certainement remarqué les qualités d’inertie d’un tel matériau.

Les défauts de la construction en bauge

Force est de constater que la construction en bauge n’est plus réellement populaire de nos jours. Si la terre crue intéresse fortement certains architectes et spécialistes de la construction, la bauge en elle-même reste moins populaire que le pisé ou le torchis.

Ceci peut s’expliquer pour différentes raisons :

  • Tout comme le pisé, la bauge est sensible à l’humidité. Ce n’est pas un critère très déterminant, car il suffit d’enduire les murs par l’extérieur et d’utiliser un large débord de toiture, pour assurer l’étanchéité du bâtiment.
  • Défaut plus sensible de nos jours, la bauge reste une technique assez approximative. Alors que le pisé permet de contrôler l’épaisseur des murs, la bauge reste plus « grossières », et donc pas forcément adaptée aux normes et aux pratiques de notre époque.
  • Un bâtiment en bauge nécessite un temps de séchage non négligeable, et des méthodes parfois perdues, ce qui explique que cette solution soit de moins en moins adoptée.

S’il existe encore des professionnels capables de rénover un mur en bauge, voire de construire en bauge, ce n’est pas forcément la technique la plus évidente. Bien souvent, les écoconstructions vont utiliser des murs en pisé ou en torchis, qui s’avèrent un peu plus simples à réaliser.

Si vous avez des projets de murs en terre crue en région parisienne, sachez que notre équipe peut vous accompagner dans la rénovation ou la construction d’un mur en bauge, en torchis ou en pisé. N’hésitez pas à nous contacter pour demander un devis gratuit et sans engagement.
Confiez-nous votre construction ou votre rénovation en terre crue en région parisienne

Comment isoler un mur en bauge ?

Les murs en bauge ne sont pas isolés, dans le sens le plus strict du terme. En effet, la terre crue n’est pas un bon isolant à proprement parler, mais bénéficie en revanche d’une excellente inertie thermique. Cela signifie que des murs en bauge ne vont pas empêcher la perte de chaleur ou de fraîcheur dans la maison. En revanche, le transfert des températures sera généralement très long, ce qui permet de garder une grande fraîcheur en été, et de limiter les déperditions de chaleur en hiver.

Naturellement, beaucoup de propriétaires vont chercher à isoler des murs en bauge. Il est important d’adopter des solutions d’isolation thermique adaptées au matériau :

  • En premier lieu, préférez isoler les combles ou la toiture avant de chercher à isoler les murs. Le plus gros des déperditions thermiques se fait en effet par le toit, et il se peut qu’une telle opération vous fasse réaliser que l’isolation des murs n’est pas indispensable.
  • L’utilisation d’un enduit isolant à la chaux peut être une bonne solution. Un enduit isolant chaux liège ou chaux chanvre (utilisé soit par l’intérieur, soit par l’extérieur) peut ainsi améliorer l’isolation thermique du bâtiment, sans nuire à l’inertie thermique des murs.
  • Mieux vaut éviter de doubler les murs avec du placo, car cela pourrait nuire à l’inertie thermique du bâtiment, et augmenterait le risque de remontées capillaires ou de problème d’humidité.

L’isolation d’un mur en bauge doit donc être pleinement réfléchie, si on tient à ne pas dénaturer son bâtiment ou créer des désordres.

Vous en savez désormais plus sur la construction en bauge et sur les murs en bauge. Si vous avez un projet de construction ou de rénovation en terre crue en Île-de-France, n’hésitez pas à contacter notre équipe. Nous serions ravis de vous accompagner dans votre projet.

    Votre devis de rénovation gratuit en Île-de-France

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation en Île-de-France (toiture, ravalement, surélévation...). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.