Pompe à chaleur dans un immeuble ancien

Pompe à chaleur immeuble ancien

Poser une pompe à chaleur dans un immeuble ancien peut s’avérer réalisable, dans certaines circonstances. Et pour cause, ce chantier peut nécessiter préalablement la rénovation énergétique du bâtiment. Notre entreprise de rénovation en Île-de-France vous en dit plus sur l’installation d’une pompe à chaleur (PAC) dans un bâtiment ancien et dans un immeuble collectif.

Peut-on poser une pompe à chaleur dans un immeuble ancien ?

Comme vous le savez certainement, la pose d’une pompe à chaleur à Paris ou ailleurs peut permettre de faire des économies de chauffage parfois très importantes.

Une pompe à chaleur (PAC) permet en effet d’utiliser en partie des énergies renouvelables (présentes dans l’air, dans l’eau ou dans le sol, en fonction du type de PAC), ce qui lui permet de consommer moins d’électricité pour chauffer l’intérieur d’un bâtiment. Mais peut-on réellement poser une pompe à chaleur dans un immeuble ancien ?

La pompe à chaleur est-elle adaptée dans un immeuble ancien ?

Dans les faits, il est tout à fait possible de poser une PAC dans un immeuble. Néanmoins, la pompe à chaleur n’est pas un système de chauffage adapté aux bâtiments non isolés.

En effet, un immeuble mal isolé exige généralement une puissance de chauffage importante, et une grande consommation d’énergie. Or, une PAC qui tournerait à plein régime risque de consommer trop d’électricité ou de ne pas apporter un confort thermique suffisant. Ainsi, mieux vaut réaliser l’isolation extérieure d’un immeuble ancien avant de chercher à moderniser son système de chauffage.

Si votre enjeu premier est de réduire les factures d’énergie d’une copropriété, le gain énergétique d’une isolation extérieure sera généralement bien supérieur au changement de chaudière, et ce quel que soit le nouveau type de chaudière envisagé.

Pour faire une analogie : si on transporte de l’eau dans un seau troué, il sera plus pertinent de boucher les trous plutôt que de chercher à acheter une eau moins chère !

À savoir : on notera que ceci vaut également pour la pose d’une pompe à chaleur dans une maison ancienne. Sur tout bâtiment mal isolé, une PAC risque de s’avérer limitée comme solution de chauffage principale.

Rénovation énergétique d’un bâtiment ancien

Si vous envisagez la pose d’une pompe à chaleur dans un immeuble ancien, qu’il s’agisse d’un bâtiment collectif ou individuel, mieux vaut envisager un chantier de rénovation énergétique du bâtiment.

Si le bâtiment n’a pas été rénové depuis longtemps, il pourrait quoi qu’il en soit être concerné par l’obligation d’isolation thermique d’une copropriété. La rénovation énergétique pourrait alors consister en un bouquet de travaux :

  • Isolation thermique par l’extérieur,
  • Isolation de la toiture par sarking,
  • Remplacement des menuiseries,
  • Remplacement de la chaudière par une pompe à chaleur.

Naturellement, un chantier global nécessitera beaucoup plus de préparations et de budget, mais il sera souvent couvert par différentes aides du gouvernement, et permettra de réduire considérablement les factures de chauffage des occupants de l’immeuble.

À savoir : si vous cherchez à réaliser une rénovation énergétique en Île-de-France, n’hésitez pas à faire appel à nous. DSD Rénov peut vous proposer des chantiers de rénovation clés en main, pour une maison individuelle comme pour un bâtiment en copropriété.  
Faites estimer gratuitement le prix d’une pompe à chaleur en Île-de-France

La pompe à chaleur dans un bâtiment collectif

Si vous souhaitez équiper un immeuble récemment isolé ou correctement isolé, le choix d’une pompe à chaleur dans un bâtiment collectif va dépendre des spécificités du projet. Deux types d’appareils sont possibles, des PAC individuelles ou des PAC collectives.

Pompe à chaleur dans un appartement

Il est envisageable de poser une pompe à chaleur individuelle, dans un appartement de copropriété, à condition bien sûr que les conditions de pose soient réunies :

  • Le système de chauffage actuel doit être adapté à une pompe à chaleur.
  • Le syndicat de copropriété doit autoriser les travaux (rappelons qu’une PAC nécessite la pose d’une unité extérieure, que ce soit sur le balcon, sur une façade ou dans un local technique).
  • La pompe à chaleur ne doit pas déranger le voisinage ni contrevenir aux règles locales d’urbanisme (notamment en ce qui concerne les travaux en façade).

Si on peut éventuellement remplacer une chaudière au gaz par une pompe à chaleur air/eau, force est de constater qu’il sera assez rare que toutes les conditions soient réunies pour que ce projet soit pertinent. La chaudière au gaz reste généralement mieux adaptée comme chauffage individuel d’un appartement. On optera alors de préférence pour une chaudière à condensation, plus économique.

S’il s’agit d’équiper tous les appartements d’une petite copropriété avec plusieurs pompes à chaleur individuelles, le projet peut avoir davantage de chances de se concrétiser. L’accord du syndicat de copropriétaire permettra en effet de faciliter sa réalisation.

Pompe à chaleur collective

Le recours à une pompe à chaleur collective reste la meilleure option pour un immeuble de plusieurs appartements. On opte alors pour une ou plusieurs pompes à chaleur spécifiquement conçues pour l’habitat collectif.

Une PAC collective permet de chauffer un réseau d’eau chaude qui alimente la totalité d’un immeuble. Selon les cas, la PAC peut prendre en charge uniquement l’eau chaude collective, uniquement le chauffage collectif, voire les deux.

Néanmoins, il ne faut pas oublier les limites suivantes :

  • Idéalement, il faut dédier un local aux unités intérieures de chauffage. Cela exige de dédier une partie importante des espaces communs à la pompe à chaleur.
  • Il faut veiller à ce que les unités extérieures de la PAC ne soient pas trop bruyantes et n’entraînent pas de gêne pour le voisinage.
  • Les pompes à chaleurs ne sont pas adaptées pour les très grandes copropriétés, car ils ne pourront jamais chauffer un trop grand nombre d’appartements.

Comme précédemment, un projet de pompe à chaleur collective a plus de chances de se concrétiser qu’un projet individuel, du fait de l’accord des différents copropriétaires.

Dans l’habitat ancien, il reste néanmoins essentiel que toutes les conditions de pose soient réunies… à commencer par une bonne isolation thermique du bâtiment.
Demandez gratuitement un devis de pompe à chaleur en région parisienne

Quelle pompe à chaleur dans un immeuble ancien ?

Dans un immeuble collectif neuf, les pompes à chaleur les plus performantes seront les pompes à chaleur géothermiques et aquathermiques (type PAC sol-sol, PAC sol-eau ou PAC eau-eau). Néanmoins, ces modèles reposent sur un système de capteurs géothermiques situés en profondeur. En conséquence, ils ne peuvent être mis en place que lors de la construction d’un immeuble.

Il ne reste donc que deux types de pompes à chaleur pour un immeuble ancien :

  • La PAC air-air : est un modèle de pompe à chaleur assez désuète, qui tient davantage du climatiseur. C’est la PAC qui est la moins économique à l’usage, mais la plus simple à installer dans un appartement individuel.
  • La PAC air-eau : est la pompe à chaleur la plus adaptée aux bâtiments anciens. On peut trouver de grands modèles de pompes à chaleur collectives air/eau. Ces dernières peuvent réchauffer l’eau chaude sanitaire ou l’eau d’un réseau de chauffage hydraulique, en partie grâce à l’énergie présente dans l’air ambiant.

Vous l’aurez compris, la pompe à chaleur air-eau est le modèle le mieux adapté pour un immeuble ancien. Théoriquement, ce système peut même s’adapter sur un réseau de chauffage hydraulique existant, ce qui limite considérablement les travaux à réaliser dans les appartements d’un immeuble collectif. Néanmoins, il faut veiller à ce que les radiateurs existants soient adaptés à un chauffage basse température.

À savoir : sur un immeuble neuf, les constructeurs vont privilégier les pompes à chaleur géothermiques (sol/eau) qui sont plus puissantes… mais ne peuvent être installées en rénovation.
L’un de nos techniciens se déplace gratuitement pour votre projet en Île-de-France

Les contraintes liées à une pompe à chaleur dans un bâtiment ancien

Comme vu plus haut, la pose d’une pompe à chaleur dans un immeuble ancien reste conditionnée à différents critères, ce qui fait que ce projet ne sera pas toujours possible ou recommandé.

Pour que la pompe à chaleur soit une solution de chauffage collective satisfaisante, il est essentiel que le projet remplisse les conditions suivantes :

  •  Le bâtiment doit être correctement isolé. Une isolation extérieure est vivement conseillée, par l’utilisation d’un enduit isolant à l’aérogel ou d’une solution d’isolation thermique par l’extérieur sous enduit ou bardage.
  • Il doit y avoir une place suffisante pour l’unité intérieure de la PAC, idéalement un local technique.
  • En extérieur, il faut également une place pour les unités extérieures de la pompe à chaleur, dans un lieu qui ne soit pas à l’origine de nuisances (ces unités peuvent faire du bruit). On peut idéalement les positionner dans une cour, voire sur une toiture-terrasse.
  • Les travaux, en particulier en extérieur, ne doivent pas s’opposer aux règles locales d’urbanisme.
  • Les radiateurs de la copropriété doivent s’accorder avec un chauffage basse température.
  • La PAC doit être correctement dimensionnée et conçue.

Comme tous les travaux de chauffage ou d’isolation du bâtiment ancien, il reste préférable de bien étudier le projet avant de se lancer, et de réaliser notamment un diagnostic de rénovation énergétique du bâtiment.

Pompe à chaleur dans un immeuble collectif

Un immeuble en copropriété doit disposer d’une pièce suffisamment grande pour accueillir les unités intérieures d’une pompe à chaleur. Il faut par ailleurs que les unités extérieures ne génèrent pas de gêne auditive.

Devis pour pompe à chaleur en Île-de-France

Vous envisagez la pose d’une pompe à chaleur dans un immeuble ancien, ou la rénovation énergétique d’un bâtiment ancien à Paris ou en Île-de-France ? Sachez que DSD Rénov est une entreprise de rénovation immobilière, qui peut vous accompagner dans tous vos projets de rénovation énergétique. Si vous cherchez un installateur de pompe à chaleur agréé en Île-de-France, vous êtes donc au bon endroit.

N’hésitez pas à nous contacter dès à présent pour recevoir gratuitement un devis de pompe à chaleur à Paris ou en Île-de-France, que ce soit sur un bâtiment individuel ou collectif. Notre équipe vous propose un projet de pompe à chaleur clé en main :

  1. L’un de nos techniciens se déplace gratuitement pour étudier le bâtiment et déterminer si la pompe à chaleur est une solution de chauffage adaptée.
  2. Si le projet est envisageable, notre technicien vous recommande le type de pompe à chaleur le mieux adapté à vos besoins, et vous proposer un devis de pompe à chaleur gratuit et sans engagement.
  3. Si notre offre commerciale vous convient, nos équipes prennent en charge le projet de A à Z. Dans le cas où vous êtes à la recherche de prestations complémentaires, comme une ITE ou une isolation de toiture en Île-de-France, nos équipes peuvent vous proposer un chantier complet. Pour les projets les plus complexes, nous faisons intervenir l’un de nos architectes en interne.
  4. La pose d’une pompe à chaleur est réalisée dans les délais et dans le budget indiqué, et vous profitez enfin d’une nouvelle solution de chauffage !

Pour faire avancer votre projet de pompe à chaleur en région parisienne, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou à remplir le formulaire ci-dessous.

    Votre devis de pompe à chaleur air/eau en Île-de-France

    Besoin de poser une PAC air/eau en Île-de-France ? Contactez nos installateurs de pompe à chaleur pour un devis gratuit et une estimation des aides. Nous vous répondons dans les 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.