L’isolation d’un mur extérieur consiste à poser une couche d’isolant par-dessus la façade du bâtiment. Cette technique est particulièrement efficace pour supprimer les ponts thermiques. Nos spécialistes de l’isolation thermique par l’extérieur vous expliquent tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation d’un mur extérieur.

Le principe de l’isolation d’un mur par l’extérieur

Depuis une dizaine d’années, l’isolation extérieure des murs s’est clairement popularisée en France. Il faut dire qu’elle est désormais obligatoire lors de gros travaux de ravalement de façade. Vous avez donc très probablement déjà aperçu des chantiers d’isolation extérieure sur des immeubles de votre ville ou des communes voisines.

Qu’est-ce que l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) ?

Le terme utilisé pour désigner l’isolation extérieure des murs est l’ITE, pour Isolation Thermique par l’Extérieur.

L’ITE consiste à poser l’isolant par-dessus un mur de façade, pour former une couche isolante continue. Cette technique s’oppose à l’ITI (isolation thermique par l’intérieur), qui consiste à utiliser les isolants en intérieur (souvent dissimulés par des cloisons en plaque de plâtre).

L’isolation extérieure d’un mur a l’intérêt de supprimer tous les ponts thermiques au niveau d’une façade, et notamment au niveau des planchers, qui ne peuvent en toute logique pas être isolés en ITI. L’autre intérêt est de ne pas entamer l’espace intérieur et de laisser le bâtiment habitable durant toute la durée des travaux.

L’isolation extérieure des murs est notamment la seule manière d’isoler correctement une copropriété, car elle permet d’isoler la totalité de la structure, parties communes comprises.

À savoir : il existe une loi d’isolation extérieure obligatoire qui porte sur les copropriétés amenées à réaliser de lourds travaux de ravalement. Voilà pourquoi l’ITE est un sujet important à prendre en compte.

Isolation d'un mur par l'extérieur
L’isolation d’un mur par l’extérieur consiste à le recouvrir intégralement de panneaux isolants, avant de protéger ces isolants derrière un enduit ou un bardage.

Les différentes techniques d’isolation d’un mur extérieur

Une ITE consiste à poser un isolant sur la façade existante, puis à protéger l’isolant grâce à un revêtement extérieur (enduit ou bardage). La réalisation d’une ITE peut utiliser différents types d’isolants et différents types de finitions de façade.

Du point de vue technique, on identifie trois principales options d’isolation extérieure des murs :

  • La pose collée : est l’une des plus fréquentes et des plus fiables. Elle utilise souvent une isolation extérieure au polystyrène (isolant le plus léger), à l’aide de plots de colle. C’est la méthode la plus facile, mais qui nécessite un support parfaitement préparé. Pour cette raison, on l’utilise essentiellement dans le neuf. On peut dire que c’est la pose la plus fiable, car elle ne souffre pas de contraintes d’exposition au vent (contrairement aux autres méthodes).
  • La pose calée-chevillée : sera souvent mieux adaptée que la pose collée en rénovation. Elle consiste à coller l’isolant sur la façade à l’aide d’un mortier de calage, puis à cheviller l’isolant à l’aide de plots et de chevilles à frapper ou à visser. Ce type de pose a l’intérêt de s’adapter à tous les types d’isolants thermiques (polystyrène, fibre de bois, laine de verre, etc.).
  • La pose par fixation mécanique : est une pose adaptée aux panneaux en polystyrène (PSE) en rénovation. L’isolant est alors calé sur des rails en PVC. Le support est fixé à l’aide de chevilles à frapper ou à visser, et supportera ensuite le poids de l’isolant. Selon le projet, on utilise des rails horizontaux et/ou verticaux pour maintenir l’isolant en place.

Le choix d’une technique de pose dépend de multiples critères (nature du support, nature de l’isolant, exposition au vent, etc.). Voilà pourquoi il est essentiel de confier ce type de chantier à une entreprise d’isolation extérieure.

À savoir : si nous avons mentionné ici les techniques d’ITE (pose d’un isolant sur façade), une dernière option d’isolation extérieure des murs est la réalisation d’un enduit isolant extérieur. Moins efficace que l’ITE, car bien moins épais, l’enduit isolant peut être une solution pour les bâtiments anciens et qui ont une valeur patrimoniale, dont la façade ne peut pas être recouverte. 
Besoin d’une isolation extérieure en Île-de-France ou en Normandie ? Contactez-nous !

Comment isoler un mur extérieur ?

Vous aurez compris que l’isolation extérieure des murs est un travail de spécialiste.

Nous avons déjà évoqué les différentes techniques de fixation d’un isolant mural extérieur. Pour donner une vision un peu plus complète des travaux à réaliser, rappelons les principales étapes d’une ITE :

  1. Préparation du support : on commence par préparer le support, qui doit être sain, propre et plane. Il faut également retirer tous les éléments de façade qui doivent l’être (par exemple les descentes d’eau, les unités extérieures de climatisation ou les volets). En rénovation un nettoyage de façade est nécessaire avant une ITE.
  2. Pose du rail de départ : une isolation extérieure des murs doit toujours laisser une partie des soubassements accessibles. On débute la pose de l’isolant par la fixation d’un rail de départ, situé au moins à 2 cm au-dessus d’un sol en béton, et à 15 cm au-dessus de tout autre sol. Cet écart évite la projection des eaux de pluie sur l’isolant. Idéalement, il faut prévoir une isolation complémentaire adaptée sur le soubassement, pour éviter un pont thermique.
  3. Pose de l’isolant : la technique de pose de l’isolant dépendra du type d’isolant et des conditions de pose. L’isolant est posé du bas vers le haut, en commençant par le rail de départ. On soigne spécifiquement les contours de fenêtres et de portes ainsi que les angles des murs et tous les points particuliers de la façade.
  4. Pose de la finition : on peut réaliser une isolation extérieure sous enduit, qui repose souvent sur un treillis en fibre de verre (pour éviter l’apparition de fissures) ou une ITE sous bardage, qui nécessite préalablement la pose d’une ossature en bois ou en métal ainsi que d’un écran pare-pluie entre l’isolant et le bardage. Pour des raisons financières, c’est souvent l’enduit qui est choisi comme finition d’isolation des murs.

Une fois encore, rappelons que l’ITE exige de solides compétences techniques, aussi bien pour la préparation et l’avant-projet que pour la réalisation.

Isolation d'un mur par l'extérieur
Mieux vaut confier vos projets d’ITE à des entreprises habilitées.

Faites appel à nos façadiers pour une ITE en Normandie ou en Île-de-France

Quel isolant pour un mur extérieur ?

Beaucoup de propriétaires vont forcément se demander quel est le meilleur isolant extérieur.

En la matière, il faut comprendre que le choix d’un isolant extérieur peut s’appuyer sur différents critères :

  • Le prix de l’isolant et de sa pose,
  • Les performances thermiques de l’isolant,
  • Les performances phoniques de l’isolant,
  • Le caractère écologique ou au contraire polluant de l’isolant,
  • Le type de mur à isoler.

Le polystyrène expansé (PSE) est l’isolant extérieur le plus utilisé, pas tant pour ses caractéristiques que pour son coût avantageux. Le choix du PSE est nettement moins coûteux que les autres options.

Si vous cherchez un isolant extérieur écologique et adapté aux murs respirants, le meilleur isolant extérieur est selon nous le panneau en fibre de bois. Son principal défaut est un coût élevé.

La meilleure alternative à la fibre de bois est selon nous la laine de roche, plus polluante à produire, mais qui partage les mêmes caractéristiques d’isolation thermique ET phonique que la fibre de bois.

Très souvent, les coûts vont faire pencher la balance pour le PSE, notamment dans les habitats collectifs (où il sera difficile de convaincre l’ensemble des copropriétaires à payer plus cher). À titre indicatif, la laine de roche exige généralement un surcoût de 15 à 20 % par rapport au PSE, et la fibre de bois un surcoût de 50 à 60 %.

Notre avis : en dehors de son caractère polluant et non respirant, le PSE a le défaut de n’apporter aucune isolation phonique et aucun confort d’été (contrairement aux isolants en laine minérale ou en fibre de bois). Choisir le polystyrène est donc pertinent si on cherche l’isolant le moins cher, mais on peut difficilement le définir comme le meilleur isolant extérieur ! 

Meilleur isolant extérieur maison
Les isolants en laine (laine de roche ou fibre de bois) permettent d’améliorer l’isolation phonique du bâtiment, contrairement au polystyrène expansé.

Quelle épaisseur d’isolation pour les murs extérieurs ?

Il est fréquent pour les particuliers de s’interroger sur l’épaisseur d’isolant pour une ITE. Il faut comprendre que l’épaisseur d’une isolation extérieure va participer à son efficacité thermique et/ou phonique. En la matière, l’épaisseur peut dépendre de nombreux critères.

Quel R pour une isolation d’un mur extérieur ?

Avant même de parler d’épaisseur, il est intéressant d’évoquer la résistance thermique d’une isolation extérieure. La résistance thermique R désigne la capacité d’un isolant ou d’une paroi à résister aux variations de chaleur.

Sur une ITE, la résistance thermique d’un mur dépend de la conductivité thermique d’un isolant (son efficacité) et de son épaisseur. Au moment d’isoler vos murs, la question n’est donc pas de vous demander quelle épaisseur d’isolant poser, mais plutôt quelle résistance thermique viser.

En matière de rénovation énergétique du bâtiment, certaines normes vont imposer une résistance thermique particulière. Des travaux d’isolation extérieure vont viser au minimum un R de 3,7 m2.K/W, mais on conseille de viser idéalement une résistance thermique de 4, voire de 5 m2.K/W.

Une résistance thermique de 5 correspond aux exigences de la RE 2020 (norme de construction en vigueur) dans le bâtiment neuf.

Calcul de l'épaisseur d'une isolation extérieure
L’épaisseur d’une ITE dépend de la résistance thermique souhaitée, et de la conductivité de l’isolant.

L’épaisseur d’isolation d’un mur extérieur

L’épaisseur d’isolation des murs extérieurs va dépendre de deux éléments :

  • L’isolant choisi, chaque isolant ayant une certaine conductivité thermique. Plus la conductivité thermique d’un matériau est faible, et plus il est isolant. Par exemple, l’isolation extérieure à la mousse résolique permet une épaisseur plus faible que l’utilisation du RSE, car la mousse résolique a une conductivité thermique plus faible.
  • La résistance thermique visée, puisque plus vous viserez un R élevé, et plus il faudra prévoir une isolation extérieure conséquente.

À titre informatif, l’épaisseur d’une isolation extérieure oscille généralement entre 8 et 15 centimètres. Le choix d’une épaisseur dépendra non seulement des matériaux choisis, mais aussi des contraintes techniques (par exemple le débordement sur le trottoir). Voilà pourquoi ce calcul se fait souvent au cas par cas.

Pour en savoir plus sur le calcul de l’épaisseur d’isolation extérieure, n’hésitez pas à parcourir notre dossier sur le sujet !

Confiez-nous votre projet d’isolation extérieure des murs

Peut-on isoler un seul mur extérieur ?

Certains de nos clients nous demandent parfois s’il est possible d’isoler un seul mur par l’extérieur. Dans les faits, une ITE sur un seul mur est techniquement réalisable, mais son intérêt est limité.

L’enjeu premier d’une isolation par l’extérieur est de supprimer les ponts thermiques au niveau de la façade. Or, isoler un seul mur laissera forcément de très nombreuses déperditions thermiques, que ce soit sur les autres murs, mais aussi au niveau des angles du mur isolé.

Du point de vue confort, une isolation extérieure sur un mur peut légèrement améliorer l’isolation des pièces attenantes, et notamment leur isolation phonique. Mais il est évident qu’isoler uniquement un mur aura un effet bien plus limité, et sera donc moins cohérent, qu’une ITE qui couvre la totalité des façades de la maison.

Prix d’une isolation extérieure des murs

La question du prix d’une isolation extérieure est toujours intéressante pour le particulier.

Prix d’une isolation extérieure au m2

En tant qu’entreprise d’isolation extérieure en Île-de-France et en Normandie, nous pouvons forcément vous donner une certaine vision du budget à prévoir.

En moyenne, on considère que le prix d’une isolation extérieure des murs oscille entre 150 et 350 euros par mètre carré, dans le cadre d’une rénovation. Le tableau suivant vous précise ces coûts, en fonction de la nature de la prestation :

Type d’ITEPrix d’une ITE
ITE au Polystyrène expanséEntre 150 et 180 € par m²
ITE à la laine de rocheEntre 170 et 210 € par m²
ITE à la mousse résoliqueEntre 180 et 210 € par m²
ITE à la fibre de boisEntre 240 et 270 € par m²
ITE sous bardage PVCEntre 190 et 230 € par m²
ITE sous bardage boisEntre 210 et 350 € par m²

 

Pour prendre un exemple, l’isolation de 150 mètres carrés de murs extérieurs pourrait ainsi coûter entre 22 500 et 52 500 euros TTC, tous frais compris.

De quoi dépend le coût d’isolation extérieure des murs ?

Naturellement, le budget à prévoir peut varier en fonction des spécificités du chantier et de la complexité des travaux. 

En la matière, il faut comprendre que le coût des travaux dépendra notamment des éléments suivants :

  • La surface totale à couvrir,
  • Le choix de l’isolant,
  • La finition de la façade (enduit ou bardage),
  • Le type de bâtiment et la complexité des travaux,
  • Le choix d’une entreprise.

Il faut bien comprendre que seul un devis sur mesure vous permettra de connaître précisément le coût de tels travaux. L’entrepreneur peut par ailleurs vous conseiller et vous informer sur le coût en fonction de l’isolant choisi, si vous hésitez encore entre plusieurs solutions.

Notez que notre entreprise peut vous accompagner dans tous vos travaux d’isolation extérieure des murs en Île-de-France ou en Normandie. Si vous souhaitez réaliser de tels travaux dans ces régions, n’hésitez pas à nous contacter pour demander un devis 100 % gratuit et sans engagement.

    Votre devis de rénovation gratuit

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation (toiture, ravalement, etc....). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.

    Isolation extérieure des murs

    DEMANDEZ UN DEVIS !

    À PROPOS

    DSD Rénov est une entreprise de rénovation spécialisée dans le bâti ancien.

    Nous réalisons des travaux de ravalement de façade, de rénovation de toiture et de surélévation sur maisons individuelles et immeubles en copropriété. 

    Notre blog vous informe et vous conseille sur vos travaux de rénovation.

    Demandez-nous un devis gratuit pour vos travaux de façade et toiture. Notre équipe vous répond sous 24 heures ouvrées !

    TARIFICATIONS 2024

    Depuis 2020, le marché du BTP est exposé à une hausse du coût des matériaux et à des difficultés d’approvisionnement.

     

    Ceci entraîne une grande volatilité du prix des fournitures. De ce fait, nos tarifs sont révisés régulièrement et peuvent être impactés par les coûts du marché.

     

    Tous nos devis restent gratuits et sans engagement. La meilleure manière de connaître le budget exact de vos travaux est donc de nous contacter ! Nous vous remercions pour votre compréhension.

    SUIVEZ-NOUS

    ARTICLES RÉCENTS

    À PROPOS

    DSD Rénov est une société spécialisée dans la rénovation de toiture, le ravalement de façade et la surélévation.

    Nos équipes interviennent sur les maisons individuelles et sur les immeubles en copropriété.

    Nous sommes notamment spécialistes du bâti ancien et patrimonial.

    © 2024 DSD Rénov - Couvreur et façadier