Les différents types de toiture terrasse

Les types de toiture terrasse

On parle généralement de « toiture terrasse » pour désigner un toit plat. Néanmoins, il existe différents types de toitures terrasses. Avant la création ou la réfection d’un toit plat, il est intéressant de comprendre les différentes options qui s’offrent à vous. Il faut dire que le toit plat est une curiosité architecturale qui peut s’avérer très utile, mais reste particulièrement technique à réaliser. Nos spécialistes de l’étanchéité à Paris et en Île-de-France vous présentent les différentes options pour une toiture terrasse.

Qu’est-ce qu’une toiture-terrasse ?

Avant de présenter les différents types de toiture-terrasse, il paraît intéressant de préciser exactement de quoi il est question quand on parle d’un toit-terrasse.

Toiture terrasse : définition

Et si nous commencions par donner la définition d’un toit terrasse ? Le toit-terrasse est une terrasse plate, qui sert de couverture étanche à un bâtiment. On parle également de toit plat pour désigner ce type d’ouvrage.

La toiture-terrasse a été popularisée par l’architecture moderne, et notamment par Le Corbusier. L’un des objectifs de cette architecture particulière est d’offrir des espaces plats, et donc potentiellement utilisables, dans les grandes métropoles.

L’utilisation d’un toit plat peut aussi parfois être réalisée pour simplifier des constructions et optimiser les espaces, notamment dans les bâtiments tertiaires.

On notera qu’il existe différents types de toiture-terrasse, qui seront plus ou moins adaptés selon les usages.

À savoir : le toit plat n’est jamais totalement plat. La pente minimale d’un toit plat est de 1 % pour les toits inaccessibles, et de préférence de 2 % pour les toits accessibles. L’enjeu est d’assurer une évacuation naturelle des eaux de pluie, et d’éviter la formation de flaques d’eau sur la toiture.  
Demandez un devis d’étanchéité de toiture-terrasse en Île-de-France

Comment est conçue une toiture-terrasse ?

La toiture plate est une petite curiosité architecturale. Et pour cause, la pente d’une toiture est essentielle pour permettre une évacuation correcte des eaux de pluie. En conséquence, les toitures-terrasses sont des couvertures de toit à part, qui nécessitent une mise en oeuvre bien spécifique, et le recours à une société d’étanchéité spécialisée.

La toiture-terrasse est une construction qui mêle à la fois la structure porteuse, l’isolation, le revêtement d’étanchéité et le revêtement de protection de la couverture. S’il existe différentes manières de concevoir une toiture-terrasse, cette dernière est généralement construite ainsi :

  1. On retrouve l’élément porteur, qui peut être constitué de béton (option la plus courante), de bois, voire d’acier.
  2. Un écran permet de désolidariser l’élément porteur du revêtement d’étanchéité.
  3. Pour les bâtiments chauffés, on utilise généralement une couche d’isolant thermique, posée sous le revêtement d’étanchéité. L’isolation d’une toiture-terrasse se fait systématiquement par l’extérieur. Généralement, l’isolant est situé sous le système d’étanchéité. Dans le cas contraire (peu recommandé), on parle d’isolation inversée.
  4. On retrouve ensuite le revêtement d’étanchéité. C’est lui qui assure l’étanchéité du toit plat. La plupart du temps, l’étanchéité est réalisée grâce à une étanchéité bitumeuse, mais il existe de plus en plus d’étanchéité à froid, notamment les membranes EPDM ou encore le SEL (système d’étanchéité liquide).
  5. On retrouve enfin la protection d’étanchéité, qui vient décorer, habiller et protéger la toiture-terrasse.

Une telle mise en œuvre est bien évidemment complexe, et doit être confiée à une entreprise d’étanchéité de toiture-terrasse. Le moindre défaut dans la réalisation entraînera à coup sûr des infiltrations d’eau, et pourrait nécessiter de refaire l’intégralité des travaux.

Si la quasi-totalité des toits plats suit cette technique de construction, il n’en reste pas moins qu’il existe différents types de toits plats, que nous allons pouvoir étudier ensemble…

À savoir : notre guide sur l’étanchéité d’un toit terrasse vous en dit plus sur la réalisation d’une telle couverture de toit.
Faites estimer gratuitement le prix d’une toiture-terrasse en région parisienne

Toiture terrasse inaccessible ou accessible ?

Les deux principaux types de toitures-terrasses sont les toits plats accessibles et inaccessibles (même s’il existe des « sous-familles » entre ces deux modèles). L’accessibilité de la couverture est l’un des premiers critères qui vont permettre de définir la conception d’un toit terrasse.

Le toit plat inaccessible

Contrairement à ce que le nom laisserait penser, toutes les toitures-terrasses ne sont pas des terrasses. Autrement dit, de très nombreux toits plats ne sont pas conçus pour être accessibles.

Les toits plats inaccessibles sont les plus simples à réaliser, car ils ne nécessitent pas un élément porteur capable de supporter de très lourdes charges. On les retrouvera donc très souvent au-dessus d’un garage, d’un atelier ou encore d’entrepôts. Ces toits plats admettent une pente située entre 1 et 3 %.

S’ils ne sont pas conçus pour être circulables, ces couvertures peuvent tout de même accueillir des éléments singuliers de toiture, comme des panneaux photovoltaïques, des bouches d’aération ou encore des fenêtres coupoles.

La toiture-terrasse accessible

Les particuliers sont bien plus souvent attirés par des toitures-terrasses circulables. Un toit plat accessible permet de créer un espace supplémentaire dans la maison (balcon, terrasse, etc.). Il est particulièrement apprécié dans les grandes villes, comme Paris, car il offre un espace extérieur, ô combien rare en pleine métropole.

Une toiture-terrasse accessible doit supporter des charges plus ou moins importantes (en fonction de l’usage), ce qui apporte une complexité supplémentaire à l’ouvrage. La pente minimale admise pour une toiture accessible oscille entre 1,5 et 5 %. Dans la majorité des cas, la structure porteuse sera en béton pour ce type de toiture.

Par ailleurs, ce type de toit plat va exiger des finitions plus poussées, par exemple avec la réalisation d’une terrasse carrelée ou d’une terrasse sur plot, qui vient habiller et protéger le système d’étanchéité du toit plat. Cette couverture exige également des attentions particulières en ce qui concerne la réalisation de garde-corps ou de protections anti-chutes.

Quelle protection pour l’étanchéité d’une toiture-terrasse ?

Quand on parle de type de toit plat, on peut également évoquer la protection d’étanchéité, à savoir la finition d’une toiture-terrasse. La « dernière couche » d’un toit plat participe à son apparence générale, et peut donc avoir un impact important sur l’esthétisme de la toiture.

La toiture-terrasse bitumeuse

Très souvent, le toit plat est finalisé par une couche de bitume. On parle alors parfois d’étanchéité autoprotégée, car c’est le même matériau qui assure l’étanchéité et la protection du système d’étanchéité.

La toiture-terrasse bitumeuse est finalisée par une membrane bitumeuse résistante aux UV (ou parfois avec une membrane élastomère). C’est la finition la plus courante pour un toit plat non accessible, car la plus rapide à réaliser. Ce n’est néanmoins pas la plus esthétique.

Beaucoup vont privilégier cette finition, car elle est réalisée plus rapidement que les autres, et ne nécessite pratiquement pas d’entretien.

Type de toiture terrasse

La toiture-terrasse avec revêtement bitumeux est celle que l’on retrouve le plus fréquemment.

Confiez-nous votre projet de toit plat en Île-de-France

La toiture-terrasse avec gravillons

Toujours si on s’intéresse aux toits plats non circulables, on peut citer la toiture-terrasse avec gravillons. La protection du système d’étanchéité est alors réalisée avec une couche de gravier. Cette protection meuble est plus esthétique que le bitume, mais aussi rapide à réaliser et relativement peu coûteuse.

La couche de gravier, épaisse d’au minimum 5 centimètres, permet de protéger le bitume ou la membrane d’étanchéité des rayons du soleil. Elle appuie également sur le bitume, pour le protéger du vent. Enfin, elle a une capacité de rétention d’eau qui s’avère utile en cas de forte pluie. Cette option n’est néanmoins pas forcément conseillée sur un bâtiment trop exposé, car le gravier risque d’être balayé trop fréquemment.

L’entretien des gravillons reste indispensable sur une basse annuelle, pour s’assurer de leur bonne répartition sur le toit.

Naturellement, les toits plats accessibles nécessitent une protection dure, et le gravier ne serait pas adapté à ces derniers. Au contraire, trop circuler sur les gravillons d’un toit plat risque d’abîmer le revêtement d’étanchéité.

Toiture terrasse avec gravillons

Les gravillons peuvent permettre de protéger un toit plat non accessible.

La toiture-terrasse carrelée ou la terrasse sur plot

Si vous rêvez d’une toiture-terrasse accessible, le revêtement de protection devra forcément être d’autant plus solide. Seule une protection dure permet de protéger l’étanchéité d’une terrasse. Il existe de très nombreux types de toitures-terrasses circulables :

  • Carrelage collé,
  • Terrasse en bois sur plot,
  • Terrasse en carrelage sur plot,
  • Dalle de béton sur plot, etc.

Pour ces toitures accessibles, l’enjeu est à la fois de protéger l’étanchéité, mais aussi de décorer la couverture. L’entretien de ces revêtements est nettement plus fréquent, mais facilité par le caractère accessible de la terrasse.

Toiture terrasse sur plots

La terrasse sur plot est une manière comme une autre de protéger un revêtement d’étanchéité.

La toiture végétalisée

Enfin, l’un des derniers types de toiture-terrasse, de plus en plus populaire, est le toit végétalisé.

Une toiture végétalisée est un toit plat couvert d’un substrat, qui va permettre de faire pousser des plantes ou des fleurs. La mise en œuvre d’une telle toiture-terrasse est très spécifique, car le système d’étanchéité doit résister à la pénétration des racines, et que le tout doit être équipé d’un système de drainage et de filtre. Le choix des végétaux et leur entretien sont également primordiaux pour la réussite d’un tel projet.

Un toit végétalisé peut être accessible (on peut alors parler de jardin sur toit ou de jardin de toiture) ou inaccessible. Son utilisation se fait avant tout par enjeu esthétique et écologique, la toiture végétalisée permettant d’apporter un poumon de verdure en pleine ville. Pour un logement, c’est aussi une couverture qui bénéficie d’une excellente isolation thermique et acoustique.

Attention néanmoins : le prix d’une toiture végétalisée est nettement supérieur à toutes les autres solutions évoquées ici. L’entretien d’une telle couverture est également plus contraignant que celui des solutions bitumeuses.

Prix d'une toiture végétalisée

Le toit végétalisé permet d’apporter de la verdure en plein cœur de ville, mais c’est une toiture-terrasse très complexe à réaliser.

Devis pour toiture-terrasse en Île-de-France

Vous rêvez de créer ou de rénover une toiture-terrasse en région parisienne ? Dans ce cas, notez que notre entreprise peut vous accompagner.

Spécialistes de l’étanchéité à Paris et en Île-de-France,  nous vous accompagnons dans la réalisation de toitures-terrasses accessibles ou inaccessibles, et dans la conception de toitures végétalisées.

Si vous souhaitez connaître le prix d’étanchéité d’une toiture en Île-de-France, sachez que tous nos devis sont gratuits et sans engagement. N’hésitez pas à nous consulter dès à présent pour faire estimer le coût d’une toiture-terrasse ou d’un toit végétalisé.

    Devis d'étanchéité gratuit en Île-de-France

    Détaillez-nous tous vos besoins d'étanchéité et de toiture terrasse en région parisienne. Notre équipe vous répond sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.