Entretien d’un toit de chaume

Entretien d'un toit de chaume

L’entretien d’un toit de chaume est-il si difficile qu’on le dit ? Nous allons voir que non ! Il n’en reste pas pour autant indispensable. Un toit de chaume doit être régulièrement entretenu pour pouvoir garder son charme authentique, mais surtout sa robustesse. Même si votre toit de chaume se porte apparemment bien durant sa première décennie, il faut par la suite programmer un entretien triennal pour assurer les décennies suivantes. Découvrez ici tous nos conseils pour optimiser la longévité de votre toiture en chaume.

Demandez gratuitement un devis d’entretien de toit de chaume

L’entretien d’un toit de chaume : un impératif

Contrairement aux idées reçues, l’entretien d’un toit de chaume n’est pas plus délicat que l’entretien d’une toiture en ardoise. Néanmoins, le chaume est effectivement plus sensibles que les tuiles ou l’ardoise à l’utilisation de produits chimiques ou de nettoyeur haute pression (à bannir !). D’où l’intérêt de faire très attention lors de l’entretien d’une telle toiture.

Quand faut-il entretenir un toit de chaume ?

Si vous venez de réaliser une toiture en chaume, autant vous dire que vous êtes tranquille pour quelques années !

Une toiture en chaume n’a pas généralement pas besoin de travaux de maintenance pendant ses 7 premières années de vie, voire la première décennie si les conditions climatiques ne sont pas rudes.

C’est au bout de 8 à 15 ans que les algues et la mousse commencent à coloniser un toit de chaume. Ils enlaidissent alors votre toiture avec leur couleur verdâtre, et peuvent réduire la durée de vie d’un toit de chaume.

Pourquoi réaliser l’entretien d’un toit de chaume ?

Comme toutes les couvertures de toit, la couverture chaume est sensible à l’humidité, au vent et à la végétation.

La présence de mousse sur un toit de chaume entraîne différents désagréments :

  • Les végétaux parasitaires empêchent le chaume de se sécher, et le maintiennent dans un état d’humidité constant.
  • À terme, la couverture finit par se ramollir à force de rester trop longtemps humide.
  • Le toit perd alors de son étanchéité, laissant ainsi l’humidité s’infiltrer à l’intérieur de la maison.

Si aucun entretien n’est effectué, la toiture en chaume peut entraîner des soucis d’humidité dans tout le bâtiment. Une importante rénovation, donc onéreuse, s’imposera alors pour restaurer la sécurité et la performance énergétique de la maison.

Quelle fréquence pour entretenir un toit de chaume ?

Pour éviter les dégâts à long terme, il vaut mieux vérifier l’état de votre toiture tous les 3 ans, à partir de sa 8ème année de vie.

Un entretien en profondeur prolonge la vie d’un toit de chaume de 10 à 15 ans. Si vous en prenez régulièrement soin, votre couverture chaume peut atteindre jusqu’à 50 ans de durée de vie, et parfois un peu plus. Ce n’est certes pas la durée de vie d’un toit en ardoise (100 ans et parfois plus), mais il ne faut pas oublier que le chaume est moins coûteux à la pose, et à l’intérêt d’apporter une excellente isolation thermique et acoustique.

On notera que la durée de vie d’une toiture en chaume n’a rien à envier à celle d’un toit de tuiles, De même, l’entretien du chaume n’est pas plus contraignant que celui de la tuile. Et pour cause, un toit de tuile non entretenu peut lui aussi s’abîmer rapidement.

Le démoussage du toit de chaume

L’entretien d’une toiture en chaume passe par plusieurs étapes, en commençant par le démoussage. Il s’agit d’enlever manuellement la mousse de la couverture chaume, et de l’empêcher de revenir coloniser le toit. Ce démoussage est essentiel, car nous avons vu que la mousse est responsable de la dégradation des bottes de chaume.

Le brossage à la batte

Le démoussage, grattage ou « peignage » d’un toit de chaume se fait manuellement à l’aide d’une batte ou brosse spécifique. Il est normal qu’une fine couche de chaume s’enlève en même temps que les saletés qui s’y collent : poussière, mousse et algues.

Laissez-la tomber par terre pour laisser apparaître une belle couche de chaume intacte.

Le nettoyage du chaume

Même si le brossage a permis d’enlever les mottes infestées par les mousses ou lichens, ces derniers peuvent encore laisser des traces ou résidus. Un nettoyage plus abouti ou un rinçage s’impose si les résidus sont importants.

Il est toutefois absolument déconseillé d’utiliser un nettoyeur à haute pression, sans quoi les mottes vont s’abîmer et se dégrader rapidement.

Si le chaume est une couverture durable et solide, il est très sensible à un entretien trop agressif. Utiliser des produits chimiques et un nettoyeur haut de pression va tout simplement écourter la durée de vie d’un toit de chaume, plutôt que de la prolonger.

Remplacement des mottes d’une toiture en chaume

En dehors du nettoyage d’un toit de chaume, l’entretien peut nécessiter des actions plus complètes, notamment sur un toit qui a plus de 20 ans et peut commencer à montrer de légers signes de faiblesse. Si les mottes de chaume sont abîmés, il peut être nécessaire de procéder à leur remplacement.

Le remplacement des mottes consiste à couvrir le toit avec de nouvelles couches de chaume. Le couvreur procède d’abord au repiquage puis au remaniage :

Le repiquage d’un toit de chaume

Le repiquage intervient après le nettoyage. Lors du brossage, en effet, des couches de chaume ont été enlevées. Le toit a ainsi perdu en épaisseur et il faut compenser cette perte :

  • La nouvelle couche de chaume est posée sur la sous-couche, à condition de respecter un temps de séchage si cette dernière a été nettoyée à l’eau.
  • Le repiquage peut également consister à boucher un trou dans le toit, ou à remplacer toutes les sous-couches si elles sont infectées.
  • Le couvreur chaumier vérifie aussi le scellage des mottes, l’état du faîtage et autres constituants du toit par la même occasion. Les barres métalliques et les fils de fer finissent effectivement par se corroder ou se rouiller au bout de quelques décennies.

Si le nettoyage du toit peut suffire, des petites réparations sont parfois nécessaires. D’où la nécessité de faire appel à un couvreur chaumier au moins tous les 5 à 10 ans pour vérifier l’état général de la toiture.

Le remaniage du chaume

Le remaniage est une finition du repiquage, il requiert toujours une sous-couche d’au moins 10 cm d’épaisseur laissée sur le toit. Le couvreur repère les zones moins garnies et les étoffe avec de nouvelles couches, jusqu’à l’obtention de l’épaisseur voulue.

C’est surtout pendant le remaniage qu’il faut égaliser l’épaisseur des couches, afin de donner un aspect uniforme à la toiture.

Une fois encore, cette action se réalise uniquement quand la toiture a perdu de l’épaisseur, et pas nécessairement à chaque nettoyage du toit.

Les finitions au taille-haie

Une fois l’épaisseur du toit bien uniformisée, il reste à lisser la couche superficielle à l’aide d’une taille-haie, d’une batte ou d’un fauchet.

Cela permet d’aligner les mottes et leur donner un magnifique aspect, comme si la toiture était flambant neuve.

À savoir : le traitement d’une toiture en chaume est strictement interdit, d’où la nécessité d’un démoussage manuel. Et pour cause, les produits hydrofuge attaqueraient la couverture en chaume.

Recevez un devis pour l’entretien d’un toit de chaume

Prix d’entretien d’un toit de chaume

Si vous pouvez démousser manuellement et nettoyer un toit de chaume par vos soins, mieux vaut faire appel à un couvreur chaumier au moins tous les 5 ans. En effet, le démoussage du chaume est une chose, mais sa réparation nécessite un œil expert et un véritable savoir-faire.

De quoi dépend le coût d’entretien d’une toiture chaume ?

Dans ce cas, il faut savoir que le prix d’entretien d’un toit de chaume va dépendre de différents critères :

  • La dimension de la toiture,
  • La pente,
  • Le niveau d’usure,
  • Et les conditions climatiques (dans les régions pluvieuses et moins ensoleillées, la visite d’entretien doit être annuelle).

Quel est le prix d’entretien d’un toit de chaume au m2 ?

DSD Rénov peut réaliser l’entretien d’un toit de chaume. À titre informatif, les tarifs des nos couvreurs chaumiers varient de 18 à 30 € par mètre carré pour l’entretien d’une toiture, mais les chiffres peuvent dépasser cette fourchette s’il y a beaucoup de réparations à faire.

Ainsi, l’entretien d’un toit de chaume de 100 m² va coûter entre 1800 et 3000 euros en moyenne. En général, un professionnel met 1 à 3 jours pour l’entretien d’une toiture en chaume, mais une rénovation totale va lui demander beaucoup plus de temps. N’hésitez pas à demander un devis de toit de chaume pour un budget sur mesure.

Si vous cherchez un couvreur chaumier compétent, pensez à contacter notre équipe par téléphone ou grâce au formulaire ci-dessous. Nos artisans chaumiers interviennent partout en France pour la pose, la rénovation ou l’entretien des toits de chaume.

    Devis pour toit de chaume partout en France

    Besoin de rénover, d'entretenir ou de poser une toiture en chaume ? Détaillez vos besoins dans notre formulaire, et nous vous recontactons sous les plus brefs délais. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.