Durée de vie d’une toiture en chaume

Durée de vie d'une toiture en chaume

La durée de vie d’une toiture en chaume est un sujet qui divise. Déjà prisée dans l’antiquité, la toiture en chaume était utilisée par les gaulois pour couvrir leurs huttes. Le chaume a ensuite disparu pour laisser la place à d’autres matériaux modernes, moins sensibles aux feux mais beaucoup moins isolants. Le savoir-faire ancestral du toit de chaume n’est toutefois pas perdu pour autant. Et pour cause, le chaume revient aujourd’hui dans une meilleure version, assez solide pour littéralement durer le temps d’une vie. Quelle est la durée de vie d’un toit de chaume ? C’est la question à laquelle nous répondons aujourd’hui.

Demandez un devis gratuit pour la pose ou l’entretien d’un toit de chaume

Quelle est la durée de vie d’une toiture en chaume ?

La toiture en chaume est réputée, à tort, comme une toiture peu durable. Et pourtant, la durée de vie d’un toit de chaume n’est pas forcément si éloignée de celle d’une toiture en tuiles. Elle peut même parfois lui être supérieure.

Durée de vie d’un toit de chaume

Si la couverture de chaume est bien réalisée et entretenue, on considère que la durée de vie d’un toit de chaume atteint les 50 ans. Certes, cela est bien inférieur à la durée de vie d’une toiture en ardoise (qui dépasse le siècle), mais c’est peu ou prou une couverture de toit aussi durable que la tuile.

On notera par ailleurs que l’entretien d’un toit de chaume (évoqué plus bas) n’est pas forcément plus complexe que celui des couvertures de toit plus communes. L’entretien régulier des bottes de chaume et le démoussage d’un toit de chaume participent ainsi à la durée de vie de votre couverture.  Il est donc bon d’en finir avec le cliché d’une couverture en chaume peu durable ou très difficile à entretenir.

Impact de la pente de toiture sur la durabilité d’un toit de chaume

En matière de toit de chaume, il est bon de noter que la structure et l’angle d’inclinaison d’un toit de chaume jouent pour beaucoup dans sa durabilité.

La pente du toit facilite l’évacuation des eaux de pluie et évite les problèmes d’humidité. Les toits à forte pente sont ainsi mieux protégés contre les intempéries, et offrent aussi une pièce supplémentaire pour aménager les combles.

Toutes les toitures ont différents angles d’inclinaison, en fonction de l’architecture, du type de couverture et de la charpente. Une toiture en chaume, en l’occurrence, requiert une pente plus élevée même si le chaume est imperméable. L’eau risque de se faufiler entre les mottes, notamment si celles-ci ne sont pas assez compactes. L’humidité va progressivement entraîner l’apparition de champignons ou d’insectes qui vont se nourrir du chaume. À la longue, le chaume finira par pourrir.

Plus la pente est grande, plus elle optimise la longévité du toit en chaume. L’angle d’inclinaison minimal ne doit donc pas descendre en dessous de 35°, autrement la pluie s’accumule et pourrit le toit. Une pente de 45°, en revanche, permet au toit de chaume de durer 40 à 50 ans voire au-delà s’il est entretenu régulièrement.

Vous comprenez dès lors l’intérêt de faire appel à un couvreur chaumier spécialisé quand on souhaite garantir la durabilité d’une telle toiture patrimoniale.
Gratuit : votre devis pour un toit de chaume

Comment améliorer la durée de vie d’un toit en chaume ?

Le chaume est initialement composé de pailles de blé, de seigle (ou glui), de tiges de roseaux, de genêts et de bruyères. Les toits de chaume modernes sont généralement composés essentiellement de roseaux, qui assurent la meilleure durabilité possible. Ces roseaux sont aménagés en bottes de chaume, qui constituent le cœur de votre couverture.

La couverture de chaume est un matériau écologique et biodégradable, mais surtout imputrescible s’il est bien traité. La durabilité d’un toit de chaume peut toutefois être optimisée grâce à certaines précautions, comme nous allons le voir ensemble.

Une épaisseur de chaume adaptée au climat de votre région

Le climat influe beaucoup sur les critères de pose d’une toiture en chaume.

Si vous vivez plus au Nord, votre toit (quel qu’en soit le matériau) doit offrir plus de résistance à l’humidité et aux intempéries. Ainsi, l’épaisseur d’un toit de chaume doit être plus grande dans les régions où le climat est plus rude. Il en va de même sur les maisons fortement exposées au vent.

Voilà pourquoi l’intervention d’un expert est primordiale dans la pose d’une couverture en chaume. Un couvreur chaumier garantit une toiture étanche, pérenne et spécifiquement adaptée à la météo et aux risques locaux.

Une pose conforme aux normes de sécurité

Le chaume a toujours été taxé d’être facilement inflammable, mais pas si le toit de chaume est fermé et bien traité. La toiture en chaume fermée est mieux protégée contre les incendies, notamment parce qu’elle empêche la circulation de courant d’air à l’intérieur du bâtiment. La pose des mottes est également plus compacte grâce à l’avancée technologique des outils de coupe et de confection.

L’application de produits ignifuges renforce également la protection anti-feu. Avec des mottes de chaume bien traitées et bien posées, votre toiture n’est pas plus vulnérable qu’un toit en tôle ou en tuiles. Vous pouvez même profiter de votre toiture en chaume sur plus de 50 ans si elle est posée dans les règles de l’art.

À titre d’information, notre entreprise de couverture chaume peut réaliser un toit de chaume technique retardateur de feu. Cette solution, plus coûteuse à la pose, utilise des panneaux anti-feu pour protéger totalement la couverture de chaume du feu. Mais même sans cette technique, la pose de chaume moderne est bien moins sensible aux flammes que ne l’étaient les anciennes couvertures de chaume.

Un entretien régulier du toit de chaume

Enfin, et comme toute toiture, le toit de chaume doit être entretenu de manière régulière. Plus une toiture de chaume est ancienne, et plus elle nécessitera un entretien fréquent. On notera qu’il est possible de remplacer une botte de chaume humidifiée ou ancienne, et ainsi de prolonger la durée de vie de la couverture.

Si vous le souhaitez, nos couvreurs chaumiers peuvent réaliser l’entretien d’un toit de chaume pour moins de 30 euros par mètre carré, partout en France.

L’entretien d’une toiture en chaume

Une toiture en chaume peut durer 50 ans ou plus si elle est correctement entretenue. Mais encore faut-il savoir comment l’entretenir !

Comment entretenir une maison en toit de chaume ?

Pour réussir l’entretien d’un toit de chaume, il est conseillée de réaliser les actions suivantes tous les 3 ans :

  • Grattez manuellement la mousse ou la terre présente sur les chaumes.
  • Inspectez et enlevez les mottes dégradées
  • Compensez les parties dénudées ou moins épaisses.

En pratique, l’entretien d’une toiture en chaume ne commence que 10 ou 15 ans après sa pose. Les mottes s’abîment rarement avant 25 ans, mais n’hésitez pas à faire une inspection précoce et à remplacer toute motte usée.

Quel est le prix d’entretien d’un toit en chaume ?

Le mieux est bien entendu de confier l’entretien de votre toit à un artisan chaumier. En tant que professionnel expérimenté, ce dernier aura l’œil pour dépister un éventuel problème là où vous n’avez rien soupçonné.

Notez que nos tarifs d’entretien d’un toit de chaume se situent entre 18 et 30 euros par mètre carré.

Mais c’est un investissement utile pour prolonger la durée de vie d’un toit de chaume sur quelques années.

    Devis pour toit de chaume partout en France

    Besoin de rénover, d'entretenir ou de poser une toiture en chaume ? Détaillez vos besoins dans notre formulaire, et nous vous recontactons sous les plus brefs délais. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.