Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Isolation écologique : méthodes et conseils

De plus en plus de propriétaires cherchent à se tourner vers une isolation écologique. Il s’agit de faire particulièrement attention à ses travaux de rénovation, notamment par le biais de choix d’isolants écologiques et respectueux de l’environnement. Nos experts vous donnent tous les conseils à connaître pour isoler une maison écologiquement.

Qu’est-ce qu’une isolation écologique ?

Avant toute chose, il paraît essentiel de bien définir en quoi consiste une isolation écologique. En effet, le terme « écologique » peut raisonner différemment chez chacun, et il paraît cohérent de faire le point sur le sujet.

Tout projet d’isolation est « écologique »

Si on veut adopter une approche globale, on peut dire que tout projet d’isolation du bâtiment et de rénovation énergétique est par nature écologique, et ce pour deux points :

  • En premier lieu, la rénovation du bâtiment est forcément moins polluante que la construction neuve.
  • Ensuite, l’isolation d’une maison indique entre autres une volonté de réduire la consommation énergétique du bâtiment, et donc son impact sur l’environnement.

Ceci dit, de nombreux matériaux isolants s’avèrent assez polluants à produire, voire potentiellement nocifs pour les occupants. La notion d’une « isolation écologique » va donc souvent indiquer une préoccupation de réduire au maximum l’impact environnemental des travaux.

Qu’est-ce qui désigne un isolant écologique ?

Pour isoler écologiquement une maison, il est essentiel d’accorder une attention toute particulière au choix des isolants et aux méthodes d’isolation.

Différents critères vont indiquer le caractère écologique d’un isolant :

  • Il doit être peu polluant à produire.
  • Il doit être naturel, et issu d’un matériau renouvelable (on parle d’isolant biosourcé pour désigner le matériau qui respecte ces deux critères).
  • Dans certains cas, on peut considérer comme écologique un isolant issu du recyclage (comme la ouate de cellulose, réalisée à partir de papiers journaux recyclés).
  • Il doit s’agir d’un isolant écologique performant, car il ne s’agit pas de poser des isolants peu efficaces !
  • Il doit être durable et avoir un réel impact sur l’isolation d’une maison.

En dehors du respect de l’environnement et des matières premières, un isolant écologique sera toujours plus sain qu’un isolant synthétique.

Difficile de ne pas évoquer le sujet de l’amiante quand on veut rappeler la potentielle toxicité de certains isolants… Si les isolants disponibles sur le marché sont tous considérés comme sains, certains isolants peuvent dégager des fumées toxiques en cas d’incendie (c’est notamment le cas du polystyrène extrudé).

Isolation écologique
Une isolation écologique va apporter une attention toute spécifique au choix des matériaux et des techniques d’isolation.

Besoin d’un spécialiste de l’isolation extérieure ?

Quel isolant écologique choisir ?

Pour isoler une maison écologiquement, la première étape est de trouver un isolant écologique ! Voyons ensemble quelles sont les options qui s’offrent à vous.

Quels sont les isolants les plus polluants ?

En premier lieu, il paraît utile d’éliminer d’entrée de jeu les isolants les plus polluants !

Pour dire les choses simplement, les isolants les plus polluants sont les isolants synthétiques, à savoir les isolants issus de la transformation du pétrole. Il s’agit entre autres des isolants suivants :

  • Polystyrène extrudé,
  • Polystyrène expansé,
  • Polyuréthane,
  • Mousse résolique, etc.

Ces matériaux sont extrêmement polluants à produire, et s’avèrent également souvent nocifs en cas d’incendie. Ils sont également très difficiles à recycler. Il faut tout simplement les bannir pour une isolation écologique.

Isolation polluante
Le polystyrène expansé est clairement parmi les isolants les plus polluants à produire, au même titre que l’ensemble des isolants synthétiques. En revanche, ce sont des isolants efficaces et nettement moins coûteux que les isolants naturels.

Quels sont les isolants les plus écologiques ?

Au contraire, les isolants les plus écologiques sont les matériaux biosourcés, dont nous avons déjà parlé dans notre dossier dédié à l’isolation extérieure biosourcée.

Un isolant biosourcé est issu à la fois d’un matériau naturel et renouvelable. Il s’agit notamment des isolants suivants :

  • Fibre de bois,
  • Fibre de coco,
  • Laine de chanvre,
  • Laine de lin,
  • Laine de mouton,
  • Liège expansé,
  • Paille.

Ces isolants biosourcés sont les moins polluants à produire. Il n’empêche que leur production, comme toute production, a forcément un certain bilan carbone.

Il est évident que l’isolant le moins polluant sera un isolant local (on oublie donc la fibre de coco !) et très peu transformé. L’isolation à la paille est certainement la moins polluante, mais pas forcément la plus efficace. On privilégiera souvent la fibre de bois pour une isolation écologique, mais cet isolant a un certain coût.

À savoir : certains mentionnent également la ouate de cellulose ou le coton recyclé comme isolants écologiques. Ce sont en réalité des isolants issus du recyclage. Ils ont donc souvent un bilan carbone plus élevé, et s’avèrent moins sains, que les isolants biosourcés. 

Isolation biosourcée à la fibre de bois
La fibre de bois est un isolant très efficace pour ceux qui veulent une isolation écologique.

Quel est l’isolant écologique le moins cher ?

Si vous cherchez à réduire au maximum le coût des travaux, il est évident que l’isolant écologique le moins cher est la paille. Il ne faut pas oublier que nos ancêtres utilisaient déjà la paille comme isolant naturel !

S’il s’agit de l’isolant le moins cher, et aussi certainement de l’un des moins polluants à produire, ce n’est clairement pas l’isolant le plus efficace. Il exigera souvent une épaisseur très importante, voire trop importante, pour offrir des résultats satisfaisants.

Malheureusement, la plupart des autres isolants écologiques s’avèrent plus coûteux que les autres options sur le marché. Pour éviter le pire (à savoir les isolants synthétiques), les petits budgets peuvent se tourner vers les isolants en laine minérale (laine de roche ou laine de verre). Ces derniers restent néanmoins très polluants à produire, et on ne pourra donc clairement pas leur attribuer le titre d’isolant écologique !

Isolation écologique paille
La paille est l’isolant écologique le moins cher, mais qui convient rarement lors d’une rénovation (car elle doit être posée en large épaisseur).

Confiez-nous votre projet d’isolation thermique par l’extérieur

Comment isoler sa maison écologiquement ?

Une isolation écologique passera non seulement par le choix de matériaux respectueux de l’environnement, mais aussi par une attention globale à l’intérêt et à l’efficacité des différents travaux entrepris.

Si vous cherchez à minimiser votre impact écologique, il est bon de rappeler que tous les travaux représenteront forcément un certain impact (ne serait-ce que par le biais d’utilisation de matériaux). L’idée est donc de vous assurer des travaux efficaces et durables.

Comment réduire l’impact écologique de ses travaux d’isolation ?

Pour un chantier d’isolation respectueux de l’environnement, il est important de respecter les critères suivants :

  • Choisissez au maximum des isolants écologiques et des matériaux naturels.
  • Isolez en priorité les parties de la maison les plus sujettes aux déperditions thermiques (isolation de toiture, murs extérieurs, plancher bas).
  • Assurez une mise en oeuvre impeccable, pour garantir l’efficacité et la durabilité de l’isolant.
  • Utilisez une quantité suffisante d’isolant pour respecter les exigences réglementaires en matière de résistance thermique.
  • Utilisez des techniques qui respectent la nature du bâti et ses matériaux. En tant qu’entreprise d’isolation extérieure de maison ancienne, c’est un élément sur lequel nous apportons une attention toute particulière.

La bonne nouvelle est que les travaux d’isolation sont les plus urgents en matière de rénovation énergétique. Il est en effet essentiel de bien isoler sa maison, avant même de chercher à changer de méthode de chauffage.

L’intérêt d’une rénovation énergétique globale

Pour une isolation écologique, il est toujours important de prendre le temps de bien étudier le bâti existant. On peut notamment réaliser l’étude thermique du bâtiment, afin de vérifier les défauts et qualités d’isolation de la maison.

Il est prouvé que les travaux de rénovation énergétique globale sont plus efficaces que des travaux d’isolation ponctuels. Mieux vaut donc travailler ainsi :

  1. Réaliser une étude thermique et un audit de l’existant.
  2. Lister l’ensemble des travaux de rénovation énergétique, par ordre d’efficacité.
  3. Établir un planning de travaux, en fonction de votre budget et de la logique du chantier.
  4. Réaliser un bouquet de travaux, ou étaler les travaux s’ils nécessitent un budget trop important.

Pour donner un exemple simple, il est conseillé au besoin de réaliser l’isolation extérieure d’une maison avant ou en même temps qu’un remplacement des menuiseries. De cette manière, vous pouvez adapter les menuiseries au nouvel avancement de la façade.

De même, il est préférable d’isoler la maison avant de changer son système de chauffage, de manière à opter pour un chauffage dimensionné selon les besoins d’une maison correctement isolée.

Quelle partie de la maison isoler en priorité ?

L’un des atouts d’une isolation écologique est de cibler en priorité les parties de la maison les plus sujettes aux déperditions thermiques.

Tous bâtiments confondus, il est essentiel d’isoler en priorité les éléments suivants :

  1. La toiture : isoler la toiture est prioritaire pour toutes les maisons, qu’il s’agisse de combles perdus ou aménagés, occupés ou non. Le toit représente jusqu’à 30 % des déperditions thermiques d’une maison, car la chaleur va du bas vers le haut. L’isolation extérieure du toit est l’option la plus efficace, mais elle suppose de changer la couverture !
  2. Les murs extérieurs : la seconde priorité représente les murs extérieurs. Les murs représentent jusqu’à 25 % des déperditions thermiques. Une fois encore, l’isolation d’une façade extérieure est l’option la plus efficace.
  3. Les fenêtres : le remplacement des menuiseries (portes et fenêtres) est également primordial si vous n’avez pas de double vitrage. Les fenêtres représentent jusqu’à 15 % des déperditions de chaleur.
  4. Les planchers bas : enfin, il est important de penser à l’isolation du plancher bas (à savoir le plancher en contact avec le sol). Jusqu’à 10 % des déperditions peuvent se faire par ce point, d’où l’important de bien isoler le plafond du sous-sol.

Une partie de la déperdition de chaleur est issue du renouvellement de l’air, qui reste essentiel pour garantir la qualité de l’air d’une maison. Votre logement ne sera donc jamais isolé à 100 % !

Voilà qui clôt notre dossier sur l’isolation écologique d’une maison. Si vous avez un projet d’isolation extérieure, sachez que notre société peut vous accompagner dans tous vos projets d’ITE et d’isolation de toiture par l’extérieur. N’hésitez pas à nous contacter pour demander un devis gratuit et sans engagement.

    Votre devis de rénovation gratuit

    N'hésitez pas à demander gratuitement un devis à DSD Rénov pour tous vos travaux de rénovation (toiture, ravalement, etc....). Nous vous répondons sous 24 heures ouvrées. Vous pouvez également nous contacter au 01 87 66 65 49.

    Isolation écologique : guide complet

    DEMANDEZ UN DEVIS !

    À PROPOS

    DSD Rénov est une entreprise de rénovation spécialisée dans le bâti ancien.

    Nous réalisons des travaux de ravalement de façade, de rénovation de toiture et de surélévation sur maisons individuelles et immeubles en copropriété. 

    Notre blog vous informe et vous conseille sur vos travaux de rénovation.

    Demandez-nous un devis gratuit pour vos travaux de façade et toiture. Notre équipe vous répond sous 24 heures ouvrées !

    TARIFICATIONS 2024

    Depuis 2020, le marché du BTP est exposé à une hausse du coût des matériaux et à des difficultés d’approvisionnement.

     

    Ceci entraîne une grande volatilité du prix des fournitures. De ce fait, nos tarifs sont révisés régulièrement et peuvent être impactés par les coûts du marché.

     

    Tous nos devis restent gratuits et sans engagement. La meilleure manière de connaître le budget exact de vos travaux est donc de nous contacter ! Nous vous remercions pour votre compréhension.

    SUIVEZ-NOUS

    ARTICLES RÉCENTS

    À PROPOS

    DSD Rénov est une société spécialisée dans la rénovation de toiture, le ravalement de façade et la surélévation.

    Nos équipes interviennent sur les maisons individuelles et sur les immeubles en copropriété.

    Nous sommes notamment spécialistes du bâti ancien et patrimonial.

    © 2024 DSD Rénov - Couvreur et façadier