Fenêtre et rénovation du bâti ancien : les bonnes pratiques

Fenêtre et rénovation du bâti ancien

Le remplacement des fenêtres dans le bâti ancien est un sujet parfois négligé. Et pourtant, les menuiseries participent tout autant au cachet d’une belle demeure que la toiture ou la façade. Il est bon de savoir qu’il existe des règles architecturales pour respecter l’authenticité d’un bâti ancien lors du remplacement des fenêtres. Notre entreprise de rénovation à Paris et en Île-de-France vous explique tout ce qu’il faut savoir au moment de remplacer des fenêtres à l’ancienne dans un bâtiment patrimonial ou un monument historique.

Confiez-nous votre projet de fenêtre ancienne à Paris (75)

Pourquoi réfléchir à la préservation d’une fenêtre ancienne ?

Pour rappel, le bâti ancien concerne tous les biens immobiliers construits avant 1950. Si tous ces biens ne sont pas nécessairement remarquables d’un point de vue architectural, on trouve tout de même de très nombreux immeubles particulièrement intéressants. Le statut de monument historique vise d’ailleurs à préserver certains d’entre eux. Mais il reste primordial de respecter le cachet et l’architecture des biens immobiliers anciens, même s’ils ne sont pas inscrits ou classés au patrimoine.

Et pour cause, des travaux de rénovation respectueux de la nature du bien permettent de conserver son cachet, et de préserver ce qu’on appelle très souvent « le charme de l’ancien » dans le monde de l’immobilier.

Si vous êtes propriétaire ou souhaitez devenir propriétaire d’une maison de maître, d’une belle demeure ou encore d’un appartement ancien, il est bon de garder à l’esprit que cela aura un impact sur la nature des travaux à réaliser. Si on pense souvent aux rénovations de façade d’une maison ancienne, on a tendance à négliger l’impact des menuiseries sur le patrimoine. Et pourtant, l’emplacement, l’apparence ou la nature des menuiseries d’un bien immobilier ancien participent à sa valeur patrimoniale, autant que son enduit, sa façade en pierre ou encore son revêtement de toiture.

Ces dernières décennies, les menuiseries se sont simplifiées et normalisées. On a vu notamment apparaître des dimensions standards pour des fenêtres, ou le remplacement des fenêtres en bois par des fenêtres PVC ou alu. Cela a parfois précipité la « perte » de fenêtres anciennes, remplacées par des modèles normés et plus coûteux… mais aussi inadaptés à l’architecture ancienne. Voilà pourquoi il paraît utile de rappeler l’importance de la conservation des fenêtres à l’ancienne, même si cela n’empêche en rien la rénovation énergétique d’un bâti ancien.

Comment remplacer des fenêtres dans le bâti ancien ?

Le remplacement des fenêtres dans le bâti ancien est loin d’être une hérésie. En effet, utiliser des vitrages modernes permet d’améliorer considérablement l’isolation thermique et acoustique des fenêtres, qui peuvent être à l’origine de jusqu’à 15 % des déperditions thermiques d’une maison ancienne. Néanmoins, il paraît important que cette rénovation énergétique ne s’accompagne pas d’un appauvrissement architectural de la façade.

Quelles fenêtres dans un bâtiment ancien ?

Si vous souhaitez remplacer des fenêtres dans le bâti ancien, il paraît utile de vous pencher sur les fenêtres bois à l’ancienne. Il est bon de savoir que différents fabricants de fenêtres se sont penchés sur la création de fenêtres à l’ancienne.

Une menuiserie à l’ancienne rassemblera généralement les critères suivants :

  • On utilisera généralement des fenêtres en bois (sapin, chêne ou bois exotique). On trouve également des fenêtres PVC à l’ancienne, qui imitent l’apparence des fenêtres anciennes, mais pas leur fonctionnement.
  • De préférence, une fenêtre à l’ancienne sera généralement une fenêtre gueule de loup, un système de fermeture traditionnel dans lequel l’un des montants vient s’emboîter dans l’autre.
  • Les décors d’une fenêtre ancienne sont particulièrement importants. Autant se faire que peu, il faut respecter le motif et l’utilisation des petits bois, pour retranscrire la fenêtre à l’identique et conserver l’harmonie de la façade.
  • Les moulures présentes sur les menuiseries devraient également être conservées. On les retrouve souvent sur les petits-bois ou encore sur les traverses d’impostes (l’imposte étant une fenêtre fixe, que l’on retrouve souvent au-dessus des fenêtres mobiles des bâtiments du XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Idéalement, on conservera au possible les éléments de fenêtre ayant un intérêt patrimonial, notamment le système d’ouverture (crémone ou espagnolette), qui peut très souvent être conservé, restauré et utilisé sur la nouvelle menuiserie.

Pour ces différentes raisons, le recours à une fenêtre bois sur mesure à l’ancienne est très souvent essentiel dans le bâti ancien. Il faudra alors faire appel à un menuisier spécialisé, capable de prendre les mesures et de recréer la fenêtre.

Si vous avez un projet de remplacement d’une fenêtre ancienne à Paris, n’hésitez pas à faire appel à nos services.
Demandez un devis pour fenêtre à l’ancienne à Paris

Quelles contraintes pour remplacer les fenêtres d’un monument historique ?

Dans un bâtiment classé au titre de monument historique, il sera essentiel de recréer la fenêtre à l’identique. Il devient alors impossible d’utiliser une fenêtre PVC à l’ancienne (qui ne fait qu’imiter la fermeture gueule de loup). Il est donc essentiel de reproduire la fenêtre dans ses moindres détails.

Une fenêtre patrimoniale doit être reproduite à l’identique :

  • L’utilisation de bois est généralement obligatoire, avec du chêne de préférence (mais le choix de l’essence est très rarement imposé).
  • On reproduit non seulement les dimensions des montants, mais aussi l’emplacement et le dessin et l’apparence des petits-bois.
  • Le nombre et la proportion des carreaux doivent être respectés, pour assurer l’harmonie de la façade (notamment sur un immeuble, dans lequel chaque copropriétaire pourrait faire poser des fenêtres différentes).
  • Il est également essentiel de reproduire les moulures extérieures de la fenêtre (autre raison qui empêche l’utilisation d’alu ou de PVC sur une fenêtre ancienne).
  • On va toujours privilégier la conservation des organes de fermeture (crémone, espagnolette, verrou vertical, loqueteau, etc.) qui ont une valeur patrimoniale et peuvent participer à dater le bâtiment.

Un artisan menuisier sera à même de reproduire une nouvelle fenêtre, qui respecte l’apparence de l’ancienne tout en étant équipée de joints efficaces et d’un double vitrage moderne et isolant. Naturellement, tout ceci à un coût non négligeable. Il n’est pas rare que le remplacement d’une fenêtre ancienne coûte plus de 4000 euros TTC. C’est une réalité à prendre en compte dans l’ancien, et tout particulièrement dans les belles demeures.

Voilà pourquoi les propriétaires pourront être tentés de ne pas reproduire une fenêtre à l’identique sur un bâtiment non classé.

À savoir : nous ne parlons même pas ici des vitraux anciens ou du verre soufflé, que l’on peut éventuellement trouver dans les immeubles du XVIIe siècle et avant, qui peuvent nécessiter un processus de conservation à part entière, et le recours à des spécialistes du vitrail ancien. 

Remplacement d'une fenêtre à l'ancienne

Lors du remplacement des fenêtres sur un bâti ancien, il est important de respecter l’emplacement des petits-bois ou encore de l’imposte.

Fenêtres et règles d’architecture

S’il peut sembler curieux de porter tant d’attention à la conservation des fenêtres initiales, il faut bien comprendre que les menuiseries d’un bâti ancien participent à l’harmonie et à la structure de la façade. D’un point de vue l’architectural, la composition d’une fenêtre peut jouer tout autant que sa disposition sur la façade.

Ainsi, il est important de garder à l’esprit l’ordonnancement de la façade quand on souhaite changer ses fenêtres, ou poser de nouvelles fenêtres :

  • Les fenêtres des différents étages d’une façade sont alignées sur un axe. Cet axe doit également être respecté pour une fenêtre œil de bœuf ou une lucarne de toit. C’est un élément à prendre en compte si on envisage de créer une nouvelle ouverture.
  • Le meneau de l’imposte (partie centrale qui divise la fenêtre fixe) doit être conservé à la même position, et ne doit pas être retiré.
  • Les petits-bois des fenêtres d’un même étage doivent être strictement identiques, pour ne pas casser l’harmonie de la façade.

Pour vous donner une vision plus concrète de l’harmonie d’une façade, voyez plutôt comment se dessine cette façade parisienne.

Harmonie d'une façade en architecture

On remarque que toutes les fenêtres de cette façade suivent un axe bien précis. Par ailleurs, les meneaux ou le petit-bois sont harmonisés et alignés sur chaque étage.

Faites estimer le prix de pose d’une fenêtre sur-mesure à Paris

Peut-on créer de nouvelles ouvertures sur un bâti ancien ?

La rénovation du bâti ancien va forcément créer des problématiques nouvelles. On pourra vouloir par exemple aménager les combles, ce qui peut nécessiter la création d’une fenêtre de toit. On peut aussi envisager la création d’une baie vitrée ou encore d’une vitrine en rez-de-chaussée d’un bâtiment ancien.

Créer une fenêtre dans un monument historique

Vous cherchez à créer une nouvelle ouverture sur un bien immobilier inscrit ou classé au titre de monument historique ? La création d’une ouverture dans un monument historique ne sera généralement pas acceptée par les architectes des bâtiments de France.

Il faut bien comprendre qu’un bâtiment inscrit ou classé a pour optique la préservation du patrimoine. Il ne s’agit donc pas de dénaturer un bien ancien en ajoutant des ouvertures qui n’étaient pas d’époque.

Créer une nouvelle fenêtre dans le bâti ancien

Dans le bâti ancien non classé, la création d’ouverture peut être interdite ou limitée par le Plan Local d’Urbanisme ou par les règles locales d’urbanisme. Contactez votre mairie pour en savoir plus.

Il sera généralement impossible d’ajouter des fenêtres sur les bâtis anciens des cœurs historiques des grandes villes. Le ravalement de façade à Versailles, par exemple, est toujours extrêmement encadré.

Sur un bâtiment non protégé, la création de nouvelles ouvertures sera généralement possible. Néanmoins, l’idéal est de respecter autant se faire que peu l’architecture de la façade (voir ci-dessus). L’ajout d’une verrière de toit sur-mesure, par exemple, devra idéalement se situer sur la partie de la toiture non visible depuis la rue. La pose d’un châssis parisien, quant à elle, devra idéalement être alignée sur les fenêtres de la façade.

L’idée principale est de respecter l’architecture initiale du lieu. Si vous rêvez de vastes baies vitrées, mieux vaut investir dans une maison moderne plus que dans une maison de maître.

Quelles autorisations pour changer des fenêtres dans le bâti ancien ?

Le remplacement de fenêtres dans le bâti ancien peut exiger des autorisations spécifiques. Ce sera particulièrement important lors de la rénovation d’un bâtiment classé, dans lequel les travaux devront systématiquement être validés par l’architecte des bâtiments de France.

Voici les différentes autorisations dont vous pourriez avoir besoin au moment de remplacer des menuiseries :

  • Changer ses fenêtres sans autorisation: si vous remplacez les fenêtres à l’identique dans un bien immobilier non protégé et non concerné par une zone protégée, il n’y a pas besoin d’autorisation.
  • Déclaration préalable : la déclaration préalable est obligatoire dès lors que les travaux vont modifier l’aspect extérieur du bâtiment. Cela concernera donc un changement complet de fenêtre ou l’ouverture d’une nouvelle fenêtre.
  • Permis de construire : le permis de construire peut devenir nécessaire si les travaux changent la destination du bâtiment (retrait d’une vitrine de magasin par exemple) ou s’ils concernent un monument historique ou un bien immobilier situé en zone protégée.
  • Autorisation de la copropriété : si les fenêtres sont changées dans un bien en copropriété (par exemple un appartement haussmannien), n’oubliez pas que le remplacement doit être voté lors d’une Assemblée Générale de copropriété. Le règlement de copropriété peut par ailleurs imposer des exigences concernant les fenêtres remplacées.

Attention, chaque commune peut appliquer ses propres règles d’urbanisme. Il est par exemple impossible de changer ses fenêtres à Paris sans demander une déclaration préalable de travaux. Pour être certain de vos droits et devoirs, pensez à consulter les services d’urbanisme de votre mairie.

Vous en savez désormais plus sur le remplacement des fenêtres sur un bâtiment ancien ou patrimonial. Si vous avez besoin de remplacer des fenêtres à Paris (et notamment les fenêtres haussmanniennes), sachez que notre entreprise peut vous accompagner dans tous vos projets de menuiseries sur mesure à Paris. N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engagement.

    Votre devis de menuiserie extérieure sur-mesure en Île-de-France

    Contactez-nous dès-à-présent pour une estimation gratuite de toutes vos menuiseries extérieures en Île-de-France. Notre équipe vous répond sous 24 heures ouvrées. Notez que vous pouvez nous contacter au 01 87 66 65 49.