Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un défi à relever : Allier coût, performance et écologie dans le choix des matériaux du BTP

Avec l’augmentation de la population en France et dans le monde, les tendances écologiques et les différentes crises, il n’est pas facile de faire les meilleurs choix pour la construction des habitations. L’Etat met en avant des normes énergétiques à respecter alors que les ménages sont plus intéressés par le côté économique tout comme les entreprises qui voient leurs coûts augmenter chaque jour. Il est donc souvent difficile d’allier le côté économique, écologique et performance. Avec l’augmentation de la population, le besoin en logement devient une nécessité partout dans le monde. Au 1er janvier 2022, la France hors Mayotte comptait 37,6 millions de logements. En France métropolitaine, 82 % des logements sont des résidences principales et 55 % des logements individuels.

Selon l’INSEE en 2019, si les tendances démographiques actuelles se poursuivaient, il faudrait créer 293 000 logements supplémentaires entre 2015 et 2035 pour loger les nouveaux ménages. Cela représente en moyenne 14 650  logements par an. Cette demande potentielle serait principalement portée par le vieillissement de la population. Ces nombres ont tendance à augmenter du fait de l’augmentation de l’immigration avec les crises politiques dans les pays voisins.

Mais le coût de la construction de logements neufs ou la rénovation de logements a également augmenté, surtout après la crise sanitaire du COVID-19 et la crise énergétique que l’UE subit actuellement. L’ICC (L’indice du coût de la construction) stagnait aux alentours de 1600-1650 entre 2014 et 2016 mais a fortement augmenté et avoisine aujourd’hui les 2000.

Il est donc indispensable de bien choisir les matériaux de construction par leur efficacité énergétique, leur coût et leur impact sur l’environnement.

Les matériaux de construction les plus performants

Il existe de nombreux matériaux performants pour la construction de maison et avec l’évolution de la technologie et la demande, de nouveaux matériaux composites font leur apparition. Les prix sont généralement équivalents à leurs performances et ne sont pas forcément accessibles pour toutes les constructions.

Il y a tout d’abord :

  • Le béton cellulaire : Le béton cellulaire est un matériau de construction destiné au gros œuvre. Il est composé de matériaux naturelles : eau, sable, ciment, chaux et d’un agent d’expansion (la poudre d’aluminium) pour lui donner ses propriétés aérées. Sa première caractéristique est d’être un matériau écologique, mais attention, son procédé de fabrication n’est pas vraiment respectueux de l’environnement d’autant plus qu’il contient du ciment et de l’aluminium. Ensuite, sa composition en fait un béton solide, résistant et très léger. Mais le prix reste tout de même très élevé, entre 15 et 25 euros le m² pour un bloc de 100 mm d’épaisseur.
  • La pierre : Très utilisée par le passé, elle est plus durable. Elle est à la fois esthétique et écologique. Son prix est plus élevé que celui des autres matériaux. Selon les standards actuels, le coût de construction d’une maison en pierre se situe en moyenne aux alentours de 1 400 € / m².
  • La brique monomur : Elle est fabriquée à partir de terre cuite. Sa structure alvéolaire permet de stocker l’air. En été, la maison reste fraîche et en hiver, ses performances d’isolation sont excellentes. La structure de la brique monomur ne retient pas l’humidité. Son prix reste tout de même élevé, entre 40 et 80 euros du m² dans sa version classique et entre 75 et 150 euros du m² avec isolants intégrés, hors pose.

Ces matériaux sont certes performants mais nettement moins accessibles en termes de prix. Ils sont souvent choisis pour les gros œuvres ou les maisons en pierre. Certains matériaux ne sont pas forcément écologiques.

Les matériaux de construction écologiques

Les matériaux de construction écologiques ont toujours existé depuis la nuit des temps car l’homme a toujours eu le besoin de se loger et a toujours su utiliser son environnement pour satisfaire ce besoin primitif. Un matériau de construction écologique est un matériau de construction qui répond aux critères techniques habituellement exigés des matériaux de construction mais qui possède également des critères environnementaux ou socio-environnementaux, tout au long de son cycle de vie (c’est-à-dire de sa production à son élimination). Ce sont des matériaux qui ne doivent pas être toxiques pour l’écosystème et les êtres vivants.

Comme matériaux respectueux de l’environnement, on compte :

  • Le bois : Contrairement aux énergies fossiles dont les réserves sont épuisables, le bois est une matière première renouvelable, abondante, très peu énergivore et recyclable. Attention à ne pas exploiter la forêt à grande échelle, ce qui causerait beaucoup de dommages et inverserait littéralement sa courbe écologique. Les prix débutent à 700 €/m² pour une maison en bois d’entrée de gamme. Vous devez compter environ 1 200 €/m² pour une maison de milieu de gamme. Une maison en bois haut de gamme vous coûtera environ 3 000 €/m²
  • Le chanvre : Le chanvre est une plante dont la culture est millénaire. Elle pousse facilement, sans engrais ni traitement spécifique et elle se développe très facilement sur des types de sols très variables, y compris pauvres. Si sa production a été interdite au cours du dernier siècle, elle a été récemment relancée en raison de ses atouts indéniables dans le domaine de la construction. En France, elle ne cesse de croitre et la filière est aujourd’hui très bien organisée. La construction en chanvre est un peu plus onéreuse que les constructions plus classiques. C’est du moyen / haut de gamme, avec un prix au mètre carré de 1 700 euros environ pour une habitation.
  • La paille : Elle peut être utilisée lors de la construction pour l’isolation. La paille est naturelle, renouvelable, biodégradable et on peut en disposer localement. Elle est également peu cher par rapport à ses bonnes performances énergétiques et sa résistance. Mais il faut toute fois l’utiliser avec d’autres matériaux comme le bois principalement. Le prix moyen d’une maison en paille clés en main se situe entre 1 000 et 1 800 €/m². Le matériau de base étant très bon marché, environ 1 à 2 € la botte, l’essentiel du prix est représenté par la main d’œuvre et les composants annexes. La construction d’une maison nécessite environ 500 bottes.
  • La terre crue : La terre crue est l’un des premiers matériaux de construction, utilisés par l’Homme. Son bilan environnemental est très intéressant. Il s’agit d’une matière première largement disponible, renouvelable, et même recyclable vu qu’elle ne subit aucune transformation majeure. L’énergie nécessaire à sa fabrication est aussi très faible. Le prix reste tout de même élevé, entre 250 et 700 euros/m², sa mise en œuvre demande plus de temps que pour les autres matériaux, avec un coût de main d’œuvre élevé non compris dans ce tarif.
  • La brique : la brique monomur fait aussi partie des matériaux écologiques. Il s’agit de briques en terre cuite qui présentent des alvéoles.
  • Le chaume : Utilisé pour la toiture, cette matière est naturelle et biodégradable. Elle contient des matériaux biosourcés. Cette toiture 100% végétale permet de revaloriser des déchets de l’agriculture ou de la mer. Son impact carbone est donc extrêmement faible. Son poids est tout aussi faible donc sa mise en place moins difficile avec son poids de 30 kg/m². On estime que le coût d’un toit en chaume se situe entre 120 et 150 euros par mètre carré, pose incluse. Aujourd’hui le métier de chaumier est en voie de disparition, les entreprises ont énormément de mal à recruter.

Avec le réchauffement climatique et les tendances écologiques, les ménages et les entreprises du BTP ont tendances à se tourner vers des matériaux de construction plus respectueux de l’environnement. Mais avec les crises que subissent les pays européens, il faut choisir le bon milieu entre l’aspect écologique et économique.

Les matériaux de construction économiques

Aujourd’hui il est plus difficile d’utiliser des matériaux économiques car la loi met en place des normes. Elle impose la construction de bâtiments à énergie positive et de maisons passives. De plus, les différentes crises que le monde subit depuis quelques années n’a fait qu’augmenter le prix des matières premières.

  • Le bois : Le prix du bois est conséquent mais les délais de construction sont nettement moins élevés et permettent donc de faire des économies. En effet, la construction bois est une construction sèche ne nécessitant pas de temps de séchage contrairement à la maçonnerie. Il faut compter en moyenne 8 mois voire beaucoup moins pour la construction d’une maison en bois contre en moyenne 11 mois à 1 an pour une maison classique.
  • Le béton : Il est simple d’emploi, produit à partir de matières premières naturelles abondantes, se pliant à tous les projets, économiques et durables. Le béton possède toutes les caractéristiques pour construire facilement des maisons qui préservent l’environnement et le confort des habitants. Son inertie thermique, c’est-à-dire sa capacité à stocker la chaleur ou la fraîcheur, rend la construction confortable été comme hiver, et cela génère des économies d’énergie. Le prix moyen du béton est de 100 euros le m³ tout béton confondus. Il reste plus abordable.
  • La tôle ondulée : La tôle ondulée est un matériau de construction commercialisé sous forme de plaques métalliques composées à partir de feuilles d’acier galvanisée à chaud et laminée à froid pour leur donner un profil ondulé. La tôle ondulée est fréquemment utilisée comme élément de bardage ou de couverture. Convenablement étayée ou contreventée, elle permet de couvrir de grandes surfaces et d’assurer la fonction d’étanchéité (au vent et à la pluie) d’un hangar ou d’une dépendance. Le prix de la tôle ondulée en acier galvanisé est en moyenne de 15-20€/m², car c’est un matériau relativement durable et facilement malléable.
  • Le parpaing : C’est un matériau creux à la structure poreuse, de la forme d’un parallélépipède, utilisé pour la construction de murs et de bâtiments. Il permet de constituer l’ossature des constructions. Les dimensions d’un parpaing standard sont de l’ordre de 20 cm de longueur, 50 cm de largeur et 25 cm de hauteur. Le coût moyen d’un parpaing varie de 0,9 et 8 euros l’unité. Il faut compter une dizaine de parpaings pour bâtir 1 m². Pour la construction et la finition par un artisan, il faut compter un tarif de 100 à 240 euros le m².

En conclusion, il n’est pas souvent facile de respecter plusieurs critères en même temps.

Si l’on veut avoir une construction respectueuse de l’environnement et performante, il faut revoir le côté économique. Si l’on recherche une construction performante et économique, il faut revoir le côté écologique. Et enfin si l’on veut une construction écologique et économique, il faut revoir le côté performance.

Même si l’on peut imaginer construire des maisons avec les matériaux cités plus haut en les classant par leurs performances, il n’est toute fois pas facile de le faire. Il faudrait envisager de déplacer plusieurs entreprises pour chaque métier, ce qui augmenterait les coûts et les délais de construction. Il serait peut-être même difficile de respecter les normes de construction et de sécurité imposé par l’Etat.

Les tendances actuelles se dirigent vers les maisons préfabriquées qui sont nettement moins chères, plus rapides à construire et largement plus respectueuses de l’environnement.

Le côté économique et écologique d’une maison peut aussi être respecté après la construction ou avec la rénovation comme avec une très bonne isolation, du chauffage électrique, des chauffe-eaux solaires où le retour sur investissement se fait rapidement.

DEMANDEZ UN DEVIS !

À PROPOS

DSD Rénov est une entreprise de rénovation spécialisée dans le bâti ancien.

Nous réalisons des travaux de ravalement de façade, de rénovation de toiture et de surélévation sur maisons individuelles et immeubles en copropriété. 

Notre blog vous informe et vous conseille sur vos travaux de rénovation.

Demandez-nous un devis gratuit pour vos travaux de façade et toiture. Notre équipe vous répond sous 24 heures ouvrées !

TARIFICATIONS 2024

Depuis 2020, le marché du BTP est exposé à une hausse du coût des matériaux et à des difficultés d’approvisionnement.

 

Ceci entraîne une grande volatilité du prix des fournitures. De ce fait, nos tarifs sont révisés régulièrement et peuvent être impactés par les coûts du marché.

 

Tous nos devis restent gratuits et sans engagement. La meilleure manière de connaître le budget exact de vos travaux est donc de nous contacter ! Nous vous remercions pour votre compréhension.

SUIVEZ-NOUS

ARTICLES RÉCENTS

À PROPOS

DSD Rénov est une société spécialisée dans la rénovation de toiture, le ravalement de façade et la surélévation.

Nos équipes interviennent sur les maisons individuelles et sur les immeubles en copropriété.

Nous sommes notamment spécialistes du bâti ancien et patrimonial.

© 2024 DSD Rénov - Couvreur et façadier